« La Suite Cassis »

Face à la Méditerranée, la maison d'hôtes d'Herbert, esthète et ancien décorateur étalagiste pour les plus grands couturiers, mêle un raffinement extrême et une simplicité moderne avec une vue exceptionnelle.

↓ Passez votre souris sur les images et faites apparaître les légendes↓
La maison d'hôtes 'La Suite Cassis' avec son panorama sur le Cap Canaille et la Méditerranée
  • « La Suite Cassis » avec son panorama sur le Cap Canaille et la Méditerranée... magique !

A 'La Suite Cassis', une grande table composée de plateaux de bois non avivés et d'un piètement métallique réalisé par un ferronnier de Cassis entourée de chaises des années 1960 chinées à Marseille, sous des trompes marocaines oxydées détournées en suspensions
  • À l’abri de la terrasse couverte : Grande table composée de plateaux de bois non avivés et d'un piètement métallique réalisé par un ferronnier de Cassis. Chaises des années 1960 provenant d'une salle de concerts de Londres et chinées à Marseille. Alignement de trompes marocaines oxydées, équipées de pavillons et détournées en suspensions.

Surplombant la plage du Bestouan à Cassis, face à la Méditerranée qui lui présente son horizon bleu et au spectaculaire Cap Canaille - la plus haute falaise de France - paré de calcaire rouge, « La Suite Cassis » offre à ses hôtes un panorama exceptionnel.

Plongez dans l'horizon !

Pour venir dans ce lieu magique, l’on traverse l’écrin naturel où se niche Cassis, ce petit port de pêche, concentré de Provence et de Méditerranée, dont Frédéric Mistral traduisait bien la formidable attraction qu’exerce la cité portuaire sur tous ceux qui s’y rendent en ces quelques mots : "Qui a vu Paris et pas Cassis, n'a rien vu (Qu'a vist Paris e noun Cassis a ren vist)". L’on passe par les forêts de pins, les roches ocres ou blanches, et les vignobles de plaine et en restanques qui s’étirent jusqu’à la mer. Là Cassis se love entre deux monuments de la nature que sont le Cap Canaille et les Calanques de calcaire blanc.

Sous les pins parasols, la façade Ouest de la maison d'hôtes 'La Suite Cassis' se prolonge par une terrasse couverte dont l'esthétique est empruntée aux villas de Palm Springs des années 1950
  • Sous les pins parasols, la façade Ouest de « La Suite Cassis » se prolonge par une terrasse couverte dont l'esthétique est empruntée aux villas de Palm Springs des années 1950.
  • De la terrasse couverte, vue sur le Cap Canaille. Le plateau de la grande table est fait de deux grands plateaux de bois d'origine africaine.

Un peu sur la droite, avant de descendre vers le port, la route mène à la plage du Bestouan.
C’est là que Herbert Hufnagel, esthète et décorateur allemand, auteur pendant vingt ans des vitrines des plus grands couturiers de Paris, a élu domicile.
Il réalise ici un rêve, celui de se rapprocher de la mer.
Ce dernier, arrivé à Cassis en 2003, avait tout d’abord créé la "Maison°9", une maison d’hôtes située en plein vignoble dans les hauteurs de la commune.

La terrasse de la maison d'hôtes 'La Suite Cassis'
  • La terrasse abrite un espace pour la table des petits-déjeuners d'hôtes et des dîners entre amis, ainsi qu'un lounge.
Le lounge de la maison d'hôtes 'La Suite Cassis', un tableau de Voune Bohn posé sur des casiers indiens 'Xo Design'
  • L'escarpement rocheux contre lequel s’appuie la maison est planté d'agaves et de cactus.
  • Détail du lounge dans lequel un tableau de Voune Bohn, une artiste peintre marseillaise, est posé sur des casiers indiens "Xo Design".

L’ayant tenue pendant cinq ans, Herbert se met à la recherche d’une meilleure situation et découvre un vieux cabanon plutôt banal mais dont l’emplacement offre une vue à couper le souffle.
Une vue à couper le souffle

L’état de délabrement de la construction et les difficultés pour l’acquisition en auraient découragé plus d’un.

Salon composé de chaises en fil d’acier 'Diamond' de Harry Bertoia et de fauteuils en tube des années 1960 chinés à l'Isle-sur-la-Sorgue autour d'une table basse formée par un tronc coupé, création Jérôme Abel Seguin, maison d'hôtes 'La Suite Cassis'
  • Surplombant la mer, un salon est composé de chaises en fil d’acier "Diamond" de Harry Bertoia et de fauteuils en tube des années 1960 chinés à l'Isle-sur-la-Sorgue autour d'une table basse formée par un tronc coupé, création Jérôme Abel Seguin.

Bassin de nage et mur couvert de carreaux d'ardoise chez 'Défi-Dok' à Aubagne, maison d'hôtes 'La Suite Cassis'
  • Le bassin de nage s'appuie sur un mur recouvert de carreaux d'ardoise provenant de Chine, chez "Défi-Dok" à Aubagne.
Cependant Herbert finit par acheter ce bien en 2008 et peut alors concrétiser son nouveau projet de maison d’hôtes qu’il baptise « La Suite » en clin d’œil à la précédente dont il s’est séparé.

Après plusieurs mois d’efforts, de travaux importants ayant pour vocation de transfigurer le lieu, Herbert en maître d’œuvre et décorateur averti, convertit l’ancien cabanon en une villa allure Palm Springs des années 1950 dans laquelle il mêle le raffinement extrême et la simplicité moderne.
Prenant en considération le site, il invente des nouveaux espaces qui s’adaptent à sa vision résolument contemporaine et à son désir de créer des chambres d’hôtes ultraconfidentielles.
Ces dernières, au nombre de trois se déclinent autour de la maison de façon indépendante et profitent chacune d’une vue sur mer et d’une terrasse à l’abri des regards.

Décoration éclectique réalisée par Herbert Hufnagel de la maison d'hôtes 'La Suite Cassis', avec du mobilier ethnique et vintage sur fond de noir et blanc
  • Dans le salon, Herbert Hufnagel a imaginé une décoration éclectique avec du mobilier ethnique et vintage sur fond de noir et blanc. Chaises et table en bambou peint (près de la baie vitrée) et petite table ronde en fer mordoré et miroirs de Jean Dange, distribuées par "Asiatides".
Peaux de zèbre posées en tapis, fauteuil 'ypsilon' en cuir noir d’Ulf Moritz pour 'Reim-Interline', applique murale avec bras articulé de Serge Mouille
  • Sur des peaux de zèbre posées en tapis, des tabourets en bois brut d’Afrique. Dans l'âtre de la cheminée, une tête africaine rapportée de Marrakech.
  • Près de la cheminée, un fauteuil "ypsilon" en cuir noir d’Ulf Moritz pour "Reim-Interline". Au-dessus de la cheminée, une applique murale avec bras articulé de Serge Mouille.

Oeuvres intitulées 'Portraits des condamnés' (Retratos condenados) de Germán Gómez Gonzales, chaise créée à partir de cornes et peaux de félins par Michel Haillard, rideaux réalisés à partir de filet d’ombrage de serre agricole détourné, sur une idée d’Annick Lestrohan, propriétaire de la maison d’hôtes 'Casa Honoré' à Marseille
  • Deux œuvres uniques intitulées "Portraits des condamnés" (Retratos condenados) de Germán Gómez Gonzales composés de superposition de photos déchirées et cousues. Une chaise créée à partir de cornes et peaux de félins par Michel Haillard, un sculpteur inclassable. Un des rideaux sculpturaux fait de filet d’ombrage de serre agricole détourné, sur une idée d’Annick Lestrohan, propriétaire de la maison d’hôtes "Casa Honoré" à Marseille.
Dans un écrin de blanc, une pointe de couleur se dispute la vedette avec un mobilier bien choisi.
Les meubles y sont associés en fonction de ses coups de cœur, chinés à Marseille ou à Munich, et ses souvenirs de voyage en Afrique notamment.

Une décoration ethnique et vintage menée en fonction des coups de cœur et des souvenirs de voyage

Un miroir des années 1940 en guise de tête de lit reflète un fauteuil en fil d’acier signé Harry Bertoia et une armoire chinoise.
Un autre fauteuil, de style baroque celui-ci, tapissé d’une peau de vache, se marie à un lampadaire vintage pour offrir un coin lecture près d’une série de photographies de Peter Lindbergh. Et partout des tapis en peau de bête.

Table de Marco De Gueltz en verre sablé et piétement en fer à béton entourée de chaises de réédition DSW de Charles Eames
  • Table de Marco De Gueltz en verre sablé et piétement en fer à béton. À l'arrière-plan, accrochées au mur, des œuvres en papier d'agave que le propriétaire a rapporté d'un marché mexicain.
  • Détail du lustre à pampilles de la salle à manger chiné à Marseille.
  • Dans cette salle à manger très épurée, la table, pièce unique de créateur, s'équipe de chaises de réédition DSW de Charles Eames.

L’architecture entièrement redessinée par Herbert Hufnagel se pare de lignes simples et géométriques, les surfaces se couvrent de blanc immaculé et les baies se multiplient ou s’élargissent pour offrir le tableau de ces merveilleuses vues sur Cassis et la mer.
De l’ancienne construction, il ne subsiste que la large cheminée dans le salon près de laquelle se rapproche un fauteuil en cuir d’Ulf Moritz. Le propriétaire en a fait repeindre les briques en noir pour l’assimiler à son ordonnance personnelle.

Une chambre de la maison d'hôtes 'La Suite Cassis' face à la mer et la plage du Bestouan
  • La chambre n° 1 de « La Suite Cassis » regarde la mer et la plage du Bestouan à travers une baie en triptyque. Fauteuils scandinaves trouvés aux puces de Munich équipés de coussins provenant de Marrakech.

Des rideaux noirs, inspirés par son amie Annick Lestrohan de "Casa Honoré" à Marseille, taillés dans du filet d’ombrage de serre agricole patientent devant les trumeaux en attendant de voiler les larges baies vitrées lorsque le soleil est trop fort.
Le décor y est planté comme une scénographie dont il a l’habitude. Au-dessous de deux portraits de l’artiste photographe Germán Gómez Gonzalez, une chaise baroque et exotique composée de cornes et peaux de félins du sculpteur Michel Haillard.

Service à thé en porcelaine 'Asa Sélection' sous une photographie de mode en noir et blanc signée Jensen
  • Service à thé en porcelaine "Asa Sélection" sous une photographie de mode en noir et blanc signée Jensen.
  • Vue sur la mer de la terrasse privative de la chambre n°1.
Toile de Voune Bohn en guise de tête de lit, couvre-lit et coussin en velours lavé 'Caravane', vasque en marbre noir 'Défi-Dok' à Aubagne, miroir 'Asiatides' et robinetterie 'Cristina Ondyna'
  • Toile de Voune Bohn en guise de tête de lit. Couvre-lit et coussin en velours lavé "Caravane". Lampe articulée en bois et métal chinée à Munich.
  • Dans la salle d'eau, vasque en marbre noir "Défi-Dok" à Aubagne, miroir "Asiatides" et robinetterie "Cristina Ondyna".

Dans la salle à manger, très épurée, des œuvres mexicaines en papier d’agave mises sous verre, une table en verre sablé de Marco De Gueltz sous un lustre à pampille chiné. Le salon se dédouble d’une terrasse couverte dont la structure évoque la symétrie, l'équilibre, la solidité et finalement l’intimité.
Une très grande table réalisée par notre propriétaire avec de grands plateaux de bois africain y prend ses aises.
Sous un alignement de trompes marocaines oxydées transformées en lustres, elle permet de recevoir les petits déjeuners des convives et de grandes tablées généreuses.

Une chambre de la maison d'hôtes 'La Suite Cassis', tête de lit réalisée à partir d'un miroir ciselé, couvre-lit et coussins en velours lavé 'Caravane'
  • La chambre n°2 en noir et blanc avec une pointe de couleur. Armoire chinoise, tête de lit réalisée à partir d'un miroir ciselé, couvre-lit et coussins en velours lavé "Caravane".
  • En guise de tête de lit un miroir des années 1940 chiné aux puces de Marseille.
  • Derrière un lampadaire triple vintage, un fauteuil baroque, chiné et retapissé d'une peau de vache. Série de photographies de Peter Lindbergh.
Oeuvre en verre sablé de Marco De Gueltz
  • Au-dessus de l'armoire chinoise, une œuvre en verre sablé de Marco De Gueltz en compagnie d'un plat et d'un vase rapportés de Marrakech.
  • Détail de la salle d'eau : Sur un petit meuble chinois transformé en console, une vasque en marbre noir "Défi-Dok" à Aubagne. Miroir Jean Dange distribué par "Asiatides" et robinetterie "Cristina Ondyna".

Une chambre de la maison d'hôtes 'La Suite Cassis' décorée dans un esprit ethnique, table ronde en béton moulé 'DMI' entourée de chaises '3107' dessinées par Arne Jacobsen
  • Bel esprit ethnique dans cette grande chambre n°3 : tapis africain en peaux de bêtes, siège en bois naturel taillé dans le tronc provenant de Bali, sur fond de blanc immaculé. Au premier plan, une table ronde en béton moulé "DMI" entourée de chaises "3107" dessinées par Arne Jacobsen en 1952.
Une partie du plafond de cette terrasse couverte, près de la grande baie vitrée du salon, est percée pour laisser voir le ciel et inviter plus de lumière dans l’espace intérieur.
Au fond, un autre lounge, extérieur celui-ci, décoré d’une toile sous verre de l’artiste marseillaise Voune Bohn, se blottie contre le rocher sur lequel le bâtiment s’est accroché. En surplomb sur la Méditerranée, la terrasse se poursuit entourée de plantes grasses et sous les ombrages de hauts et vieux pins parasols pour finalement accueillir, vue sur mer, un bassin de nage abrité contre un mur carrelé d’ardoise.

Invitation au plaisir du plein soleil et de la sérénité

Ainsi, les journées se passent entre la plage du Bestouan et la piscine, à moins de vouloir découvrir les sentiers sous-marins avec les centres de plongée de Cassis, les calanques le long du sentier du littoral ou en bateau, le vieux port, ses ruelles étroites et les places bordées de maisons de pêcheurs colorées. ■

Un grand plateau de bois africain tient lieu de tête de lit, jeté de lit et taies d'oreillers 'Vivaraise', maison d'hôtes 'La Suite Cassis'
  • Coin salon, détail d'une table sculptée indienne. À l'arrière-plan, rideau en lin patiné.
  • Un grand plateau de bois africain tient lieu de tête de lit, jeté de lit et taies d'oreillers "Vivaraise".
Stylisme et photos© Laëtitia & Philippe Rissetto / Texte Philippe Rissetto

Ce reportage vous a plu et vous souhaitez être informé des prochaines publications :
Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter !



« La Suite Cassis », Maison d'hôtes
18 avenue de l’Amiral Ganteaume, 13260 CASSIS
Téléphone : 00 33 (0)6 22 31 63 57
Site Web : http://www.lasuitecassis.com/


Édit du 15 juillet 2014 : Cette maison d'hôtes n'est plus en activité.



Les bonnes tables recommandées par Herbert :

  • "La Villa Madie", Restaurant
    Avenue Revestel – Anse de Corton, 13260 CASSIS
    Téléphone : 00 33 (0)4 96 18 00 00
    Site Web : http://www.lavillamadie.com/
  • "La Vieille Auberge", Restaurant
    Quai Jean-Jacques Barthélémy, 13260 CASSIS
    Téléphone : 00 33 (0)4 42 01 73 54


Dans la bibliothèque de Herbert :

  • "Résolument contemporain", de Richard Powers, édité par "La Martinière"
  • "Naturel et contemporain", de Phyllis Richardson, édité par "Éditions Pratiques Automobiles" (EPA)

Résolument contemporain Naturel et contemporain

19 Commentaires:

Miss Hortensia a dit…

Bonsoir charmante Laëtitia, je suis sous le charme de ce superbe reportage sur Cassis ! Je m'empresse de noter cette adresse pour redécouvrir la beauté du lieu et la magie de cette déco originale ! Encore merci de me faire réver ! Votre Miss Hortensia

10 avril, 2012
uncotevintage.canalblog.com a dit…

A couper le souffle!!!! Quelle vue!!!!!!!!!!! Un décor naturel de rêve et un décor de charme et d'élégance magistralement orchestré ! Une adresse à garder pour des instants privilégiés !! Merci de ce partage magique!!! Evelyne

11 avril, 2012
Le Comptoir de Violette a dit…

Le choix des matières brutes et la vue epoustouflante en font un lieu d'exception.

11 avril, 2012
chrystelle a dit…

J’adore ..l'ensemble...& la tête de lit!
{sourire du matin}
Chrystelle.

11 avril, 2012
LaBaronneC a dit…

j'y passerai bien quelques jours de vacances...pas ma vie, on doit se lasser d'une telle vue ;-)

11 avril, 2012
agnès a dit…

Une vue magnifique et un décor de charme
Agnès

11 avril, 2012
La Bastide d'Emmanuelle a dit…

Nouvellement abonnée !!! et un grand merci pour ce magnifique reportage qui mets le sourire aux lèvres dès le matin...Une bien belle idée de we pour ce ressourcer face à une vue époustouflante !

11 avril, 2012
Séverine a dit…

Je veux y aller !!! Quel bain de soleil et de détente dans cet admirable lieu ! Et les tapis en peaux de bêtes !! Waouh !! Super !

11 avril, 2012
Tess a dit…

Quelle vue! Endroit idyllique! Comme il doit faire bon vivre dans cette maison bercé par le rythme des saisons. Encore merci de nous faire découvrir de tels paradis. A bientôt. Tess

11 avril, 2012
Chris a dit…

Très belle maison ! J'y passerai bien quelques jours.
Belle journée !

11 avril, 2012
deco2filles a dit…

Que de plaisir à visiter cette maison, une vue fantastique
et j'adore la déco. Bravo et merci Caroline de déco2filles

11 avril, 2012
com gaudry a dit…

Un lieu magique où je passerai bien un weekend en amoureux avec ma femme. Et cette vue !!! Merci

11 avril, 2012
Christouflette a dit…

Rien que pour la vue je partirais volontier merci pour ce moment d'évasion....

11 avril, 2012
Inge de Jonge a dit…

Tout simplement magnifique, merci pour ce reportage

12 avril, 2012
Carreco a dit…

Un séjour dans un si joli lieu ne peut qu'apporter du bonheur. Cette adresse est magnifique ! Co

19 avril, 2012
brunehaut a dit…

Un site naturel magnifique et une décoration raffinée.

20 avril, 2012
marta a dit…

J'adorerais passer quelques jours dans cette maison!! je prendrais des idées pour décorer la mienne... XD
Un salut!
Marta

30 avril, 2012

Enregistrer un commentaire

Bonjour et bienvenue ;-)
Avant d'écrire votre commentaire, nous vous recommandons la lecture du sujet "Publication des commentaires" dans les mentions légales. Pour une question ne se rapportant pas au sujet de l'article, merci de vous rendre à la page "Contact" et d'adresser votre demande par courriel.