« Mathieu Lustrerie »

Régis Mathieu est un jeune chef d’entreprise très enthousiaste et passionné par son métier. Son entreprise « Mathieu Lustrerie » est sans doute l’archétype du mariage réussi entre le passé et le présent, très loin de l’idée que certains se font, des vieilles maisons prestigieuses.

↓ Passez votre souris sur les images et révélez les légendes ↓
  • Le hall d'exposition présentant la collection contemporaine des ateliers de Mathieu Lustrerie.
Enfant, Régis jouait dans les ateliers de l’entreprise familiale. Cette société « Mathieu Lustrerie » a été créée par son père en 1948 à Marseille.
Elle sera reprise par sa mère après son décès, jusqu’en 1992.
C’est à cette date que Régis Mathieu reprend les rênes de la maison avec l’envie de changer l’image que certaines personnes se font des anciennes maisons prestigieuses.
Il a le désir d’innover et redorer l’image poussiéreuse des métiers d’art. C’est grâce aux recherches permanentes de son laboratoire d’idées.
Ce dernier permet à l’entreprise d’améliorer les créations, perfectionner les luminaires ou, de manière générale, de trouver les solutions aux problèmes auxquels les équipes sont confrontées aux fils des réalisations.

Cet ancien élève de Sup. de Co Marseille, par ailleurs enseignant à la Faculté d’Aix-en-Provence, aime créer des modèles, les dessiner et les faire réaliser dans ses ateliers.

  • Régis Mathieu pose devant "l'Ecube", une création contemporaine de 500 kg composée de cristal de roche et d’améthyste.
  • Le bureau de Régis Mathieu, le propriétaire de « Mathieu Lustrerie ».
  • Dans le bureau de la société « Mathieu Lustrerie », le four d’ocre, vestige de l’ancienne fabrique d’ocre.
  • Dans le bureau de Régis Mathieu, la photo du lustre de l’Opéra Garnier à Monte-Carlo réalisé par les ateliers de « Mathieu Lustrerie ».

  • Lustre Cafferi pour la Marquise de Pompadour équipé des ampoules LED "Evolution One", « Mathieu Lustrerie ».
En 2002, Régis Mathieu décide de quitter Marseille pour installer sa société au cœur du Parc National du Luberon.
Il fait l’acquisition d’une ancienne fabrique d’ocre située au hameau des Sauvans à Gargas dans le Vaucluse.

La restauration est conduite avec le souci de conserver le charme du lieu et quelques témoins de l’ancienne activité de la fabrique. C’est ainsi qu’il maintient le four d’ocre et les machineries qui servaient à broyer l’or rouge.

L'art de la lumière

Ce nouveau lieu de travail regroupe aujourd’hui les bureaux de la société, les ateliers, un showroom et un vaste hall pour les expositions.
Afin de sensibiliser le grand public à l’art du lustre, il ouvre ses ateliers au public.

Enfin, en 2010, il crée le "Mathieu Museum", un espace de 1000 m2 qui retrace cinq siècles d’art décoratif à travers plus de 200 luminaires.

  • Détail du lustre Marie-Antoinette.
  • L’entrée des ateliers.
  • Dans le hall d’exposition, l’ancienne machinerie d'ocre du XIXème siècle qui permettait de broyer l’ocre.
  • Lustre "Crossing Light" équipé d’ampoules LED "Evolution One", création « Mathieu Lustrerie ».

L’entreprise « Mathieu Lustrerie » compte aujourd’hui une vingtaine de compagnons ou spécialistes répartis sur l’ensemble de ses trois départements : la rénovation pour les particuliers et les monuments historiques, la création de pièces contemporaines et la réédition de luminaires anciens.

Luxe, créativité, savoir-faire et positionnement international

Ces hommes de l’art sont issus de l’école Boulle à Paris (monteur en bronze, ciseleur), du Lycée des Métiers d’Art Georges Guynemer à Uzès (ferronnier d’art, bronzier) ou sont directement formés en interne au métier de lustrier.
Régis Mathieu est un créatif et a toujours une idée en tête.
C’est ainsi qu’il a longtemps cherché avec l’aide de son équipe un moyen de recréer la lumière particulière des flammes de bougies qui équipaient les luminaires d’époque.
De ses recherches est née une ampoule LED révolutionnaire nommée "Evolution One" qui restitue à la perfection le halo et la couleur d’une vraie flamme. Ces ampoules sont aujourd’hui expédiées dans le monde entier grâce au site Web de la société.
Parmi les réalisations exceptionnelles de la société « Mathieu Lustrerie » : le lustre de l’Opéra de Philadelphie, les lustres de la Galerie des Glaces, ainsi que de l’Opéra Garnier de Monte-Carlo et celui de Paris.

  • Lustre à lacets en cristal de roche.
  • Dans le hall d’exposition, une verrière donne directement sur l’atelier d’assemblage.
  • L’atelier de monture en bronze.
  • Dans l’atelier de monture en bronze, de nombreuses pièces en bronze sont stockées sur des étagères et seront utilisées pour le montage de lustres.

Aujourd’hui « Mathieu Lustrerie » a un rayonnement international avec notamment des bureaux à New York et à Moscou. Ses matériaux sélectionnés avec rigueur proviennent du monde entier : Amérique du Sud, Europe, Asie. Son dirigeant n’a de cesse de parcourir le globe afin de trouver le plus beau cristal de roche, les porcelaines les plus sublimes, toutes les matières précieuses nécessaires à la réalisation de ses collections.
Il en va de même pour les commandes de restauration de pièces anciennes ou de créations qui arrivent des quatre coins de la planète.


Outre la restauration de pièces anciennes, la maison propose des collections contemporaines et des collections de rééditions de lustres fabriqués à l’ancienne, dans la plus pure des traditions.

  • Une série d’appliques XVIIIème.
  • Au mur : des appliques du château de Chantilly et de l’église Saint-Roch.
  • Montage électrique d’une applique.
  • Ciselure.

Réussissant à montrer que les métiers d’art pouvaient marier le passé et le présent, la société « Mathieu Lustrerie » est labellisée "Entreprise du Patrimoine Vivant" par le Ministère de la Culture. Elle est récompensée également du prix national pour la conservation du patrimoine par la Société d’Encouragement des Métiers d’Art.
En 2013, Régis Mathieu inaugure à Paris sa galerie d’art "Lumières" exclusivement consacrée aux objets de lumières de l’antiquité au XXème siècle.
Avec la complicité de Philippe Renaud, son directeur artistique depuis plus de 20 ans, il y propose une sélection pointue de luminaires anciens et contemporains. Enfin, au mois de septembre 2014, l’entrepreneur a également ouvert deux ateliers de restauration, dans le 7ème arrondissement de Paris et à New-Delhi, afin de se rapprocher de sa clientèle et d’éviter les complications liées au transport. Mais comme il le dit lui-même, il ne s’agit là que du début de l’aventure et le meilleur reste à découvrir... ■

  • Dans l’atelier de monture en bronze : un employé effectue le repérage avant restauration.
  • Atelier de dorure et argenture.
Stylisme Laëtitia Rissetto / Texte et photos© Philippe Rissetto

Ce reportage vous a plu et vous souhaitez être informé des prochaines publications :
Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter !



« Mathieu Lustrerie », Luminaires
Atelier et showroom : Hameau des Sauvans, 84400 GARGAS
Téléphone : 00 33 (0)4 90 74 92 40
Site Web : http://www.mathieulustrerie.com/



Nous remercions Valérie Biset de l'Agence Départementale de Développement et de Réservation Touristiques Vaucluse Tourisme.
12 rue Collège de la Croix, Boîte postale 50147, 84008 AVIGNON Cedex 1
Téléphone : 00 33 (0)4 90 80 47 00
Site Web : http://www.provenceguide.com/

14 Commentaires:

La bobine de Lisette a dit…

Quel travail ! Et quelle classe ! Félicitations pour ce talent !

30 janvier, 2015
Shabby a dit…

Un magnifique reportage avec la découverte de lustres époustouflants, delicats et d'une grande beauté! Merci.......
Bon week-end.

31 janvier, 2015
Vent de Terre a dit…

Vu il y a peu de temps dans un reportage, voici un lieu magique et des savoirs faire incroyables, merci de nous entrouvrir ainsi les portes de cet univers...

31 janvier, 2015
Pamine a dit…

Magnifique, tout ce que j'aime! Heureuse de constater que le savoir faire français est toujours là; un grand merci

31 janvier, 2015
by a dit…

Quel beau reportage de ces métiers où le talent est époustouflant . Ses parents seraient si fiers de voir leur entreprise qui perdure et qui s'agrandit .
J'aime énormément tous ces métiers dont on ne parle pas assez souvent : ce reportage est comme d'habitude , de grande qualité: bravo! et j'ai envie de dire ...vite , vite ...le suivant!

31 janvier, 2015
Christelle a dit…

Je suis sous le charme ! Il y a un mélange de délicatesse et de luxe à la fois dans ces créations lumineuses, de volupté et de grandeur...de qui étre éblouie !

31 janvier, 2015
ScrapArtDeco a dit…

Je suis admirative.....
Merci pour ce joli reportage et Bonne continuation à tous ces artistes !

31 janvier, 2015
Anonyme a dit…

De la belle ouvrage ! c'est un plaisir immense de découvrir ces talentueuses personnes et ce travail admirable.
Merci pour la variété et la qualité de vos reportages.
Luce

01 février, 2015
élise a dit…

de l'art à l'état pur
ce travail est magnifique
beaucoup de maîtrise dans ces pièces exceptionelles
merci pour ce reportage t très intéressant

01 février, 2015
Huguette Bonnet a dit…

un seul mot:BRAVO!!!ç'est sûr,je n'ai pas les moyens de m'offrir ces merveilles,mais quel plaisir de les contempler.Merci.

01 février, 2015
josie b a dit…

le luxe à l'état pur!magnifiques ouvrages,Régis Mathieu a su redonner les lettres de noblesse à ces métiers d'art extraordinaires!bravo aux compagnons aux doigts d'or,pouvoir former en interne les futurs lustriers,chapeau bas!perdurer l'atelier familial est déjà en soi,une belle aventure!félicitations!merci de nous faire découvrir de tels hommes passionnés!josie

05 février, 2015
Fralene a dit…

Nous avons visité hier la lustrerie Mathieu
Quelle merveille et quel travail. Il est absolument essentiel de préserver toutes ces belles oeuvres et cet artisanat de si grande qualité.
Merci à Mme Mathieu pour sa gentillesse et sa classe.

20 mars, 2015
Caroline Gaudry a dit…

Que du bel ouvrage Mademoiselle in France ! BRAVO Caroline de Déco2filles.fr

25 juin, 2017

Enregistrer un commentaire

Bonjour et bienvenue ;-)
Avant d'écrire votre commentaire, nous vous recommandons la lecture du sujet "Publication des commentaires" dans les mentions légales. Pour une question ne se rapportant pas au sujet de l'article, merci de vous rendre à la page "Contact" et d'adresser votre demande par courriel.