« Catherine Durr »

Près de Lyon, une créatrice nous ouvre les portes de son appartement-atelier et nous invite à découvrir ses créations réalisées à partir d'objets chinés et de papiers anciens.

↓ Passez votre souris sur les images et faites apparaître les légendes↓
Le stand de Catherine Durr aux Puces du Canal à Villeurbanne
  • Vue sur le stand de Catherine Durr, aux Puces du Canal à Villeurbanne, avec ses meubles et objets de brocante et ses créations.
    Devant une échelle de gymnaste, un mannequin "Stockman" datant de 1920 avec sa tête en cire, ses yeux en verre et ses bottines d'origine.
    L'éclairage du stand est réalisé avec des tamis à sécher les noix, création Alain Moine, ainsi que la suspension conçue à partir d'ampoules recyclées au sodium.

Anciennes publicités SINGER en zinc (années 30-40) derrière un pique-cierge d'église
  • Deux publicités "SINGER" en zinc des années 30-40 derrière un pique-cierge d'église dans son jus.
    Sur la droite, une ancienne table de jardin recouverte de zinc présente plusieurs créations de Catherine Durr.
C’est au cœur des Puces du Canal à Villeurbanne que nous faisons connaissance avec Catherine Durr sur son stand situé dans le "Le Hangar" au bout de l’Allée F. Depuis l’automne 2009, elle y présente et partage ses créations mais également ce qu’elle appelle "ses objets de cœur", des objets patiemment chinés avec lesquels elle a instauré une relation affective.

Native du Midi de la France, Catherine fait ses études dans les Beaux Arts à Mâcon et à Nancy. Décrochant son premier job dans un cabinet d’architecture, elle exerce comme décoratrice-coloriste-maquettiste, puis travaille pour son compte dans un bureau d’études à Carpentras. Par la suite, Catherine s’écarte de ce secteur d’activité pour endosser un poste à responsabilité dans un grand groupe de prêt-à-porter hollandais. Cependant, son travail ne la satisfait pas et celle-ci ne parvient pas à s’épanouir humainement. Il lui faudra rencontrer son compagnon, Alain, passionné de brocantes et créateur à ses heures perdues, pour se trouver également.

Pièce montée en tissus et fil de fer
  • Pièce montée en tissus et fil de fer et composition "couple de mariés" sur une boîte de valeur déclarée des années 1960 (utilisée par la poste jusque dans les années 1995), créations Catherine Durr.
  • Cet élément de couronnement d'une pièce montée, un couple de mariés en plâtre datant des années 1920, entre dans une composition mise sous globe, création Catherine Durr.
Haut de porte en bois peint d'époque XXème et créations de pâtisseries en papier et tissus
  • Les pâtisseries en papier et tissus de Catherine Durr.
  • Sous un haut de porte en bois peint d'époque XXème, une drapière présente les gourmandises pâtissières en papier et tissus, créations Catherine Durr.
Chaises en fil de fer composées dans des anciennes boîtes d'entomologiste, création Catherine Durr
  • Sur une chaise de jardin "enguirlandée" de lierre, d'autres chaises en fil de fer composées dans des anciennes boîtes d'entomologiste.
  • Détail d'une de ces créations.

Catherine se découvre effectivement un attachement pour les objets, la nature et le cultive à la moindre occasion après son travail.

Depuis maintenant quinze ans, elle chine dans les puces et brocantes de la région lyonnaise. Sa liberté, c’est de se laisser guider par le hasard des envies et des coups de cœur.
Cela n’est cependant pas suffisant car notre chineuse est dotée d’une âme créative qui s’exerçait déjà durant son enfance quand elle dessinait, coloriait, découpait, assemblait,... et s’attachait.
Elle y trouvait son harmonie et aujourd’hui encore elle ressent ce besoin de "créer de l’affectif".

Le salon de l'appartement de la créatrice Catherine Durr
  • Dans le salon de l'appartement de Catherine et Alain, celle-ci invite bien entendu ses "trésors de chine" et ses créations comme présentés au-dessus de la cheminée.
    Au sol, deux chiens en paille et toile de jute sur roulettes du XIXème siècle.
Collection de nids d'oiseaux et chevalet de peintre
  • Catherine collectionne des nids d'oiseaux rapportés de ses nombreuses balades.
  • Souvenir des Beaux Arts, le chevalet de Catherine avec un empilement de boîtes de couleurs et de peintures.

En 2006, Catherine revient à Mâcon, sur la rive de la Saône, et se consacre alors à sa passion : la création, avec pour moteur, des envies simples : "se sentir libre, embellir son quotidien, provoquer des émotions et susciter l’imaginaire". Les objets et les matières exercent sur elle un charme.
Il s’opère une certaine complicité entre eux, une compréhension qui conduit notre créatrice à s’inspirer des déformations, des égratignures, des salissures de tous ces objets du passé. Elle en ressent de l’émotion car pour elle, "ils véhiculent une histoire, ils se patinent d’une âme".

Petits landaus en fil de fer et tissus, papier, cuir, tarlatane, créations Catherine Durr
  • Catherine crée des petits landaus en fil de fer et tissus, papier, cuir, tarlatane et même pour certains en mue de serpent.
  • Un vieux meuble dont les tiroirs sont astucieusement renversés pour présenter sa série de landaus.
Créations de Catherine Durr avec des anciennes boîtes de valeur déclarée
  • Catherine utilise pour faire les socles de ses créations des boîtes de valeur déclarée "BOUCHERON". Cette création est réalisée avec un communiant chiné.
  • Sur la cheminée, deux compositions réalisées dans de vieux tiroirs et dont l'inspiration est venue à la suite d'une exposition de Charles Matton, il y a quelques années à la Maison Européenne de la Photographie à Paris.

Une fois décryptées, ces trouvailles livrent leur potentiel et sous les doigts adroits de Catherine se transforment, se détournent et trouvent là une seconde vie, une seconde chance. Pour exercer pleinement son activité, notre créatrice installe son atelier dans une pièce de son appartement.

Ses créations se composent à partir de vieux objets
Les armoires et étagères se remplissent de ses trésors de brocante, de petites choses utiles ou futiles que Catherine aime avoir à portée de main, elle se plaît d’ailleurs à dire : "c’est un peu comme une garde rapprochée".

Elle cherche son inspiration en fouinant dans ses boîtes à "trésors" puis elle pioche plusieurs objets et imagine alors une mise en scène qui prendra place dans une future création.

Chambre de Catherine Durr dans laquelle est met en scène ses créations
  • Détail de la chambre de Catherine et Alain.
  • Créations de compositions mettant en scène des petits anges en celluloïd.
Un vieux meuble de métier à tiroirs présente des anges en celluloïd et des couronnes de mariées ou communiantes
  • Un vieux meuble de métier à tiroirs présente des anges en celluloïd. Accrochés au mur, des porte-courriers publicitaires, façon "chromo" rappellent les souvenirs des cuisines de nos grand-mères. Au premier plan, des bonbonnes à alcool blanc.
  • Sur un porte-chapeau, des couronnes, diadèmes, bouquets de mariées ou communiantes sont des accessoires que Catherine qualifie de "futiles et raffinés".

Ensuite, Catherine commence à assembler, transformer, patiner les "acteurs" de sa composition. Le fil de fer s’entortille, les tissus anciens et les papiers sont découpés et assemblés entre eux pour donner naissance à des œuvres poétiques souvent réalisées à une échelle réduite.
Fascination pour les papiers

Certaines de ses créations sont mises sous des anciens globes Napoléon III, c’est une façon pour Catherine d’anoblir ces pièces uniques, de les protéger... sauf du regard qui s’attarde longuement sur chaque petit détail.

Mannequins Napoléon III pour couturière et collection de chaussures d'enfants
  • Un "défilé" de mannequins Napoléon III pour couturière et une collection de chaussures d'enfants.
  • Accrochés à un mannequin toilé Napoléon III, deux réticules en coton crocheté et perles en laiton.

Anciens skis de fond, raquettes à neige et de tennis
  • Dans un coin de la chambre, s'amoncèlent comme une collection sur un thème sportif : des skis de fond chinés, d'anciennes raquettes à neige et de tennis... en bois.
Comme beaucoup de chineuses, Catherine est également une collectionneuse qui voue une passion pour le papier. Elle adore tous les papiers anciens car pour elle, ils sont dociles, transformables, dépositaires du temps. Chacun à sa couleur, son odeur, son écriture, son encre, ses tâches, en un mot : son histoire.

Pour Catherine, les odeurs de papier sont les plus encrées dans sa mémoire. Elle se souvient que, petite fille, elle demandait toujours à sa maman de lui offrir comme cadeaux des cahiers, des buvards et autres accessoires de papeterie.
C’est en raison de cet attachement que parmi ses dernières créations, l’on découvre une collection très originale de gâteaux confectionnés à partir de papiers anciens.

Catherine est également très sensible à la nature qu’elle invite souvent dans ses créations. De ses balades à la campagne, elle ne revient jamais les mains vides. Elle ramasse le long des chemins des branchages, des mousses et autres lichens.

Atelier de création de Catherine Durr
  • Catherine, dans son atelier.
  • Un ancien cartonnier ainsi qu'un meuble de magasin "Pingouin" abritent le matériel et les accessoires de la créatrice. Au mur, ses esquisses, idées à mûrir, maquettes et pense-bête.
Marquises de pièces montées détournées et mises en scène sur de vieilles boîtes en fer, créations Catherine Durr
  • Trois marquises, destinées à la décoration de pièces montées, sont détournées et mises en scène sur de vieilles boîtes en fer, créations Catherine Durr.
  • Détail d'une création intitulée "Marquise en dévotion".

Ces végétaux serviront ensuite d’éléments de décor comme pour cette composition avec une boîte d'entomologiste dans laquelle une adorable chaise de jardin en fil de fer est recouverte de mousse. L’œil averti de notre chineuse ne lui fait jamais défaut pour trouver un joli nid abandonné qui complétera sa collection exposée sur la table de son salon.
Catherine ajoute cette citation de Picasso : "Le collectionneur est celui qui voit ce que les autres ne voient pas".

Toujours avec beaucoup d’humour et de bonne humeur, elle nous répond : "Alors, il faut croire que j’ai une très bonne vue pour dénicher tous ces trésors !". ■

Horloge de gare et pendules Brillié et gourde isotherme ancienne de Lourdes fin XIXème début XXème
  • Créations et objets de chine se mêlent dans l'atelier de Catherine. Une horloge de gare et deux pendules "Brillié". Sur un haut d'un vaisselier, des objets chinés attendent d'être invités dans une composition. Sur le pupitre, des partitions en papier chiffon.
  • Détail d'une collection de bidons, gourdes, boîtes à bombons et gobelets de Lourdes fin XIXème début XXème.
Stylisme Laëtitia Rissetto / Photos© et texte Laëtitia & Philippe Rissetto

Ce reportage vous a plu et vous souhaitez être informé des prochaines publications :
Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter !

« Catherine Durr », Créatrice
Exposante permanente aux Puces du Canal, 1 rue du Canal, 69100 VILLEURBANNE
Stand : Allée F dans "Le Hangar"
Téléphone : 00 33 (0)6 76 35 59 47
Courriel : catherine.durr(at)yahoo.fr



Les bonnes adresses de Catherine :

  • "Bourgogne Antiquités", Antiquités, brocante
    2 Rue Gambetta, 71000 MÂCON
    Téléphone : 00 33 (0)3 85 38 29 71
  • "Nos chambres en Ville", Maison d'hôtes
    12 rue René Leynaud, 69001 LYON
    Téléphone : 00 33 (0)6 60 11 32 57
    Web site : http://www.chambres-a-lyon.com/
  • "Restaurant du Marronnier", Restaurant
    Le Village, 01400 SULIGNAT
    Téléphone : 00 33 (0)4 74 55 65 50


Le sujet de ce reportage n'a été l'objet d'aucune presse "déco" au jour de la publication de notre article.
C'est une découverte du magazine "e-magDECO" !

33 Commentaires:

DomCurieuse a dit…

Superbe reportage. J'admire tout le travail effectué. Vous avez su traduire fidèlement l'univers de Catherine.
Un grand bravo à vous deux !

30 mars, 2011
Anonyme a dit…

Magnifique travail, grâce au blog Manon 21 j'ai fait un tour sur son stand mais voir son atelier c'est super.


Marie B

30 mars, 2011
Anonyme a dit…

Voilà un superbe endroit. Merci de nous l'avoir fait découvrir !

31 mars, 2011
Catoche a dit…

Oh et bien mince, c'est moi au dessus, je suis passée en anonyme !!!

31 mars, 2011
Anne a dit…

J'ai la chance d'être allée voir le travail de cette belle artiste, je suis heureuse de ce petit coup de projecteur sur son magnifique univers !

31 mars, 2011
Christelle a dit…

En lisant ces lignes , en admirant ces photos où l'ancien domine joliment , je ressens les mêmes impressions que lorsque j'allais dans l'atelier de reliure de mon papa . Les vieux papiers jaunis , les parchemins , l'encre ...ont une odeur dont on ne peut rester insensible .

31 mars, 2011
Aurélia a dit…

Je suis subjuguée autant par les lieux que par ce très beau travail. Absolument fan ! Il y aurait je pense affinités à regarder l'ambiance et l'accumulation 'd'objets de cœur' !

Une nouvelle fois, MERCI pour la découverte ! Et bravo à Catherine Durr pour cela.

Bonne journée.
Aurélia,.... qui, grâce à vous, commence bien la journée...!

31 mars, 2011
Virginie a dit…

Quel talent ! conserver l'âme du passé et le transformer sans le dénaturer vers une nouvelle modernité, c'est un très bel univers...zut Lyon est un peu loin de mon port d'attache.
Merci de m'avoir permis cette jolie balade virtuelle dans ce bel écrin et encore bravo à Catherine

31 mars, 2011
audelia d'antan a dit…

encore un univers hors du temps,magnifique.................un coup de cœur pour les mannequins couture avec leurs silhouettes si caractéristique....................

31 mars, 2011
Flânerie deco a dit…

bravo à Catherine , c'est tout simplement une merveille à regarder . dommage que je sois si loin...

31 mars, 2011
saint ange a dit…

quel talent de créatrice et de chineuse ! si j'ai un jour l'occasion de faire un petit tour à l'atelier de Catherine ce sera avec plaisir
merci laeticia ( et philippe ) de me faire commencer la journée en beauté

31 mars, 2011
balzac44 a dit…

Je suis éblouie par le talent et la fantaisie de catherine Durr! Mes yeux découvrent de nouvelles merveilles chaque fois que je regarde vos belles photos!
Merci d´avoir montré ce monde d´une artiste qui sait rendre une seconde vie aux objets, sino oubliés dans des coins poussiéreux.....

31 mars, 2011
Lili Bougainville a dit…

J'adore son univers : évidemment, un petit tour à Lyon s'impose !!! Lili.

31 mars, 2011
virginie a dit…

Que de talents et de merveilles rassemblés dans le Sud

31 mars, 2011
kristinco a dit…

Encore un reportage plein de charme. On craque sur les meubles peints et les ambiances poétiques qui mettent en valeur les créations de Catherine.
On a envie de tout posséder et de tout emporter !

31 mars, 2011
Pascale de Nice a dit…

Grâce à Manon j'ai eu l'immense plaisir de faire la connaissance de Catherine à son stand.
Ce fut un rare moment que de parler avec cette douce passionnée et d’acquérir une de ses petite friandise qui trône désormais sur ma table de salon
Que du bonheur!!!

31 mars, 2011
Coco & filles a dit…

Je suis vraiment sous le charme de cet atelier où tout n'est que poésie ...Un régal pour les yeux et le cœur...Une très très jolie balade, merci à toutes les deux pour ce moment ...Coco&filles...

31 mars, 2011
si1mas a dit…

Fabuleux reportage! On ne sait plus où regarder ...il y a tellement de choses à voir, de détails infimes et subtiles... Un grand bonheur de rêver à travers ces réalisations toutes plus jolies les une que les autres! En un mot... tu l'auras compris : J'adore!

01 avril, 2011
giveto a dit…

je connais son stand, elle a de trés beaux objets et son travail est super!!
vero

01 avril, 2011
Nicky a dit…

c'est somptueux, joli reportage comme d'habitude. Merci à vous.

02 avril, 2011
Douce Etoile a dit…

Pour connaître un peu la magie de l'univers de Catherine grâce à Manon 21, je suis enchantée par la visite de son appartement-atelier où sont rassemblés avec un goût exquis poésie et féérie!

02 avril, 2011
Lamaisonsurlequai a dit…

Charmant et poétique... Et puis difficile de résister aux jolies et appétissantes patisseries :)) Enfin moi je vais avoir du mal ! Merci e-mag pour cette nouvelle découverte.

04 avril, 2011
verofleuri a dit…

waouh trop beau à voir !! merci pour ce reportage je vais partager mes amies du facebook '-)

bisous

05 avril, 2011
Nina a dit…

Quel merveille!
Un univers superbe ;-)
Merci de nous faire partager ce beau article.

05 avril, 2011
manon 21 a dit…

Souvenir pour moi d'une bêle journée ....
Vous travaillez comme des "pro" la presse écrite doit pâlir!

Manon

07 avril, 2011
Antic Manoir a dit…

Je suis ravie de retrouver l'univers de Catherine Durr sur votre blog; Votre reportage restitue parfaitement son style et ses talents; Je lui avais rendu hommage dans mon blog cet hiver car son stand des puces du canal mérite le détour; Marie

11 avril, 2011
Anonyme a dit…

Vraiment Sublime ce reportage sur le travail et l'univers de « Catherine Durr », J'adore ! je t'envoie un petit message dans peu de temps, j'aurais des choses à te raconter .... des grosses bises, sandrine (pampille)

11 avril, 2011
Céline a dit…

Ce reportage est magnifique, quel talent, j'adore ce style...
Céline

13 avril, 2011
bichoco a dit…

j'ai la chance de passer régulièrement sur le stand de catherineet à chaque fois je passe des heures à regarder les détails de son fabuleux travail, un vrai bonheur!

21 avril, 2011
fildefeerie a dit…

beaucoup de gout et de talent ... bel univers ...

30 mai, 2011
uncotevintage.canalblog.com a dit…

Magnifique!! splendide...un régal pour les yeux! Trop loin pour venir vous voir, mais je vous enverrai ma fille ,(qui est sur la route pour s'installer deux mois à Villeurbanne!) J'espère qu'elle me ramènera un de vos trésors !!!

31 mars, 2012
deco2filles a dit…

J'aime tout je peux rester sur le reportage des heures,
une mise en scène incroyable, et un travail très fin,
très, j'ai du mal à trouver les mots.
J'adore et suis complètement FAN ! BRAVO Catherine
Caroline de deco2filles

18 avril, 2012
Nanou a dit…

Catherine a toujours eut un goût très sûr.C'est une femme extraordinaire. J'ai eu la chance de la côtoyer et j'ai toujours pris soin d'écouter ses précieux conseils (dans tous les domaines).Je reviens d'un séjour dans la Drôme Provençale...j' ai beaucoup pensé à elle!

27 juillet, 2015

Enregistrer un commentaire

Bonjour et bienvenue ;-)
Avant d'écrire votre commentaire, nous vous recommandons la lecture du sujet "Publication des commentaires" dans les mentions légales. Pour une question ne se rapportant pas au sujet de l'article, merci de vous rendre à la page "Contact" et d'adresser votre demande par courriel.