«De Bouche à Oreille Maison»

Objets de charme et mobilier de réédition sont associés avec talent et composent des mises en scène qui se regardent comme un tableau. Retrouvez dans ces deux boutiques, l'une à Paris, l'autre à Uzès, l'univers des cabinets de curiosités !
↓ Passez votre souris sur les images et faites apparaître les légendes↓
La crèche de Noël de la boutique De Bouche à Oreille
  • Sur fond de couleurs sourdes, une bibliothèque vitrée de style Empire et un lustre à pampilles cohabitent avec du mobilier industriel.
C ’est dans une ambiance singulière et des tons assourdis que les boutiques « De Bouche à Oreille Maison » nous transportent.
Un voyage teinté de couleurs sombres comme ces noirs que l'on utilisait au XVIIIe siècle dans les cabinets hollandais ; ces gris que l'on s'amusait même à nommer comme le "gris Trianon".
Découverte de meubles réédités dans le style du mobilier second empire, noircis pour "imiter" l'ébène, ce bois tropical qui donna son nom à l'ébénisterie.
Un voyage, également, parmi les collectionneurs du XVIe siècle au travers de rééditions d'objets étranges et exotiques que l'on aurait empruntées à un cabinet de curiosités.

Franck et Frédéric sont alors antiquaires lorsqu'ils créent en 1995 dans le 4ème arrondissement de Paris, près de la Place des Vosges, un lieu atypique : "De Bouche à Oreille".
C'est une boutique d'antiquités, bien évidemment, mais aussi une épicerie fine et un restaurant.


La crèche de Noël de la boutique De Bouche à Oreille
  • Dans un panier, décorations de Noël, bougies en forme de grenade et lumignons en verre.
  • Décor de Noël avec cette crèche en argile patinée de blanc et entourée de branchages.
  • Un élément de la crèche "le bœuf" joliment installé sur une caisse en bois.

Quelques années plus tard, ils rebondissent sur un autre projet.

À Paris, dans le quartier du Marais
L'ouverture d'une nouvelle boutique au 26 de la rue du Roi de Sicile, dans le Marais, marque cette étape. Ils s'orientent, alors essentiel-lement, vers l'objet, le mobilier, la maison. Voici «De Bouche à Oreille Maison».

Objets de décoration mercurisés pour Noël
  • Une multitude de décorations pour un Noël féérique sous le regard d'une Madone sous globe.
  • Accrochés à une branche de chêne, une ribambelle d'oiseaux en verre mercurisé et plumes scintillent de mille éclats.

En apparence, le changement n'est pas évident, et pourtant... Du métier d'antiquaire, Franck et Frédéric basculent vers la décoration en proposant à leur clientèle de belles rééditions ainsi que des objets au charme d'antan.
Une autre boutique dans le Sud

C'est ensuite à Uzès, que leur passion des beaux objets les conduit à ouvrir une seconde boutique où l'on peut à présent découvrir un lieu inspiré de celui de la capitale.

Petits globes de la boutique Le Bouche à Oreille
  • Collection de reproductions de globes terrestres du XVIIIe siècle.
  • Sous une desserte en fer à roulettes, une corbeille remplie de globes terrestres. Sur son plateau en pierre froide, la même collection sous l'éclairage d'une lampe en métal.

Ils explorent les Salons à la manière des chineurs

Chineurs dans l'âme, ils explorent les salons pour repérer et acheter les objets et mobiliers de leurs boutiques dans cet esprit.
Ils posent un regard sûr pour dénicher les articles réédités et les reproductions soignées.
Pour cela, ils s'entourent des marques telles que "Chehoma" et "Pomax" pour les objets de charme et les "Ateliers C.S.D." pour les belles rééditions.

Dans la vitrine, accumulation d'ossements façon naturalia
  • Un buste phrénologique de L.N. Fowler en porcelaine blanche. A son côté, deux globes réédités de style Napoléon III enferment une collection de coquillages de murex.
  • Dans une vitrine : une loupe posée sur des manuscrits, une reproduction miniature d'un bébé en argile, des mâchoires, des ossements et crânes d'animaux.
  • Un presse-papier sulfure orné d'une planche représentant des dessins de scarabées "Chehoma".
Vitrine remplie de globes, plâtres et tirelires
  • Un vitrine "naturalia" de la boutique « De Bouche à Oreille Maison ».
  • Moulages de bras et jambes de nourrisson de la composition "naturalia" de cette vitrine.
  • Tirelire angelot inspiré d'un tronc d'église. L'angelot remercie avec sa tête lorsqu'une pièce est introduite dans la tirelire.

Franck et Frédéric possèdent une autre corde à leur arc et se définissent comme des créateurs d'ambiance. Ils accompagnent des clients dans leurs projets en les conseillant dans la mise en couleurs de leur intérieur.
Pour cela, tous deux vendent dans leur boutique une large gamme de nuances et couleurs choisies dans les peintures "Puylaert".

Créateurs d'ambiance...

Bougeoirs et portrait
  • Reproduction de chandeliers d'église pour autel devant des moulages de champignons en ciment. Au premier plan, des cale-portes en fonte patinée.
  • Autre reproduction de chandelier devant un portrait (réédition).

et conseils dans la mise en couleurs de vos intérieurs

En parallèle, ils ajoutent à leur sélection, du mobilier de style design industriel.
Un véritable voyage à travers les époques et les styles qui se complètent de façon originale et harmonieuse.
Les boutiques «De Bouche à Oreille Maison» nous offrent une liberté d'expression sans contrainte. Car l'article réédité est proposé à un prix plus accessible et ne souffre plus qu'on s'en lasse.
Il n'y a pas non plus cet obstacle associé à l'objet rare et précieux qui retient souvent l'acheteur de se laisser tenter.

Collection de coquillages et d'étoiles de mer
  • Dans un meuble fait d'anciennes persiennes en bois peint, des bocaux d'officine en verre réédités abritent une collection de coquillages. Sur l'étagère, au dessus, une collection d'insectes naturalisés sous cadres.
  • Collection de coquillages : lambis, gastéropodes, turbos, étoiles de mer.

Profils d'artistes en médaillons
  • Moulages de profils de compositeurs et poète du XIXe siècle sous cadre médaillon Napoléon III (rééditions).
À Uzès, un meuble fait d'anciennes persiennes en bois peint tapissent les murs de la boutique pour servir de toile de fond et présenter des mises en scène "naturalia" qui semblent extraites d'un cabinet de curiosités.

Ici, Franck a eu l'audace d'associer un rhinocéros en plâtre à des mains d'artiste articulées, à des perruques de style XIXe posées sur des porte-chapeaux sous des regards contemplateurs.
Sur une autre étagère, une collection de bocaux d'officine emprisonnent pêle-mêle de jolis coquillages pour former une accumulation du plus bel effet.
Franck souligne qu'il "fonctionne aux coups de cœur" dans le choix des articles qui composent sa boutique.

«De Bouche à Oreille Maison», un cabinet de curiosités dans l'art d'hier et d'aujourd'hui

Tous deux maîtrisent l'art de la composition, de la mise en scène d'objets qui se regardent comme un tableau.

Mains articulées en bois et perruque
  • Mains d'artiste en bois articulées posées sur des manuscrits.
  • Une réédition de perruque XIXe posée sur un porte-chapeau en bois noirci.
  • Sur l'étagère, une collection de livres brochés réédités aux couleurs pastels.

Conscients du rôle privilégié qu'occupent les objets dans la maison et de leur implication dans l'atmosphère, dans l'ambiance d'une décoration intérieure, Franck et Frédéric nous offrent les trésors d'une recherche très personnelle et très juste.
Une vraie source d'inspiration

Que de sources d'inspiration pour mélanger ces objets d'aujourd'hui avec ceux d'hier et pourquoi pas, reproduire, une fois chez soi, son propre cabinet de curiosités. ■

Réedition de vieux portraits et décor de naturalia
  • Franck associe avec talent les objets de réédition et compose une mise en scène qui se regarde comme un tableau.

Photos et texte Laëtitia & Philippe Rissetto


«De Bouche à Oreille Maison»
Meubles et objets de charme - Cabinet de curiosités

26 rue du Roi de Sicile, 75004 PARIS
tél : 00 33 (0)1 44 61 07 03

14 rue du 4 Septembre, 30700 UZES
tél : 00 33 (0)4 66 75 29 70

Cette adresse n'est plus en activité (Édit du 28 octobre 2011)



Lecture sur ce thème :
  • "Le XVIIIe siècle retrouvé" de Michèle Lalande et Gilles Trillard
    Édité par "Editions de la Martinière".

    Le XVIIIe siècle retrouvé


Les marques citées dans ce reportage :
  1. "Chehoma", Chemin du Stoquoi, 7822 GHISLENGHIEN / BELGIQUE
    Site : http://www.chehoma.com/
  2. "Pomax", 162 Duffelsesteenweg, 2550 KONTICH / BELGIQUE
    Site : http://www.pomax.com/
  3. "Ateliers C.S.D.", (Caroline et Stéphane Davoy) Mobiliers de réédition, curiosités, objets de rencontre et de hasard - Copies du XVIIIe et du XIXe Siècles.
    Site : en construction

8 Commentaires:

verofleuri a dit…

waouhhh un "vrai châtelain" !!!trop beau à voir
je suis en hibernation car il neige beaucoup chez nous
je connais chehoma et pomax puisque je suis à la frontiere belge
'-)
Gros bisous

20 décembre, 2009
helena a dit…

Hummmmmmmmmm, il me semble fort intéréssant! Merci pour ces belles photos.

20 décembre, 2009
MYLISE a dit…

J'ai toujours adoré les cabinets de curiosité et leur charme étrange et désuet. Merci pour ce joli reportage sur cette boutique qui met donc le rêve à notre portée. Très bonnes fêtes de fin d'année.

22 décembre, 2009
Pas à Pas a dit…

J'en perds ma perruque ! tu dévoiles mon cadeau de Noël.

Je suis passée à la boutique "De Bouche à Orielle Maison" d'Uzès, il y a 10 jours.

Joyeux Noël

"Pas à Pas"

23 décembre, 2009
kristinco a dit…

Moi aussi, j'avais "bien accroché" lorsque j'étais passée chez eux ... à l'époque il y avait des boules de toutes tailles et une ambiance magique avec zinc et bois !
Bravo, j'en redemande !!!

23 décembre, 2009
Anonyme a dit…

I want to quote your post in my blog. It can?
And you et an account on Twitter?

27 décembre, 2009
audelia d'antan a dit…

univers envoutant ou on a envie de flâner................

25 mars, 2010

Enregistrer un commentaire

Bonjour et bienvenue ;-)
Avant d'écrire votre commentaire, nous vous recommandons la lecture du sujet "Publication des commentaires" dans les mentions légales. Pour une question ne se rapportant pas au sujet de l'article, merci de vous rendre à la page "Contact" et d'adresser votre demande par courriel.