« Ouma Productions »

Inspirée par la rue indienne, le bazar, Stéphanie de Saint Simon réinterprète et customise des objets de décoration et du mobilier comme notamment le charpoy, ce lit de sieste traditionnel qui se prête à de multiples utilisations.

↓ Passez votre souris sur les images et faites apparaître les légendes ↓
  • Dans l'appartement parisien de la créatrice de la marque « Ouma Productions », la salle à manger, la cuisine et le salon sont en open space.

  • Sur un tapis marocain rapporté d’un voyage à Fès, une table dessinée par Florence Knoll avec son piétement en X et son plateau en marbre de Calacatta entourée de chaises DSW de Charles & Ray Eames chez "Vitra".
De la couleur...
De la couleur partout. Chatoyante, joyeuse, douce et accueillante, la couleur est ici présente dans chaque pièce, nuancée par du blanc et des teintes neutres.

Voilà maintenant six ans que, sous l’impulsion de Stéphanie de Saint Simon, le vieil atelier de maroquinerie est sorti de sa torpeur.


Le coup de foudre avait d’ailleurs eu lieu dès les premières visites.

"L’espace avait déjà de bonnes ondes lors de notre première visite, raconte la propriétaire.

Même s’il n’était occupé que par des pigeons depuis huit ans, le calme et la grande luminosité ont provoqué notre coup de cœur.
"

Dans un appartement parisien, une collection de vases en inox provenant des bazars indiens et un lampadaire articulé sur pied 'mirobolite', création 'Tsé & Tsé Associés'. Un ours de Clémentine de Chabaneix
  • Au premier plan, une collection de vases en inox provenant des bazars indiens et un lampadaire articulé sur pied "mirobolite", création "Tsé & Tsé Associés". Dans le fond, un ours de Clémentine de Chabaneix.
  • Détail de la sculpture de Clémentine de Chabaneix.
Sur une table de Florence Knoll, vaisselle, création Henriette Jansen et bougeoirs indiens en verre mercurisé. Collection de vases en inox provenant des bazars indiens éclairés d’une guirlande à leds
  • Sur la table : vaisselle de Henriette Jansen, couverts "Astier de Villatte" et bougeoirs indiens en verre mercurisé.
  • Collection de vases en inox provenant des bazars indiens éclairés d’une guirlande à leds.

Il a fallu un an d’investissements et de patience pour que l’habitation prenne forme.
L’espace est immense. Stéphanie en prend pleinement avantage.
Plutôt que de cloisonner, elle joue sur les grands volumes et donne à chaque surface une identité propre mais pertinente avec le reste du logement.

Sharpoy 'Ouma Productions' confectionné à partir de sheesham, une variété de bois rose, et de cordes recyclées. Coussins 'Ouma Productions' et de Gabrielle Soyer chez 'Lindell & Co'
  • Dans le salon, sur un tapis rapporté de Fès, un sharpoy confectionné à partir de bois provenant de forêts replantées (le sheesham, une variété de bois rose) et de cordes recyclées, ainsi qu'une table basse, le tout « Ouma Productions ». Tous les coussins sont des créations « Ouma Productions » sauf celui à pois "Lindell & Co" de Gabrielle Soyer. Anciens fauteuils de famille recouverts de tissu en feutre.
  • Sharpoy et coussins « Ouma Productions »
Livre 'Art contemporain indien' d'Hervé Perdriolle et sérigraphie nommée 'XX Story' d’Agnès Thurnauer
  • Posé sur le plateau martelé de la table basse « Ouma Productions », le livre « Art contemporain indien » d'Hervé Perdriolle.
  • Accrochée au mur, une sérigraphie nommée "XX Story" d’Agnès Thurnauer.

Cuisine en Oberflex, un placage MDF stratifié bois, vaisselle blanche 'Astier de Villatte', tabourets 'Tali Big' chez 'Ouma Productions', sol Pandomo® gris
  • Dans le coin cuisine, les meubles sont en Oberflex, un placage MDF stratifié bois pour être en harmonie avec les tons du parquet de la salle en manger en chêne huilé blanc et les poutres existantes décapées. Vaisselle blanche "Astier de Villatte" posée sur le bar en stratifié marron. Tabourets "Tali Big" chez « Ouma Productions ». Au sol Pandomo® gris
Trois espaces voient le jour : une partie réservée aux parents, une autre pour les trois enfants, et enfin un lieu où tous se retrouve ensemble.

Ce dernier rassemble le salon, la cuisine, la salle à manger en open space et même un salon de lecture dans lequel on peut s’isoler le cas échéant grâce à de grandes baies coulissantes.


L’Orient à chaque pas !


Au fur et à mesure que les choses s’organisent, la maîtresse de maison affirme sa fibre décoratrice.

Série de tabourets 'Tali Big' réalisés à partir de plats à Thali en inox retournés en assise chez 'Ouma Productions'
  • Série de tabourets "Tali Big" réalisés à partir de plats à Thali en inox retournés en assise chez « Ouma Productions ».

Pétrie de voyages depuis toujours, la décoratrice s’inspire et s’approprie tout ce qu’elle découvre sur sa route. Son aménagement intérieur s’en ressent d’ailleurs dès le seuil de la porte. "Mon style, dit-elle, est un style bohème, inspiré de mes voyages."
Et ce qui se remarque au premier regard, c’est son attachement pour l’Orient, qu’elle a placé au cœur de son métier. "Je suis partie plusieurs fois en Inde, en voyage avec ma famille. Lors de l’un d’eux, j’ai voulu rapporter un peu du bazar indien."

Dans une chambre de l'appartement de Stéphanie de Saint Simon, un sharpoy 'Ouma Productions' et un coussin rayé 'Lindell & Co'
  • Dans la chambre colorée de Marie, sur un sharpoy « Ouma Productions », le traditionnel lit de sieste indien, des coussins brodés provenant des marchés mexicains, un coussin rayé "Lindell & Co" , celui en velours rouge et blanc est réalisé avec du damas de Lyon que l’on trouve au Maroc. Couverture indienne (broderies Kantha).
  • Dans l’alcôve illuminée du prénom de Marie réalisé à partir d’un tube lumineux rose « Déco and Ligtht.com », un ancien ikat ouzbek est accroché au mur. Pouf confectionné avec des couvertures berbères. Table basse en plexi transparent chez "Muji". Lampe "Habitat".

Parcourant les rues et les échoppes, la jeune femme dégotte des trésors qu’elle ramène dans ses valises.
Certains restent tels quels, d’autres sont transformés entre ses mains.
"J’ai toujours bricolé. J’ai grandi dans un ancien corps de ferme au milieu des ateliers de mon grand-père, architecte et restaurateur de bâtiments anciens, et des ateliers de ma grand-mère qui faisait des compositions florales", nous raconte-elle.
Et pour bricoler, elle bricole ! Grâce à son adresse et son inventivité, les objets sont métamorphosés tout en conservant leur magie première.
Et le charme opère autour de ces meubles et objets. "En remplissant mon container, j’ai fait quelques adaptations et customisations qui ont eu un joli succès", se souvient-elle modestement. Sa première collection est présentée au salon "Maison & Objet". Sa carrière de créatrice est lancée.

Lit entouré de deux cubes en bois servant de tables de nuit éclairés par des ampoules avec douilles en porcelaine suspendues au plafond, bibliothèque 'Original Ptolomea' dessinée par Bruno Rainaldi chez
  • Dans la chambre parentale, le lit est entouré de deux cubes en bois servant de tables de nuit et éclairés par des ampoules avec douilles en porcelaine suspendues au plafond.
  • Bibliothèque "Original Ptolomea" dessinée par Bruno Rainaldi chez "Opinionciatti".

Même si le gène de la décoration a toujours été là, Stéphanie ne semblait pourtant pas se prédestiner à la création de meubles.

Ancienne étudiante en droit, c’est dans l’organisation d’évènements que la future créatrice débute.
Certes, le style toujours plus original de ses projets fait sa réputation, mais la jeune femme est encore loin des tabourets Tali et des lits charpoys qui feront sa renommée. Pourtant, près de deux décennies plus tard, la réputation de sa marque « Ouma Productions » est désormais bien installée.

Sharpoy et tabouret 'Ouma Productions', tapis 'Boucharouette' trouvé au souk de Fès, fauteuils et tabouret grass moodah achetés en Inde, valises 'Ouma Productions', masques provenant du théâtre 'Le Grand Parquet' à Paris, rideaux en tissu ikat ouzbek, photo intitulée 'Taxi Ride' de 'Kids with Cameras'
  • Dans la chambre de Balthazar, un sharpoy et un tabouret « Ouma Productions ». Un tapis "Boucharouette" trouvé au souk de Fès. Fauteuils et tabouret grass moodah achetés en Inde. Valises « Ouma Productions ». Au mur, des masques provenant du théâtre "Le Grand Parquet" à Paris. Rideaux en tissu ikat ouzbek achetés sur "Ebay".
  • Balthazar est assis sur un tabouret noir "Tali Baby" chez « Ouma Productions ». Au mur, la photo intitulée "Taxi Ride" de "Kids with Cameras", un joli projet pour financer les études d’enfants des rues. Bureau moderniste acheté sur "Ebay".
Sticker mural de Dylan Martorell et dessins sous cadres de tribus indiennes Gond, valises 'Ouma Productions'
  • Un sticker mural de Dylan Martorell et des dessins sous cadres de tribus indiennes Gond.
  • Collection de valises « Ouma Productions » et pot à lait en inox dégoté dans un bazar indien.

Une question d’équilibre

"Le terme « Ouma » fait écho à la divinité Uma, qui signifie "lumière", explique l’artiste. Avatar de Parvati, la déesse nous montre comment équilibrer nos nombreux aspects".
Cette recherche de l’harmonie dans l’hétéroclite, Stéphanie l’exprime dans ses productions comme dans son intérieur.
Chez elle, les meubles de famille se mélangent à des objets contemporains ou d’inspiration orientale.

  • Des avions gonflables suspendus à des fils transparents se mettent en scène dans la chambre de Balthazar.
  • Bureau moderniste acheté sur "Ebay" et tabouret noir "Tali Baby" chez « Ouma Productions ». Panier rapporté d’un souk à Fès. Bibliothèque "Ethnicraft".
  • Au mur, des masques trouvés dans une boutique farces et attrapes parisienne. Sots et ports à lait en inox trouvés dans les bazars indiens. Valises « Ouma Productions ».
  • Une idée lumineuse : un masque se transforme en applique grâce à une ampoule placée à l’intérieur et se pare d’une couronne de fleurs. Sur la bibliothèque, Stéphanie a accroché des guirlandes indiennes.

C’est par exemple le cas dans le salon, où les fauteuils de famille aux teintes sobres s’associent au décor coloré du tapis marocain et du charpoy.

Harmonie et équilibre sont les maîtres-mots.
Chaque force vive est additionnée d’une force plus ténue pour que les deux ensembles viennent, sinon s’éteindre et s’opposer, plutôt se soutenir et s’appuyer. "J’aime la couleur dans la maison quand elle est tempérée par du blanc", nous dit Stéphanie.

  • Dans la salle de bains, les murs à mi-hauteur et la baignoire sont recouverts de zelliges verts rapportés de Fès. Tabourets rose et vert "Tali", bol à fleurs en inox, miroirs, le tout « Ouma Productions ». Vase, gobelets et plateau en inox ainsi que les tabourets en paille, le tout rapporté des bazars indiens.
  • Dans la partie réservée aux enfants, un escalier mène à l’atelier de Stéphanie et à une toiture terrasse.

Dans ses productions aussi, la créatrice s’efforce de suivre ce principe. Au calme dans son atelier, la jeune femme associe les éléments tout en jouant sur leur nature propre. "Je travaille le bois, l’inox, le zinc, les textiles, mais aussi le cuivre ou le verre, révèle-t-elle. J’aime travailler les matériaux avec leurs différences et leur diversité".
Aidée par un agent implanté dans les bazars indiens, la créatrice peut étudier chaque production jusqu’à ce que l’équilibre soit atteint.

"Je pars généralement d’une idée que je dessine, décrit-elle, puis je fais réaliser un prototype que l’on retravaille jusqu’à ce que le résultat soit à mon goût".

  • Dans son atelier, Stéphanie de Saint Simon, la créatrice de la marque « Ouma Productions ».

Et son truc à elle, c’est le charpoy, ce lit traditionnel populaire.
"Il fait directement référence à un meuble des quartiers pauvres que l’on voit beaucoup en Inde, dans un aspect généralement très délabré", explique Stéphanie.
Utilisant des cordes recyclées de toutes sortes, la créatrice s’est complètement réappropriée ce meuble ordinaire de la culture indienne pour le décliner en une large gamme.
"J’aime travailler les cordes que j’utilise pour mes charpoys sous toutes leurs formes possibles: en coton, en jute, en plastique, en soie, teintes, blanchies, etc. Les résultats sont très différents et cette variété me plaît beaucoup."

C’est ainsi que dans la chambre de Joseph, l’aîné de la famille, le charpoy qui fait office de lit a été confectionné à partir de cordes de jeans. ■

  • Joseph a une préférence pour le bleu, Stéphanie a donc choisi de recouvrir d’enduit les murs de sa chambre avec un bleu ciel très doux et duveteux. Bureau en bois et chaise Jacobsen de famille. Rideaux réalisés avec des saris de mère Teresa. Meuble à roulettes "Ikea". Lampe sur pied "Ikea" et abat-jour confectionné par Stéphanie. Peau de vache achetée dans le Perche. Peintures sous verre chinées en Inde.
  • Un dragon "Petit Pan" est suspendu au plafond.
  • Collection de valises, tabouret bleu "Tali Big" servant à suspendre une baladeuse et charpoy réalisé avec des cordes recyclées de jeans, le tout « Ouma Productions ».
  • Dans un vase, une collection de poissons en verre mercurisé achetés en Inde.
Stylisme Laëtitia Rissetto / Photos© Philippe Rissetto / Texte Amandine Duphil

Ce reportage vous a plu et vous souhaitez être informé des prochaines publications :
Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter !



« Ouma Productions », Boutique en ligne de décoration
Stéphanie de Saint Simon
8 impasse Saint Sébastien, 75 011 PARIS
Téléphone : 00 33 (0)6 14 31 32 48
Site web : http://www.oumaproductions.com/



Restaurant de Stéphanie :

  • "MG Road", Restaurant indien dont la décoration conçue par Stéphanie de Saint Simon est inspirée des Irani cafes de Bombay
    205 Rue Saint-Martin 75003 PARIS
    Téléphone : 00 33 (0)1 42 76 04 32
    Site Web : http://www.mgroadrestaurant.com/


Artistes, organisation et marques cités dans le reportage :

  • "Clémentine de Chabaneix", Sculptrice
    Téléphone : 00 33 (0)6 80 06 04 73
    Site Web : http://www.clementine-chabaneix.com/
  • "Henriette Jansen", Coloriste, céramiste, créatrice d'intérieur
    33 Rue de Trevise, 75009 PARIS
    Téléphone : 00 33 (0)6 62 52 49 55
    Site Web : http://www.henriettejansen.com/
  • "Lindell & Co", Mobilier
    14 Rue du Grand Prieuré, 75011 PARIS
    Téléphones : 00 33 (0)1 43 57 43 42 / 00 33 (0)6 65 45 93 85
    Site Web : http://lindellandco.com/
  • "Kids with Cameras", Organisation à but non lucratif qui enseigne l'art de la photographie aux enfants marginalisés dans les communautés à travers le monde
    122 Main Street, Salt Lake City, UT 84101
    Site Web : http://www.kids-with-cameras.org/
  • "Ethnicraft", Mobilier en bois
    Site Web : http://www.ethnicraft.com/


Couverture du magazine de décoration e-magDECOVous désirez partager ce reportage.
Ne copiez pas les photos de cet article car elles ne sont pas libres de droits. Don't use our photos in your blog/site, there are copyrighted and therefore not for free.

Cliquez plutôt sur le visuel ci-contre, il est pour vous !
Enregistrez-le puis publiez votre article avec celui-ci en indiquant l'adresse du reportage suivante :
http://www.e-magdeco.com/2014/11/ouma-productions.html
Merci.

11 Commentaires:

audelia d'antan a dit…

encore un superbe reportage!!!cette maison est truffée d’idées deco inédites et géniales, bravo aux propriétaires et aux photographes!!

06 novembre, 2014
Pellerin armella a dit…

Enfin un intérieur qui fait la part belle à la couleuuuuur !!! voilà un intérieur vivant, gai, pimpant, au si jolie idées poétiques et charmantes, qui a de la personnalité, et puis ne pas voir que du grisounééé du tauuupe, du blanc, du noir, de l' indus, et du scandinave ça fait un biennng !!!
bellissima giornata, armella

06 novembre, 2014
édition éphémère a dit…

Très chouette! Je vais essayer d'aller faire un tour dans ce resto indienne dans 15 jours ;-)
@ très bientôt, bises à vous deux....

06 novembre, 2014
Christelle a dit…

Il y a aussi bien des touches d'humour que d'orient dans ces décors, des couleurs chatoyantes, des tonalités joyeuses et on voit surtout qu'il y a de la vie !

06 novembre, 2014
by a dit…

Un reportage toujours aussi bien "ficelé" : un pur plaisir à regarder en commençant sa journée. Ce ne sont pas mes goûts mais j'admire l'imagination et ce fil conducteur qu'est l'Inde dans cet appartement.
J'aime beaucoup la sculpture de l'ours : je vais aller voir son site.
Merci encore et j'attends le prochain avec toujours autant d'impatience

06 novembre, 2014
solene a dit…

On n'a pas un instant de lassitude en parcourant ce reportage qui est génial et nous montre un univers
intéressant, décalé, original ...
J'aime beaucoup
Solène

06 novembre, 2014
willow a dit…

une tonne d'idées, de couleurs, de matières qui se mélangent sans jamais faire surchargé, laisse un sentiment de bien être et une esthétique parfaite ! bravo , magnifique maison et reportage !

06 novembre, 2014
Domaine maison a dit…

Joli reportage ! On voyage parmi les objets d'Ouma , c'est coloré, vivant et joyeux ! Cela change des tendances déco vues et revues en noir, blanc et gris ! Bravo !

06 novembre, 2014
agnès a dit…

Il doit y faire bon vivre, j'aime beaucoup.

08 novembre, 2014
Céline a dit…

Cela ne manque pas de vitamines et c'est juste ce qu'il faut à cette saison ...
Merci pour ce beau partage

09 novembre, 2014
Anonyme a dit…

Superbe!
J'ai repéré quelques jolis objets sur le site en ligne de Stéphanie mais je voulais vous demander d'où vient le tapis écru qui se trouve sous la table à manger ainsi que le gros meuble haut/vitrine en bois de la chambre d'enfant? Un grand merci par avance pour ces infos car là aussi, j'adore!

13 novembre, 2014

Enregistrer un commentaire

Bonjour et bienvenue ;-)
Avant d'écrire votre commentaire, nous vous recommandons la lecture du sujet "Publication des commentaires" dans les mentions légales. Pour une question ne se rapportant pas au sujet de l'article, merci de vous rendre à la page "Contact" et d'adresser votre demande par courriel.