« Le Grenier de Ninon »

En Côtes-d’Armor, Julien et Géraldine revisitent une ancienne ferme et la transforment en un cocon familial au style broc’ indus’ original et chaleureux. Maman à temps plein et férue de brocante, Géraldine jongle entre son rôle de parent et la décoration.

↓ Passez votre souris sur les images et faites apparaître les légendes ↓
  • Dans la salle à manger qui a pris place sous la véranda, deux meubles de mercerie chinés. Autour de la table recouverte d’une nappe de battage en chanvre à liteaux bleus, des chaises "Tolix". Dans l’angle de la pièce, un meuble d’atelier à tiroirs chiné chez "Côté jardin" à Ars-en-Ré. Au sol, un parquet en chêne massif blanchi et huilé.

  • Une vieille planche à découper le saucisson, « Le Grenier de Ninon ». Chaises "Tolix".
Au bord de la Manche, à quelques kilomètres de Saint-Brieuc, le soleil réchauffe les pierres sous la petite brise marine. Dans le jardin, les rires se mêlent aux cris des mouettes.
Nous sommes à Pordic où Géraldine et Julien sont revenus depuis 2009.
- Ma famille maternelle vit depuis toujours dans la commune, raconte Géraldine. J’y ai passé toute mon enfance, puis je suis partie quelques années pour finalement revenir quand nous avons acheté cette maison.
Se séparant de sa boutique de décoration "Parfum d’Antan" qu’elle tenait depuis quelques années à Saint-Brieuc, Géraldine met en pause sa vie professionnelle avec le choix d’un congé parental et l’acquisition de la maison.
C’est une ferme datant du milieu du XIXe siècle.
- Au départ, ce n’était pas vraiment un coup de cœur mais elle avait beaucoup de potentiel, reconnaît-elle. Nous cherchions une maison en pierre et il n’y a plus beaucoup de longères à rénover dans la région.

  • Sur un meuble d’atelier à tiroirs chiné chez "Côté jardin" à Ars-en-Ré, une petite vitrine grillagée et retapissée avec du papier peint réalisé par Aurélia Ducrocq pour "Maison Caumont".
  • Cadran de bascule industrielle chiné. Dans un plateau en bois brut « Le Grenier de Ninon », une collection de vieux tampons d’usine appartenant à Julien.
  • Vieux ventilateur "Bord de Scène" et compas ancien "Sur 1 air de Brocante".
  • Mise en scène d’objets chinés. Petit pot à semis avec étiquette, création "Antique Home". Détail dans la petite vitrine d’un papier peint réalisé par Aurélia Ducrocq pour la marque "Maison Caumont".

Le logement étant inhabitable, le couple effectue de lourds travaux de remise aux normes pendant dix mois.
- Nous n’avons quasiment gardé que les murs et la toiture, se rappelle la propriétaire, car pour le reste, nous sommes repartis de zéro.

  • Le salon prend place dans la partie ancienne de la maison et les propriétaires font le choix de laisser apparente la maçonnerie de pierres du mur maître. Les joints ont été simplement refouillés. Au premier plan, une boîte de chapelier chinée est placée au dos d’un canapé "Ikea".
  • Une table de ferme dont les pieds abîmés ont été raccourcis par Géraldine et qui trouve aujourd’hui sa place dans le salon comme table basse. Dessus, un pot à lait en forme de brick "Le Repère des Belettes". Au second plan, un chariot industriel en fer chiné par la propriétaire sert à stocker les bûches près d’un poêle "Invicta" acheté chez "Leroy Merlin".
  • Coussin "Banque de France", création "Ipso Factory".
  • Sur l’allège de la fenêtre, une grande lettre "G" et un ancien col empesé, le tout "Bazar & Co Store". À l’arrière, accrochée à l’ébrasement, une lettre "E" en bois "Sur 1 air de Brocante".
  • Géraldine, maîtresse des lieux, mêle dans sa décoration les styles et les matières dans un esprit broc’ original.
  • Sur un ancien dressoir de pensionnat datant du XIXème siècle, une lampe Jieldé.
  • Un jeu de petites quilles chinées et des plaques en porcelaine "Bazar & Co Store".
  • Dans un vieux cadre ovale, une étiquette "Antique Home".
  • Photophore habillé d’une manchette de chemise, "Bazar & Co Store".
  • Posée sur une persienne XVIIIe, provenant d’une maison d’armateur, une besace en chanvre « Le Grenier de Ninon ».
  • Flacon d’officine chiné à côté d’un bouquet d’arums.

C’est une nouvelle aventure qui commence pour ce couple car ils ont précédemment rénové trois logements avant celui-ci.
Aussi, Julien et Géraldine réalisent les travaux par eux-mêmes, assistés de leurs amis pour certains ouvrages.

  • Ajout récent contre la maison, une véranda en aluminium dans le style atelier, peinte en gris foncé. Applique extérieure galvanisée, chez "Leroy Merlin". L’ancienne maçonnerie en pierre a été rejointoyée au mortier de chaux. Comme la maison a été surélevée avec des murs en agglomérés de ciment dans les années 1950, Géraldine et Julien ont souhaité cacher cette maçonnerie disgracieuse et apporter une touche plus moderne à la maison, tout en l’isolant. Ainsi, Julien a mis en œuvre ce bardage réalisé avec des clins traités qu’il a peints en "gris zinc" de chez "Flamant".

  • En chineuse qui se respecte, Géraldine utilise une petite lettre d’enseigne en métal, chinée, en poids de serviettes.
Mettant à profit la restructuration du bâtiment, les jeunes propriétaires sélectionnent les matériaux avec soin.
Affectionnant le bois, la pierre, le fer dans leur aspect naturel ainsi que les tissus comme le lin ou le chanvre, ils décident de faire vibrer leur maison à partir de ces matières.

Le sol du rez-de-jardin est, par exemple, remplacé par un parquet en chêne massif, blanchi, vieilli et huilé.
Mais Géraldine, qui aime la récup’, souhaite marier l’ancien et le moderne et s’évertue à intégrer ce qui peut être encore sauvé.
Le couple réussit ainsi à sauver quelques éléments comme le parquet de l’étage qui est simplement lessivé puis vitrifié.

Dans son enveloppe extérieure, la maison aussi se transforme.
Surélevée dans les années 1950, la bâtisse présente un ajout en agglomérés de ciment.

Pour dissimuler le matériau disgracieux, le couple décide de jouer sur l’effet de matière.

  • Sur la table, une ancienne bouteille de lait « Le Grenier de Ninon », verres à pieds "Ikea". Pour le goûter, Géraldine a préparé un far breton aux pruneaux.
  • Au premier plan, des anciens casiers à anguilles que Géraldine superpose et met en scène avec des objets chinés.

Julien met en œuvre alors un bardage en clins de bois traités sur toute la partie supérieure de l’habitation.
Il le peint dans une couleur en harmonie avec le zinc de la couverture de la véranda et des gouttières.

  • Dans la cuisine, un réfrigérateur "Scholtès" avec des poignées en forme de corne de buffle. Suspension de style industriel "Leroy Merlin".

  • Boîte à œufs en céramique "Le Repère des Belettes", pot à farine et bouteille de lait chez « Le Grenier de Ninon », et four "Smeg".
Réalisée dans un style atelier, la véranda est une nouvelle pièce utilisée comme salle à manger ; elle est en continuité naturelle avec la cuisine.
Cette pièce supplémentaire est un véritable plus pour la maison car toute la famille aime passer du temps dans ce lieu inondé de lumière.
- Pendant les repas, on a toujours l’impression d’être dehors et ce, même par temps de pluie, se réjouit Géraldine.

Pour embellir son intérieur, Géraldine laisse libre cours à son imagination. Inspirée par les tendances, cette passionnée de décoration mélange les styles et les matières.
Aux éléments très modernes, très lisses de la cuisine immaculée, elle ajoute des objets chinés qui apportent douceur et fantaisie.
Les meubles de métier, le mobilier industriel et vintage ont la part belle.
La brocanteuse chevronnée récupère et recycle. Grâce à son imagination, des anciennes poignées de crémone se transforment en patères et une mangeoire devient un serviteur de bureau.

  • Panier à légumes grillagé « Le Grenier de Ninon ».
  • Enseigne de charcuterie chinée dans sa couleur d’origine, cuisine "Snaidero" laquée blanc.
  • Accroché à une étagère à ardoises, un cabas en toile de jute "Bazar & Co Store", anciennes étiquettes de charcuterie "Bord de Scène".
  • Dans l’escalier en bois peint, un vieux broc en zinc « Le Grenier de Ninon » décoré d’une étiquette "Antique Home". Au-dessus, des pochoirs en zinc formant la locution "Etc" achetés chez "L’Échappée Douce" à Dinan.

  • Dans la chambre parentale, une grande suspension en lin froissé "AM.PM." fixée sous une rosace décorée. Linge de lit en lin froissé "AM.PM." et cache-matelas en chanvre « Le Grenier de Ninon ». Une caisse à fruits se transforme en table de nuit. Miroir et chaise de nourrice chinés. Rideaux en lin "Ikea". Coussins estampillés “Postes France”, créations "L’Atelier d’Aston". Et puis, une touche d’humour, celle de Géraldine : Dans un ancien cadre ovale doré, des gants de boxe chinés...
    - Je trouvais ça amusant de disposer des gants de boxe au-dessus du lit conjugal... après une “dispute”, on raccroche les gants !, nous dit-elle.
Fille d’antiquaires, Géraldine fréquente naturellement les brocantes depuis son enfance.
- J’ai attrapé le virus avec mes parents.
À 7 ans, je chinais des épingles à cravate, des chapeaux et des bénitiers aux décors d’angelots, pas pour leur valeur, mais parce qu’ils plaisaient à mes yeux de petite fille,
plaisante-t-elle.
J’ai toujours chiné, retapé, détourné tous ces objets et des matières au charme suranné.
Cette passion transmise continue de se partager dans la famille.
- Julien vient chiner avec moi dès qu’il est disponible et m’assiste dans la restauration des objets.
Quant à Louca, notre plus jeune garçon, il vient régulièrement chiner avec moi !

La passion de la chine, Géraldine la cultive plus encore puisqu’elle en a fait aussi son métier.
Après la rénovation de la maison, l’animation d’un blog de décoration pendant trois ans, elle décide de créer sa boutique en ligne intitulée « Le Grenier de Ninon ».

  • La salle d’eau s’abrite derrière une porte à panneaux du XVIIIe siècle, décapée et montée en suspension coulissante avec un rail de guidage apparent.
  • Miroir de barbier triptyque, rideau en chanvre accroché par des pinces "Ikea", plan de vasque en chêne javélisé. Grosse bouteille en verre chinée chez "Bord de Scène". Porte-savon rotatif "Des écoliers" chez "Comptoir de Famille".
  • À l’étage, la chambre de Chloé, sous le rampant du toit, est peinte en couleur "mastic clair". Le parquet est d’origine. Suspension d’atelier « Le Grenier de Ninon ». Des caisses à fruits se détournent en rangement/table de chevet.
  • Géraldine a récupéré une poignée de crémone et l’a fixée au mur en guise de patère. Chemise de nuit en lin et cintre ancien « Le Grenier de Ninon ». Étiquette "Antique Home".
  • Coussins en chanvre, créations "L’Atelier d’Aston".
  • Bureau en bois naturel, tabouret, tableau noir et vieille mangeoire détournée en serviteur de bureau, l’ensemble chez « Le Grenier de Ninon ». Lampe de bureau "Ikea".

On y trouve des objets de charme qui racontent une histoire, des matières anciennes comme le chanvre, le lin, transformées et revisitées par Géraldine en coussins ou en plaids.
Enfin, en juillet 2014, Géraldine rénove une dernière partie... une annexe dans la propriété, qu'elle transforme pour un temps en chambre d'hôtes.

  • Pour la chambre de Louca, Géraldine a peint les murs avec les références "Les Flots Bleus" et "Dauphin" de chez "Flamant". Sol vinyl "Gerflor" imitation parquet grisé. Linge de lit en lin froissé "AM.PM.".
  • Suspension industrielle et affiche scolaire encadrée, l’ensemble « Le Grenier de Ninon ».
  • Travaux scolaires de Louca présentés par Géraldine dans un vieux tamis.
  • Dans un ancien chariot de filature, un coussin "First Aid", le tout chez « Le Grenier de Ninon ».
  • Coussin étoile en toile de lin militaire « Le Grenier de Ninon ».
  • Ancien bureau restauré par Géraldine, chaise d’école chinée, applique Jieldé et poubelle "Ikea". Sur le bureau, deux bacs à bec "Schaffer" chez « Le Grenier de Ninon ».
  • Louca bouquine dans sa chambre. Une lampe articulée "Ikea" posée sur une chaise d’école détournée en table de nuit, « Le Grenier de Ninon ».

Mais privilégiant les créations pour son site marchand et la chine les dimanches matins, elle fait le choix de stopper cette activité secondaire.
Dans cette chambre devenue sienne, la brocanteuse et créatrice s’est amusée, forcément, à ressusciter des objets endormis. ■

  • Dans son ancienne chambre d’hôtes, Géraldine a créé un petit comptoir d’écriture. Chaise haute en métal de style factory, lampe à poser "Alinea". Sur la porte, un sticker "Par un Beau Matin d’Hiver" réalisé sur le modèle d’une plaque émaillée de Bain-douche.
  • Coussin « Le Grenier de Ninon » et fourrure "Ikea" sur une chaise en osier chinée. Trophée ours polaire en laine acheté sur Internet. Croix en céramique "Rêve d’Argile".
  • Géraldine et Julien se sont amusés ici avec les lames de bardage en les posant dans les deux sens. Ailleurs (photo précédente), la composition de planches rappelle une palissade. Radio rétro "Roadstar", linge de lit "Ikea".
  • Miroir de barbier triptyque "Alinea", sticker "By Ficelle" collé sur le chant du lavabo.
  • Dans la salle de bains, une porte à panneaux décapée est montée sur un rail de guidage apparent. Commode "Ikea.
Stylisme Laëtitia Gleize / Texte Amandine Duphil
Photos© Philippe Rissetto




Ce reportage a été publié, dans son intégralité, dans le deuxième tome de la collection "S'inspirer".

Acheter "S'inspirer", tome 2



« Le Grenier de Ninon », Brocante, créations textiles vintage
Site marchand : https://legrenierdeninon.bigcartel.com/

4 Commentaires:

mettissage a dit…

la bonne idee du coussin avec la grande epingle avec une ancienne chemise trop beau bises bonne journee

05 juin, 2018
Marie-Anne a dit…

je ne me lasse pas de contempler l’intérieur (et l’extérieur !) de la maison de Géraldine, chineuse, bricoleuse et créatrice hors pair !

05 juin, 2018
Anonyme a dit…

Je suis depuis un moment Géraldine, et j'avoue que je suis sous le charme chaque fois qu'elle présente ses créations via Facebook ou sur son site. Je succombe, parfois, souvent, et les cadeaux offerts remportent toujours un vif succès. Au plaisir un jour de découvrir la chambre d'hôte pleine de charme et d'élégance

05 juin, 2018
Christelle a dit…

Un ravissement que ces décors, cette maison a un potentiel tellement joliment mis en valeur !

05 juin, 2018

Enregistrer un commentaire

Bonjour et bienvenue ;-)
Avant d'écrire votre commentaire, nous vous recommandons la lecture du sujet "Publication des commentaires" dans les mentions légales. Pour une question ne se rapportant pas au sujet de l'article, merci de vous rendre à la page "Contact" et d'adresser votre demande par courriel.