« Château d'Uzer »

Dans l’Ardèche méridionale, le « Château d’Uzer », agrémenté de son parc à la végétation exubérante, se pare de nouvelles patines et profite d’ambiances chaleureusement colorées.

↓ Passez votre souris sur les images et faites apparaître les légendes ↓
  • Sur la terrasse de la maison d'hôtes « Château d'Uzer », des tables et des chaises "Fermob".

  • L’ancien château des seigneurs de Balazuc est un lieu chargé d’histoire abritant des vestiges datant du XIIIème au XIXème siècles. Il se love dans un écrin de verdure, un parc conçu au début du XXe siècle sur un tracé romantique avec une belle variété d’arbres d’essences exotiques. Rénovée en maison d’hôtes, la demeure a gagné en luminosité et en confort tout en gardant ses lettres de noblesse.
Dans son village médiéval, le château d’Uzer est un havre de paix généreux et poétique. Il réserve à ses hôtes autant de pièces, coins, recoins, que d’ambiances, tandis qu’à l’extérieur, cour, terrasses, fontaine, arbres centenaires, sentiers ombragés bordés de buis, roseraie, comblent les amateurs de nature.

Restauré pour accueillir des hôtes à partir de 2001 par Muriel et Eric Chevalier, le château appartient aujourd’hui à Véronique Meunier qui l’a très justement redécoré avec de nouvelles patines et du mobilier vintage.

L’accueil des hôtes se poursuit pour le plus grand plaisir de tous, Véronique y ajoute une boutique, baptisée "La Cerise sur le Château".
Elle y propose une belle sélection d’objets insolites, d’antiquités, de trouvailles rapportées de ses nombreux voyages ainsi que ses créations notamment des chandeliers en bois de cade, des suspensions en lin et des coussins en kilim.

  • Véronique Meunier et son conjoint Eric, les hôtes du château. En guise de canapé, un lit de camp militaire en tube métallique et toile des années 1970 habillé de coussins, en vente dans la boutique du château "La Cerise sur le Château". Tabourets réalisés par Eric avec des coupes de tronc de hêtre et dont l’assise a été peinte.
  • Sous des tauds (dans la marine, abri en toile dressé sur le pont d’un navire) réalisés avec des toiles militaires tendues sur des branches en guise de mâts, est installé un salon d’été. Eric a confectionné des fauteuils avec des planches anciennes. À droite, un ancien lit Picot (lit militaire pliant en bois et toile) pour les siestes estivales des hôtes, boutique du château "La Cerise sur le Château". Tabouret pliant avec assise en toile rayée "Les Toiles du Soleil", boutique du château "La Cerise sur le Château".
  • Une grande cuisine voûtée, chaulée de blanc par la propriétaire, est à la disposition des hôtes. Aménagée dans les anciennes écuries du château, elle est largement ouverte sur la cour intérieure.
  • Le plan de travail a été réalisé avec du grès rectifié et le mélangeur d’évier confectionné avec
    des tuyaux de cuivre et des vannes quart de tour.
  • Au mur, une huile du peintre impressionniste Jean Arène, baptisée “La cuisine de Claire Audemard à Cotignac“. Meuble de métier à tiroirs chiné.
  • Grande table ancienne avec son piètement peint en kaki entourée de chaises pliantes en fer récupérées dans un stock américain.
  • Lampadaire de métier (cabinet de kinésithérapie) chiné aux Puces du Canal à Villeurbanne.
  • La bibliothèque a été installée dans l’ancienne chapelle médiévale. Canapé vintage chiné à la foire à la brocante de Barjac et recouvert d’un tissu rayé, poufs en velours des années 1970. Grande bibliothèque italienne en bois patiné fin XIXe, achetée dans une vente aux enchères. Au mur, des petites étoiles Amish, boutique du château "La Cerise sur le Château".
    Au fond à droite, un panier de coiffeuse (panier à bigoudis) rempli de boules de Noël.
  • Sous une cloche en verre chinée, une composition avec un santon et des animaux de crèche. Ancien chapelet en bois orné d’une croix revisitée par Véronique.
  • Petit tableau d’Ingrid Christoffels, guéridon ancien avec son plateau en marbre. Bergère d’époque dont le tissu d’origine a été enlevé.
  • Coussins confectionnés à partir de kilims anciens, boutique du château "La Cerise sur le Château".

Il faut dire que la propriétaire avait un atelier-boutique (conseils en décoration, patines murales et sur meubles) à Lyon et un stand aux Puces du Canal de Villeurbanne, avant de s’installer en Ardèche.
Maniant avec dextérité tous les instruments de l’art de vivre et de recevoir, Véronique et son mari Eric n’en sont pas à leur première maison d’hôtes... ils font vibrer les vieux murs du château d’une mélodie sans fausse note.

  • Ancienne chambre du Général Joseph-Emile Mangin, au premier étage de l’aile principale, dont les hautes fenêtres donnent sur le parc. Sol en tomettes d’origine. Véronique a appliqué de la pâte de chaux ferrée, coloris glaise dans la palette “Ressource“.
  • Sur le trumeau de la cheminée, un tableautin du XIXe siècle. Sur la tablette, une étoile en zinc Amish couleur safran, boutique du château "La Cerise sur le Château" et une collection de vieux pots à graisse en terre cuite vernissée typiques du Sud de la France. Ancien jeu de quilles en bois.
  • Chaise de famille repeinte en kaki et console noire demi-lune en rotin.

L’ancienne chapelle avec sa magnifique croisée d’ogives composée de nervures posées sur consoles est devenue un salon bibliothèque où regorgent des livres et des jeux anciens.
Un jardin d’hiver illuminé par une longue verrière et décoré d’une fresque bucolique datant des années 1930, est un lieu de rêverie et de détente.

  • Au premier étage de la maison, le jardin d’hiver, avec sa grande verrière qui occupe tout le côté de la pièce, son sol en carreaux de ciment et sa fresque au motif bucolique. Cette fresque, commandée par le Général Joseph-Emile Mangin, rappelle le roman pastoral "L’Astrée" d’Honoré d’Urfé. Contre l’allège de la verrière, une rangée de sièges de théâtre à bascule. Ancienne méridienne retapissée avec du lin.
  • En guise de table d’appoint, une lessiveuse anglaise à godrons en zinc datant des années 1930. Retournée, elle est recouverte d’un plateau en bois.
  • Sur une grande table chinée repeinte, parmi des objets que la propriétaire apprécie de multiplier, des anciennes bonbonnes "dame-jeanne".
  • Le balcon accroché à l’aile principale du château surplombe le jardin. Il profite ainsi du charme de sa végétation exubérante et de ses parfums... un enchantement.
  • Équipé de fauteuils en rotin et d’un guéridon, le balcon est le lieu de détente privatif de la chambre du "Grand Salon", pour une petite collation ou un déjeuner de soleil. “Un Déjeuner de Soleil”, une œuvre romantique de Michel Déon.

  • La chambre du "Grand Salon" profite d’un accès sur le balcon grâce à deux grandes portes-fenêtres qui illuminent la pièce. Les murs sont recouverts de chaux tirée de couleur gris de lin, le sol a conservé ses anciennes tomettes.
La salle-à-manger sous sa voûte en berceau reblanchie abrite une immense table drapée de lin blanc et accueille les gourmands pour des dîners festifs où les produits locaux sont mis à l’honneur.

L’été, les repas s’éternisent sur la terrasse, profitant de la fraîcheur du parc qu’elle surplombe, en des instants magiques et conviviaux.

Un lieu d’exception riche d'une histoire, d'une splendide architecture médiévale ainsi que d'un surprenant jardin exotique

Le parc conçu au début du XXe siècle sur un tracé romantique déploie une collection d’arbres exotiques.
Avec ses majestueux tilleuls et cèdres centenaires, ses sentiers bordés de buis, sa bambouseraie, il est un lieu de détente agréable en toute saison.

La fontaine est alimentée par la source du parc, connue depuis le Moyen-Âge.

  • Dans l’ancienne salle d’arme voûtée, voici la salle à manger dont les murs ont été chaulés de blanc par Véronique. Grande table recouverte de draps anciens en coton et en lin. Chaises DSW effet tweed, reproductions de Charles et Ray Eames, chez "ChaisePrivée.fr". Chandeliers en bois de cade, boutique du château "La Cerise sur le Château". Accrochée au mur, une toile d’Ingrid Christoffels intitulée "Un figuier".
  • Sur la table, des roses "Pierre de Ronsard" du pépiniériste français Francis Meilland, et baptisées en l’honneur du plus célèbre poème du poète de la Renaissance "Mignonne allons voir si la rose...". Posé dans chacune des assiettes, un numéro de table en métal provenant d’un hôtel-restaurant que les convives détourneront en porte-couverts.

Le bassin est peuplé de poissons rouges et de belles carpes koï de couleur rouge, blanche et noire et qui, si vous les approchez avec douceur, se laissent caresser et viennent manger dans votre main.
Au fond du jardin, proche du grand magnolia, bordant la rivière qui fait chanter ses cascades, entourée de palmiers et d’oliviers, s’étire la grande piscine traitée comme un bassin de nage ourlé de pierres anciennes.

  • Dans une aile du château, époque XVe siècle, au 2e étage, cette grande suite est baptisée "Pom et Flore", les prénoms de deux des enfants de Babar et Céleste. Elle est chaulée de blanc, dans l’esprit du Sud de la France, et équipée de mobilier en rotin chiné. Suspension en toile de beurre et coussin jaune "Pom" confectionnés par Véronique, boutique du château "La Cerise sur le Château".
  • Sur la commode, un bougeoir réalisé avec une branche de genévrier peint, boutique du château "La Cerise sur le Château".
  • Miroir en rotin vintage et commode festonnée chinée puis repeinte en kaki par Véronique.
  • Esprit collectif pour ces lavabos en enfilade surmontés de robinets en laiton et des becs réalisés avec un tuyau en cuivre. Cette salle de bains appartenait aux trois filles des anciens propriétaires.
  • Dans la salle de bains en béton ciré de couleur ivoire et murs chaulés de blanc, le receveur de la douche à l’italienne est garni de petits galets de l’Ardèche. Eric, le mari de Véronique, a confectionné un porte-serviettes avec des bambous du parc du château.
  • Grande suite familiale baptisée “Zéphir“, le prénom d’un des plus anciens amis de Babar (le singe). Située au 1er étage, dans l’aile principale du château réaménagée au XIXe siècle, cette suite possède des fenêtres donnant sur le parc et la bambouseraie. Les murs sont enduits d’une pâte de chaux ferrée avec un mélange de tons calcaire et argile fumée. Les lames de l’ancien parquet en pitchpin ont été patinées et cirées dans les mêmes tons. Au sol, un grand kilim ancien en provenance d’Anatolie. Au-dessus du lit une aquarelle d’Ingrid Christoffels, près de la fenêtre, une acrylique sur papier de la même artiste.
  • Astuce : Véronique détourne un ressort de matelas pour en faire une embrasse de rideaux.
  • La deuxième chambre de cette suite est recouverte de chaux argile fumée et décorée d’une toile d’Ingrid Christoffels. Sur les lits, d’anciennes couvertures de l’armée et des coussins confectionnés par Véronique, boutique du château "La Cerise sur le Château". Eric a confectionné un lampadaire à partir d’une nasse à poissons et d’un trépied d’arpenteur chinés.
  • La salle de bains est équipée d’une vieille baignoire en fonte avec pattes de lion et d’un lavabo encastré. Supports pour serviettes et miroir en bambou.

L’exubérance de la végétation tropicale du parc, les palmiers, les oliviers, la promenade sous la tonnelle aux parfums de roses anciennes, de jasmin et solanums ont à ce point charmé Véronique qu’elle s’est crue, l’espace d’un instant, plongée dans ses souvenirs d’enfance...
dans le parc du château de Babar.
Cette vision onirique a survécu dans le choix des noms des chambres du château, démystifiant la solennité, la rudesse même de l'imposante bâtisse et traduisant la volonté de ses hôtes de ne pas se prendre au sérieux. ■

  • Au fond du jardin, proche du grand magnolia, bordant la rivière qui fait chanter ses cascades, entourée de palmiers et d’oliviers, s’étire la grande piscine traitée comme un bassin de nage ourlé de pierres anciennes.
    Pour les margelles de la piscine, l’ancien propriétaire, avait fait le choix de réutiliser des bordures de quai de l’ancienne gare SNCF d’Uzer.
  • D’après une idée de Véronique, les lits de piscine ont été réalisés avec des matelas revêtus d’une toile "Les Toiles du Soleil" et confectionnés par Géraldine Manivet, posés sur une estrade en bois disposée sur des tapis de galets. Des toiles tendues nouées avec des cordes sur des mats en bois protègent du soleil.
Stylisme Laëtitia Gleize / Texte et photos© Philippe Rissetto



Ce reportage a été publié, dans son intégralité, dans le deuxième tome de la collection "S'inspirer".

Acheter "S'inspirer", tome 2



« Château d’Uzer »
Château d'hôtes
Le Village, 07110 UZER
Téléphones : 0033 (0)4 75 36 89 21 / 0033 (0)6 82 07 36 04
Site Web : http://www.chateau-uzer.com/



Nous remercions l'Agence de Développement Touristique de l'Ardèche.
4 cours du Palais, 07000 PRIVAS
Téléphone : 00 33 (0)4 75 64 04 66
Site Web : http://www.ardeche-guide.com/

4 Commentaires:

les Galets Gris a dit…

l'ancienne chapelle et le jardin d'hiver (entre autres !) me font fortement rêver !...

16 mai, 2018
63titou a dit…

La maison est superbe, le reportage bien réaliser, dommage que le mobilier ne soit pas à la hauteur, on s'attend à beaucoup plus de décoration pour une telle demeure.

17 mai, 2018
Carole Hamelin a dit…

Vraiment superbe! Je prendrais bien un verre de rosé sur un transat...

18 mai, 2018

Enregistrer un commentaire

Bonjour et bienvenue ;-)
Avant d'écrire votre commentaire, nous vous recommandons la lecture du sujet "Publication des commentaires" dans les mentions légales. Pour une question ne se rapportant pas au sujet de l'article, merci de vous rendre à la page "Contact" et d'adresser votre demande par courriel.