Ah ! Tribu

Nouveau !

En regroupant deux bâtiments par une verrière, Ludivine et Stéphane Degas, tous deux passionnés de décoration, mêlent les attributs d’une maison bourgeoise à une décoration très actuelle.

↓ Passez votre souris sur les images et faites apparaître les légendes ↓
  • Léane, Jules, Lola, Rose-Lou, Ludivine et Lison posent dans le salon sur un canapé Brucs houssé avec du tissu Caravane. Ludivine met du soleil dans sa maison, noirs ou en canne naturelle, ces miroirs en rotin Maison Kok apportent une touche très tendance.

Comme dans les belles histoires familiales, par un jour d’été, Ludivine et Stéphane Degas jettent leur dévolu sur une maison bourgeoise du XIXe siècle avec dépendance, dans le quartier Labottière à Bordeaux. Il fallait un lieu assez vaste pour accueillir leur grande famille et, de surcroît, situé en ville afin de se rapprocher de leur boutique « La Maison Poétique » et des écoles pour leurs cinq enfants.
Certes, le bâtiment d’habitation, situé côté rue, compte déjà une belle surface, mais ce n’est pas suffisant !
Le projet de rénovation devra forcément tirer parti de l’ancien garage situé au fond du jardin, en le métamorphosant, pour lui faire gagner quelques mètres carrés.
C’est ainsi que les deux bâtiments sont réunis par l’intermédiaire d’une cuisine-couloir conçue autour de la transparence.

  • Les deux bâtiments initiaux sont reliés par une cuisine-couloir, elle-même abritée par une longue verrière, ce qui permet de profiter du soleil et de la vue sur le jardin. Toute la métallerie est réalisée par l’entreprise « Atelier de Steel ».
  • Fauteuils et repose-pieds en rotin Sika Design.
  • Près du bassin semi-enterré, Lola profite des premiers beaux jours dans un bain de soleil en rotin Sika Design. Sur la table basse en acier brut, réalisée par « Atelier de Steel », des vases en verre Affari en vente à « La Maison Poétique ».
  • Dans le jardin, autour duquel s’enroule la maison, une piscine en béton, réalisée par Rêve Bleu. Les verrières de style atelier ont été conçues et mises en œuvre par l’entreprise de Stéphane « Atelier de Steel » ainsi que le bardage métallique qui apporte un style très contemporain à cette extention. L’ensemble a été peint avec la référence “Noir de Rome”, de la marque Argile.

Avec une superbe verrière sur toute sa longueur, la cuisine profite alors d’un ensoleillement optimum et d’une vue sur le jardin. Véritable trait d’union entre les deux architectures existantes, la nouvelle construction devient vite une pièce de vie où toute la tribu aime se retrouver.
Dans l’une des parties les plus profondes de cet espace de verre, une salle à manger indépendante, mais à deux pas de la cuisine, a même pu être installée.
La lumière ainsi que la transparence s’imposent bel et bien comme le vrai fil conducteur de la maison.

  • Dans le hall d’entrée et le dégagement, le sol est recouvert de carreaux de ciment de fabrication espagnole en vente à « La Maison Poétique ». Les porte-manteaux en acier brut réalisés par « Atelier de Steel » sont disposés à hauteur décroissante afin de s’adapter à tous les âges de la tribu. Une série de photos souvenirs est présentée dans des cadres Ikea. Soubassement Staff Décor peint en “Noir de Rome”, peinture Argile.
  • Au seuil de l’escalier, des suspensions “Beat Fat”, “Beat Wide” et “Beat Tall”, en laiton brossé de Tom Dixon.
  • Canapé Brucs houssé avec du tissu Caravane, coussins Ikea. Kilim Blanc d’Ivoire à « La Maison Poétique ». Table basse en métal à deux plateaux, création « Atelier de Steel ». Série de miroirs en rotin Maison Kok, encadrée par deux appliques Gras, suspension en bambou Ay Illuminate, le tout à « La Maison Poétique ». Au premier plan, deux fauteuils chinés puis repeints. Meuble bibliothèque Flamant repeint avec la référence “Noir de Rome” de la marque Argile, en vente à « La Maison Poétique », que les propriétaires ont équipé d’une échelle en métal brut réalisée par « Atelier de Steel ».
  • Tables gigognes en bois noir et naturel Bloomingville à « La Maison Poétique ». Lampe télescopique “Pipistrello” de l’architecte designer Gae Aulenti. Méridienne Ikea recouverte d’une housse en tissu Caravane, coussins Ikea. Parquet à bâtons rompus en chêne massif vieilli Atelier B. Cheminée enduite par Stéphane d’un micro-béton coloré. Lampes de table “Mantis BS3” et “Mantis BS2” de Bernard Schottlander pour Gras, en vente à « La Maison Poétique ». Buffet chiné repeint en “Noir de Rome”, peinture Argile. Deux miroirs soleil en laiton chinés et un grand miroir en rotin Maison Kok, vide-poches en laiton Tom Dixon, le tout à « La Maison Poétique ». Bougies Ikea.

Ici et là, le nouveau plan des lieux met en scène des vides, des différences de niveau, des perspectives et d’autres verrières qui cultivent l’esprit atelier. Puisque la majorité de leurs enfants sont adolescents, Ludivine et Stéphane ont choisi de répartir leurs chambres dans le premier bâtiment pour offrir à ces derniers un début d’indépendance.
Rose-Lou, la petite dernière occupe, quant à elle, une chambre près de celle de ses parents.

À Stéphane, gérant de l’entreprise de métallurgie « Atelier de Steel », revient l’absorbante gestion du chantier et, point d’orgue de cette rénovation, la création des éléments structurels.

  • Dans la cuisine-couloir, l’agencement et les luminaires contribuent à accentuer l’effet de perspective. Meubles de cuisine avec façades inox Ikea. Le plan de travail, l’évier et le bar en béton sont réalisés par « Atelier de Steel », ainsi que la hotte conçue comme une verrière à vitrages dépolis. L’enfilade de suspensions Gras reprend le rythme de la verrière.
  • Une ouverture entre la cuisine et le salon crée encore de la transparence, complétée par la cheminée double-face. Près de la cheminée, une réédition du fauteuil à bascule “RAR” de Charles & Ray Eames. Sous le bar, les tabourets en acier brut sont des créations « Atelier de Steel ».
  • Vaisselle Pomax à « La Maison Poétique ».

On lui doit notamment la belle montée métallique en colimaçon située entre les étages supérieurs et dont l’esthétique se marie à merveille avec la cage d’escalier d’origine.
Toutes les verrières et les menuiseries extérieures ont également été fabriquées par son entreprise, comme le bardage métallique des façades de la dépendance métamorphosée.

  • Sur la gauche, un lampadaire créé par « Atelier de Steel », interrupteurs et prises en bakélite Fontini. Accrochée au mur, une collection de panières Maison Kok et PB Home, une table en bois massif Brucs, l’ensemble à « La Maison Poétique ». Fauteuils de Charles & Ray Eames, en réédition. Ludivine a peint le fond de cette salle à manger en noir pour accentuer l‘effet de perspective. Sol en béton ciré.
  • Sur le mur, collection de panières Maison Kok et PB Home, chez « La Maison Poétique ».
  • Alignées au-dessus de la table, des suspensions en verre et porcelaine N’Omades Authentic, en vente à « La Maison Poétique ».
  • L'escalier à crémaillère en béton a été réalisé par « Atelier de Steel » tout comme la table basse en métal brut. Dans des fauteuils en rotin Sika Design, un plaid en laine Cinq Etoiles, le tout à « La Maison Poétique ».
  • Une grande verrière réalisée par « Atelier de Steel » illumine cet espace. Bougeoirs en bois Madam Stoltz, chez « La Maison Poétique ».

Plein d’ardeur, Stéphane ira même jusqu’à dessiner et faire construire l’escalier en béton à deux volées aériennes qui s’échappe au bout de la perspective de la cuisine-couloir.

Quant à la signature du style, on reconnaît bien dans ce lieu la patte de la décoratrice Ludivine avec son trio de couleur de prédilection, du noir, du gris et du blanc...
Ce camaïeu neutre omniprésent est néanmoins réveillé par quelques touches plus solaires et bien choisies, avec notamment une table en chêne naturel, des sièges en rotin et une impressionnante collection de miroirs soleil dont elle raffole. Ludivine sait encore ajouter, quand il le faut, la surprise d’un coussin imprimé ou d’un objet coup de cœur qu’elle peut changer à l’envi.

  • Dans la chambre des parents, fauteuil Madam Stoltz, descentes de lit rayées et plaid noir en laine Cinq Etoiles, suspensions en porcelaine Alix D. Reynis, le tout à « La Maison Poétique ». Coussins imprimés AM.PM. Sur l’astucieuse tête de lit, qui fait office de rangement, sont alignées des photos souvenir, présentées dans des cadres Ikea.
  • La douche est close par une verrière réalisée par « Atelier de Steel » et garnie de carreaux de ciment espagnols.
  • La chambre parentale profite d’une salle de bain privative, également habillée de noir et blanc. Au mur, une applique Gras, en vente à « La Maison Poétique ». Meuble double vasque avec plateau en marbre Flamant.

Elle a tout autant soigné les détails en sélectionnant de jolis interrupteurs, mais aussi des plinthes et des moulures.
Autant d’éléments décoratifs qui se prêtent à une maison bourgeoise.
Pour les sols, les carreaux de ciment coloré, le parquet en chêne naturel et le béton ciré sont les matériaux fétiches de la décoratrice. Alors, au fil des pièces, elle en joue, elle les alterne, délimitant ainsi très subtilement les espaces.

  • Au rez-de-chaussée, l’escalier d’origine a été conservé, avec ses marches en pierre et son garde-corps en fer, souligné de noir pour le mettre en valeur. Afin de lui donner un esprit plus actuel, il est éclairé par un trio de lampes en laiton brossé de Tom Dixon.
  • Tout en haut, la cage d’escalier est éclairée par un châssis de toiture. Le puits de lumière, ourlé par des moulures, est animé par un éclairage arachnéen, improvisé à partir de grosses ampoules à filament et de fils tressés, simplement noués, en vente à « La Maison Poétique ».
  • Les propriétaires ont prolongé l’escalier d’origine avec un escalier hélicoïdal en acier réalisé par « Atelier de Steel ». Par souci d’intégration, Stéphane a reproduit la même rampe ornée de bagues traditionnellles. L’ensemble a été peint avec la référence “Noir de Rome”, de la marque Argile, en vente à « La Maison Poétique ». Au-dessus du soubassement, un miroir soleil doré Fancy d’esprit années 1950.
  • La bonne hauteur sous plafond, dans la chambre de Lola, a permis l’installation d’une mezzanine en acier peint en blanc et réalisée par « Atelier de Steel ». La pièce est dotée d’une suspension Ay Illuminate, de miroirs en rotin marguerites Maison Kok et, sur le lit, d’une courtepointe Tensira, l’ensemble à « La Maison Poétique ». Commode Ikea revisitée en coloris “Cendre”, peinture Argile.

Elle s’amuse encore avec les luminaires dont elle est fan, et, une fois de plus, elle les conjugue en les multipliant.

Quand le mobilier et les objets ne viennent pas de sa propre boutique, la maîtresse de maison aime aller les chiner principalement au Passage Saint-Michel, bien connu des Bordelais.
Au final, la réalisation soignée, l’intelligence de la conception, et le charme de cette rénovation, offrent une jolie leçon de style à quatre mains.
Nul doute que les compétences artistiques de Ludivine et de Stéphane, associés dans la vie comme dans le travail, ne sont pas étrangères au portrait réussi de cette maison de famille nouvelle génération. ■

  • Accrochée à un pied de lampe « Atelier de Steel », une suspension en porcelaine Alix D. Reynis, le tout à « La Maison Poétique ».
  • Dans la chambre de Rose-Lou, une suspension Paris au Mois d’Août et une grosse poupée Pygmée. Lit AM.PM., linge de lit rose Linge Particulier, courtepointe en lin Mes Enfants pas si Sages et poupée Bonpoint habillée d’une rose réalisée par la propriétaire.
  • Dans la chambre du garçon, un fauteuil à bascule “RAR”, réédité de Charles & Ray Eames, une applique Gras. Sur le lit, coussins et couvre-lit rayés Tensira, le tout à « La Maison Poétique ». Pour accéder au lit perché sur une estrade, des marches en métal plié « Atelier de Steel » aussi fonctionnelles qu’élégantes. Servant de bureau autant que pour jouer, une table de ping-pong réalisée par Stéphane, équipée d’un let acheté chez Décathlon.
  • Coin toilette dans la chambre de Jules. Menuiserie métallique « Atelier de Steel ». Au-dessus du lavabo, miroir rond Pomax et appliques Gras, à « La Maison Poétique ».
Stylisme Laëtitia Gleize, Photos© et texte Philippe Rissetto



« La Maison Poétique »,
Boutique de décoration showroom, conception et aménagement de la maison

« Atelier de Steel »,
Entreprise de métallerie

21, rue Jean-Jacques Rousseau, 33000 Bordeaux
Site Web : https://www.lamaisonpoetique.fr/



Adresses et marques citées dans le reportage :