« Vox Populi »

Pascale Palun, magicienne du fil de fer et des vieilles choses empreintes de mémoire, nous ouvre les portes de son atelier-showroom en Avignon. Un voyage merveilleux dans l'univers féérique de la créatrice.

↓ Passez votre souris sur les images et faites apparaître les légendes↓
Le hall d'entrée de l'atelier-showroom « Vox Populi »
  • Posés sur une commode dans le hall d'entrée, des oiseaux empaillés que Pascale a joliment couronnés.
  • Le Hall d'entrée de l'atelier-showroom est décoré des luminaires signés « Vox Populi » et d'autres trésors de brocante dans l'écrin de cet appartement XVIIIème.

Collection de carreaux de dentellières présentée dans une façade de mercerie chinée
  • A l'intérieur d'une façade de mercerie chinée à Apt, Pascale a accroché une partie de sa collection de carreaux de dentellières.
    D'autres carreaux sont exposés sur des anciens volets posés sur des tréteaux en bois.
Pascale est une amoureuse des vieux objets, du petit rien. Elle se plaît à écumer les vide-greniers, les décharges. Elle a un œil averti pour dénicher des objets abandonnés qui semblent sans intérêt à première vue. Elle affectionne les matériaux de peu de valeur mais qui ont une âme, un passé.

Certaines de ses trouvailles sont parfois en piteux état, usées par le temps, qu'importe ; elle a ce don unique de savoir leur redonner vie soit en les transformant, soit en les laissant telles quelles raconter leur passé.

Ce que préfère Pascale, les choses sans grande valeur mais qui ont une âme, un passé. Elle a ce don unique de savoir leur redonner vie

En Avignon, Pascale a su créer dans son atelier-showroom un univers féérique où des objets empreints de souvenirs se mêlent à ses œuvres poétiques au travers de mises en scène mystérieuses et magiques.

Miroirs piqué dans le hall d'entrée de l'atelier-showroom de « Vox Populi »
  • Miroir piqué Napoléon III dans lequel se reflète une madone. Posés devant, deux vieux livres fatigués.
  • A l'entrée de l'atelier-showroom, on découvre une alcôve illuminée dans laquelle Pascale a mis en scène ses collections.
    Au plafond, deux lustres « Vox Populi » : le premier en fil de fer retient dans ses vrilles des ventouses en verre ; le second est équipé de pampilles.
    Au premier plan, un classeur de notaire surmonté d'un rangement d'atelier. Les tiroirs étiquetés chinés indépendamment par Pascale s'y ajustent à la perfection.

Tout commence à l'âge de 18 ans lorsqu'elle quitte la Cité des Papes pour suivre des études de modélisme et de stylisme à Paris.
Trois ans plus tard, elle travaille déjà pour des grandes marques de la mode telles que "Chevignon" et "Bensimon".

Vieux carreaux de dentellières
  • Une collection de vieux carreaux de dentellières chinés par Pascale prend place dans une ancienne façade de mercerie sur un fond réalisé avec des vieux sacs en toile de jute.
  • Chaque carreau est une pièce unique car réalisé par la dentellière. Celui-ci raconte souvent une histoire au chineur qui sait regarder. Quelquefois, on y trouve quelques petits trésors, une photo, une carte pieuse, dissimulés à l'intérieur.

Dix années passent et Pascale décide de faire une pause pour élever son fils.
Elle descend alors dans le Sud afin de suivre son mari Bruno qui est muté à Marseille.
De ses balades sur les plages méditer-ranéennes, elle rapporte cailloux, bois flottés, morceaux de verre roulés par la mer, uniquement des matériaux usés par le temps.

Ancien vestiaire de couvent en bois, collection de vieux mannequins et lustre en fil de fer Vox Populi
  • Chiné à Apt, un vestiaire de sœurs provenant d'un couvent. Au-dessus, Pascale y dépose une collection de vieux mannequins.
  • Un lustre en fil de fer signé « Vox Populi » est décoré de petites bougies d'anniversaire et de morceaux de tissus anciens.
    A l'arrière, perchées sur le vestiaire de couvent, les lettres de l'enseigne de l'ancien commerce du père de Pascale qui lui a offert.

Ancienne statue de madone
  • Pascale a eu le coup de cœur pour cette ancienne statue de madone qu'elle a coiffée d'une vieille couronne de tulle et d'un diadème doré. Dans ses bras, elle enserre une brassée de fleurs en tissu, une ceinture délicatement brodée et un chapelet en bois.
Pascale met a profit le temps passé à la maison en créant des petits objets à partir de ses trouvailles maritimes.
Son entourage est sous le charme et la pousse à montrer ses créations dans les boutiques de la région.
Elle vend ainsi ses premiers cadres en bois flotté et quelques meubles recouverts de métal.

C'est à ce moment là que Pascale découvre le fil de fer rouillé et la magie de ses vrilles en cherchant à réaliser un support pour ses cadres.
C'est le point de départ d'une aventure pleine de poésie qui continue depuis 10 ans de nous charmer sous la marque «Vox Populi».

Pascale découvre alors le fil de fer rouillé et la magie de ses vrilles

Cette trouvaille, cette inspiration a été un déclic pour notre créatrice, et pourtant, ce n'est pas le fruit du hasard.

Appartement XVIIIe en Avignon avec ses décors peint comme ce médaillon au-dessus d'une porte
  • Le vieil appartement XVIIIème montre encore de beaux restes avec ses médaillons décorés au-dessus des chambranles de portes.
  • Devant un paravent fleuri, un moulage de caniche protégeant un petit lapin a quitté le jardin pour se retrouver sur une petite table.

Elle se souvient de son grand-père bricoleur qui la sensibilisait à la "récup" et de son arrière grand-mère collectionnant des petits cadres dorés qu'elle dispersait sur des consoles dans la maison.
Enfant, elle les regardait avec admiration car ils avaient un petit côté précieux.

Son père également lui communique le goût du travail manuel et de la mécanique.

Showroom « Vox Populi »
  • Le showroom de « Vox Populi » est installé dans le grand salon d'apparat. Pascale Palun a tapissé les murs de celui-ci avec du papier kraft.
    Ces nombreuses créations en fil de fer sont mises en scène au milieu des meubles et objets chinés.
Luminaires sur le thème des sept péchés capitaux créés par « Vox Populi »
  • Une des dernières créations de « Vox Populi », une série de lampes baptisée "Les sept péchés capitaux". Parmi eux, voici l'envie, la colère et la gourmandise.

Le couple quitte Marseille, peu de temps après, pour retrouver leur maison de campagne en Avignon à laquelle Pascale est très attachée.

Avec son mari Bruno, Pascale crée « Vox Populi »

Bruno abandonne alors sa situation dans le milieu bancaire pour embrasser le devenir artistique de sa femme auquel il croit depuis longtemps.
Ensemble, ils créent « Vox Populi ».
Très vite, une rencontre décisive va propulser notre créatrice.
Détails du showroom « Vox Populi »
  • Des appliques « Vox Populi » en fil de fer et tissu tendu sont accrochés au mur au-dessus d'une collection d'anciens globes de mariée Napoléon III.
  • Dans ce vaste salon d'apparat à l'ambiance onirique, Pascale a installé un majestueux lustre orné de colliers de pampilles qui se reflète dans le miroir de la cheminée d'époque.

Ancienne cheminée en marbre tapissée de papier Kraft
  • La couleur du marbre de l'ancienne cheminée ne convenait pas à l'ambiance chromatique, qu'importe, Pascale la "maroufle" de papier kraft.
    Devant le miroir, "Le bâteau" aux voiles légères éclairées d'une douce lumière.
Ses meubles "plaqués" de tôle à la manière d'une marqueterie réalisée à partir de boîtes de conserve découpées sont repérés par l'acteur John Malkovich qui réside dans la région.
Séduit par l'originalité de ses créations, il demande à Pascale de décorer sa maison provençale.

Il s'en suit deux années et demi de chantier qui permettront à Pascale et Bruno d'élaborer leur première collection d'objets et mobilier de décoration qu'ils présenteront, en 2000, au « Salon Maison & Objet » à Paris.

Les créations « Vox Populi » rencontrent un succès immédiat au « Salon Maison & Objet » à Paris

Lors de ce premier salon, le public est conquis par une lampe dont la base est en fil de fer et l'abat-jour est décoré d'une ancienne couronne de mariée ornée de fleurs en tissu.

Création de Vox Populi : L'escalier en fil de fer
  • "L'escalier" est une lampe dont les majestueux degrés de fil de fer s'élèvent à l'infini au-dessus d'un couple de danseurs.
  • Au pied de l'escalier, un couple de danseurs habillés de costumes créés par Pascale.

Objets et mobilier étonnants et audacieux

Succès, également, pour ses "meubles cousus" dont la structure en gros fil de fer est recouverte de tarlatane.
Un mobilier "immatériel", étonnant, audacieux et... merveilleux !
Pascale s'amuse aussi à créer des lustres inspirés de la forme des parapluies anciens.
Elle les habille de pampilles de cristal récupérées sur de vieux lustres et certains sont décorés de ventouses joliment détournées en quinquets scintillants.
Le succès est immédiat, les commandes affluent pour la France comme pour l'étranger.

Créations en fil de fer « Vox Populi »
  • Posés sur un meuble du salon, des "présentoirs" en métal aux formes simples se coiffent d'anciens plastrons en tulle.
  • Le premier luminaire-château créé par Pascale, qu'elle a simplement baptisé "Le château".

C'est dans sa ville natale, qu'elle décide alors d'ouvrir sa première boutique-atelier dans la rue Joseph-Vernet.

Pascale installe son univers dans un vaste appartement XVIIIème
Rapidement, le couple de créateurs cherche un espace plus grand pour exprimer leur talent.
Il tombe sous le charme d'un ancien appartement du XVIIIème, dans un immeuble, rue du Vieux Sextier, et dont le propriétaire est un descendant de Frédéric Mistral.

Montgolfière en fil de fer et tissu « Vox Populi »
  • Dans le showroom, un habit de lumières de torero placé dans une vitrine. Puis à travers la porte entrouverte, le hall d'entrée dans lequel Pascale fait patienter un couple d'ours en peluche près d'une enseigne chinée. Enfin au troisième plan, on entrevoit les bureaux de l'entreprise.
  • Fixée au chambranle de la porte, "La Montgolfière" de fil de fer et de tissu éclaire le passage.

Malgré l'état de délabrement de cet appartement, ancien cabinet de notaire, Pascale et Bruno vont immédiatement découvrir l'âme du lieu et lui redonner ses lettres de noblesse.
Enlever une à une les couches de moquettes, tapisseries pour retrouver les peintures d'origine, mettre en lumière les tomettes rouges et les hauts plafonds des salons d'apparat.

Les bureaux de « Vox Populi »
  • Dans le bureau, mobilier industriel et objets chinés. Une collection de nids d'oiseaux décore une vitrine.
    Au-dessus de la cheminée en marbre, une imposante lucarne en zinc chinée à l'Isle-sur-la-Sorgue.
  • L'intérieur de la lucarne est orné d'une ancienne couronne mortuaire perlée et d'un mot écrit à partir de pochoirs en zinc.

Corridor de l'atelier-showroom « Vox Populi »
  • Dans le corridor qui mène à la cuisine, Pascale met en scène de vieux arrosoirs, bassines en zinc, malle de voyage... sur un même thème couleur.
Les pièces en enfilade ont des volumes importants qui permettent aux créateurs d'installer leurs ateliers, bureau, showroom et même une cuisine conservée "dans son jus" pour la pause déjeuner.
Dans chaque salle de ce vaste appartement baroque, Pascale crée ses mises en scène selon des thèmes et des couleurs qu'elle affectionne et redonne son éclat à des objets oubliés d'un autre temps.

“Dans l'accumulation, l'objet prend de la valeur !”

Elle se complait dans l'accumulation des objets tels que des nids d'oiseaux posés dans une vitrine de son bureau, ou une multitude de clés rouillées présentées en collier à l'entrée de son atelier.
Elle précise : "Dans l'accumulation, l'objet prend de la valeur !".

Dans le showroom, Pascale expose toutes ses créations dont les merveilleuses "lampes châteaux" qui racontent chacune leur petite histoire.

Chaises tressées anciennes de bistro
  • Près de la porte donnant sur la terrasse, quatre chaises récupérées dans la rue s'harmonisent parfaitement avec le carrelage à damier du corridor.

Un jour, notre magicienne avignonnaise rêve de contes de fée, de palais et se lance le défi de créer son château imaginaire.
A l'aide de sa pince et de ses rouleaux de fil de fer, elle laisse cours à sa créativité.
Elle construit alors son premier "château" flanqué de deux tours rondes.
Elle y suspend une petite lampe et le meuble simplement de deux chaises recouvertes d'un ancien tissu fleuri.

Rideau de porte en métal et ancienne cuisine
  • Derrière le rideau de porte à lamelles en aluminium, l'ancienne cuisine "dans son jus" où Pascale a entreposé ses collections de boîtes anciennes, pots hongrois et autres trésors de brocante.

Collier de vieilles clés rouillées.
  • Suspendu à la porte de l'atelier de Pascale, un collier de vieilles clés rouillées.
Pascale aime se surpasser et aidée des précieux conseils de Bruno, elle décide alors de réaliser un second château.

La structure sert de prétexte à un escalier monumental en colimasson qui n'en finit pas de s'élancer vers le ciel.

Avec son matériau favori, le fil de fer, Pascale construit un château de rêve, une histoire romantique, un rendez-vous amoureux...

Et quoi de plus poétique que de créer des petits personnages en fil de fer, tels des figurants dans une pièce de théâtre.

Ces personnages sont bouleversants tellement ils semblent réels, les postures si naturelles, les mouvements si gracieux.

Chacun est habillé par les doigts de fée de la créatrice avec des costumes faits de vieux tissus de récupération, de dentelles et autres rubans soyeux !

Atelier de Pascale Palun « Vox Populi »
  • L'atmosphère féminine et poétique de l'atelier de Pascale.
  • Des abats-jours suspendus en ribambelle attendent d'être posés sur des luminaires.

Plonger son regard à l'intérieur d'une de ces créations, c'est être saisi d'une douce émotion.
Se surprendre à imaginer une petite histoire... c'est tout simplement rêver !
Actuellement, Pascale a le plaisir et le privilège de travailler sur un joli projet commandé par l'Opéra National de Paris et destiné à la boutique du Palais Garnier.

Ancienne poupée en tissu coiffée d'une couronne de perle et décor floral en laiton de globe de mariée
  • Derrière un buste habillé d'une délicate chemise blanche, une ancienne poupée en tissu se coiffe d'une couronne de perle.
  • Sur un ancien décor floral en laiton de globe de mariée, Pascale a posé deux angelots de sa création en tarlatane.

Elle façonne une à une de délicates danseuses aux postures étudiées et aux tutus vaporeux, qu'elles disposent ensuite sous un globe de verre.
Ses chefs-d'œuvre de poésie ne pouvaient trouver meilleur écrin que le Palais Garnier.

Des chefs-d'œuvre de poésie

Pascale Palun travaille dans son atelier Rue Petite Fusterie
  • Pascale façonne une à une des danseuses miniatures en fil de fer.
  • Elle les habille de tutus blancs.
  • Chaque danseuse reprend une posture étudiée et se glisse sous un globe de verre.
Applique lumineuse faite d'une chemise de nuit
  • Pascale a eu l'idée de suspendre une tige de fer contre le mur de son atelier et de glisser ensuite une ancienne chemise de nuit. A l'arrière, une ampoule diffuse à travers le tissu une douce lumière à la nuit tombée.
  • Accrochée à une porte de l'atelier, une collection d'anciennes couronnes de mariée.
  • Un ancien poupon et un couronne de mariée sont mis en scène dans un petit lit en fer équipé d'un matelas de tissu, création « Vox Populi ».

La visite de l'atelier-showroom permet de découvrir une fabuleuse collection de carreaux de dentellières présentée dans une ancienne façade de mercerie.
En face, des bustes de couturières aux couleurs et formes variées.
Pascale les expose sur un ancien vestiaire de couvent chiné à Apt.
La lumière filtrée par la moustiquaire d'une vieille porte patinée attire notre regard vers l'atelier qui révèle la féminité et le romantisme de la créatrice.

L'atelier « Vox Populi »
  • Dans l'atelier, des luminaires en préparation.
  • Bruno devant son établi met en forme le fil de fer.

Pascale Palun et Bruno Ré
  • Pascale et Bruno, les créateurs passionnés de la marque « Vox Populi ».
Dans l'atelier de Pascale, un délicat mélange d'objets d'antan associé aux piles de tissus et bobines de fil rangés sur les étagères. Magique, une ancienne chemise de nuit suspendue au mur qui, à la nuit tombée, s'éclaire d'une douce lumière.
Lors du dernier « Salon Maison & Objet », « Vox Populi » a exposé une série de lampes aux noms évocateurs : "Les sept péchés capitaux".
Également, une collection de bijoux réalisée à partir d'anciens boutons de nacre montés en bracelets et bagues pour les femmes ainsi que des clés de mécaniciens transformées en bracelets pour les hommes.

«Vox Populi» créateur de pièces uniques

Pascale est une personne attachante, débordante de créativité, elle a le don de transmettre à chacune de ses œuvres un passé imaginaire mêlé de nostalgie et de poésie.
Cette magicienne du fil de fer et des vieilles choses empreintes de mémoire nous charme encore et toujours avec des créations artisanales, uniques et chargées d'émotion. ■

Des bijoux réalisés avec d'ancien boutons de nacre signés « Vox Populi »
  • Finesse et romantisme pour la collection de bijoux « Vox Populi » créée avec des anciens boutons de nacre.
Stylisme Laëtitia Rissetto / Photos et texte Laëtitia & Philippe Rissetto

Ce reportage vous a plu et vous souhaitez être informé des prochaines publications :
Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter !



« Vox Populi », Décoration - Aménagement intérieur, Luminaire, Mobilier
Pascale Palun et Bruno Ré
Boutique - Showroom : 17 rue Thiers, 84000 AVIGNON
tél : 00 33 (0)4 90 85 70 25
Site : http://www.voxpopulideco.com/
Courriel : vox.populi.deco@wanadoo.fr

(Édit du 23 décembre 2010 : Ce reportage a été réalisé dans le showroom de l'ancienne adresse au 32 rue du Vieux Sextier, 84000 AVIGNON)


Livre recommandé par Pascale Palun :
  • "Voyage au bout de la nuit", de Louis-Ferdinand Céline, édité par "Folio".


Bonnes adresses en Avignon :
  1. "Hervé Baume", Antiquités - Mobilier de jardin en fer
    19 ter rue Petite Fusterie
    tél : 00 33 (0)4 90 86 37 66
    Site : http://www.herve-baume.com/
  2. "Le Bain Marie", Restaurant, 5 rue Pétramale
    tél : 00 33 (0)4 90 85 21 37
    Site : http://lebainmarie.net/
  3. "Le Grand Café", Restaurant, Rue des Escaliers Sainte Anne
    tél : 00 33 (0)4 90 86 86 77
    Site : http://www.legrandcafe-avignon.com/


Bon plan aux alentours :
  • "Marché aux puces de Villeneuve-lès-Avignon", Puces et brocante, Place Charles David, 30400 VILLENEUVE-LES-AVIGNON. Tous les samedis matins.

41 Commentaires:

Katy Noelle a dit…

How Fun!!! My son (8annee) thinks this is MAGIC! I agree!

21 avril, 2010
virginie a dit…

univers poétique sublimé par la lumière du midi et talents conjugués d'une créatrice et d'une photographe : superbe reportage!

21 avril, 2010
Christyn a dit…

Univers parti de simples matières et qui devient éblouissant;
Une vrai magicienne...les danseuses de Pascale sont irréellement fines, avec tant de grâce dans leurs attitudes que c'en est presque incroyable :on peut
les voir danser .....
Magnifique article Laeriss, cela m'inspire pour toute ma journée....
Merci
christyn

21 avril, 2010
Christine a dit…

Ne pas oublier non plus le marché aux Puces du dimanche Place des Carmes, toujours à Avignon :o)

21 avril, 2010
christiane a dit…

tres beau reportage merci Laeriss de nous entrainer et nous faire découvrir un monde plein de poesie , de reves du bonheur de découvrir toutes ces facettes tellement differentes et si belles .Tres douce journée bises au " un coeur en provenche " christiane csr

21 avril, 2010
saint ange a dit…

laeticia c'est ...magique !
j'avais eu la chance de voir le premier stand (je crois) de vox Populi au saon Maison & objets il y à 10 ans et déjà j'étais "scotchée" devant les créations de Pascale !
leur show room, je rêve de le visiter un jour
belle semaine
bizz domie

21 avril, 2010
marie-line a dit…

Quel beau parcours atypique!Le reportage est superbe et les photos sublimes.Pascale a eu bien raison de persévérer et de nous faire partager sa passion.
Je suis près d'Avignon, j'irai visiter son atelier bientôt.
Merci pour cet article.
Bonne journée,ML.

21 avril, 2010
betty a dit…

Très beau reportage, bravo et merci de partager vos coups de coeur...

21 avril, 2010
ValérieL a dit…

Merci Laetitia pour ce merveilleux magazine que je reçois et feuillète toujours avec bonheur..! Une fois de plus un reportage qui nous fait aimer, rêver et voyager...!
Je me suis permise de faire un petit article sur mon blog... Merci encore !

21 avril, 2010
balzac44 a dit…

Encore une fois Laëtitia nous emmène dans un univers de rêves! Je suis en pleine admiration de ce monde, habité par le talent de Pascale!
A voir absolument la prochaine fois je vais à Avignon!
merci de nous montrer cela Laëitia!

21 avril, 2010
florence a dit…

un univers magique empreint de douceur et de poésie dont je suis en admiration depuis déjà bien longtemps !

21 avril, 2010
Coco a dit…

J' ai vraiment adoré ce reportage avec son mélange d'objets anciens pleins de charmes et de doux souvenirs et les créations de cette "conteuse d'histoire".Une belle réussite qui fait rêver...
Amicalement Coco.

21 avril, 2010
helena a dit…

Un lieu plein de magie. Merci de me l'avoir fait visiter.

21 avril, 2010
Lila a dit…

Fabulous! I love all of the light fixtures and chandeliers. Too lovely for words!
Lila Ferraro
Queen Bedroom Sets

22 avril, 2010
giveto a dit…

quelle finesse !! cet univers est trés beau!!

22 avril, 2010
Oscar et Lila a dit…

Je viens de passer un moment merveilleux à la découverte de cet article et je suis aux anges grâce à toi Laëtitia ,du rêve, de la poésie et beaucoup de féérie.
Bravo à tous les 2 pour ce sublime reportage dans l'univers de Pascale dont j'admire son incroyable travail.Nous sommes fiers en Avignon d'avoir près de nous cette talentueuse créatrice.
Plein de bises.
Patricia.

22 avril, 2010
domi a dit…

Laetitia, philippe bravo pour ce somptueux reportage ... oh la la , la tête me tourne, c"est un délice qu'il me tarde de savourer en rentrant à la maison ... tranquille.
Gros bisous de Marrakech ou je pense à vous à chaque coin de rue ...

22 avril, 2010
Coty Farquhar a dit…

Absolutely amazing and beautiful.
They are so wonderfully creative and how fantastic to be surrounded with such gorgeous items each day.

Congratulations Laëtitia on such an fabulous story.

xxxx Coty

23 avril, 2010
Inès a dit…

Un univers hors du commun que vous avez su mettre en valeur de façon magique.
Je t'embrasse Laëtitia.

23 avril, 2010
kristinco a dit…

Si j'aime ?
ENORMEMENT, A LA FOLIE !
Je connaissais Pascale de renom mais aussi par Nathalie VINGOT-MEI ... il est toujours difficile d'approcher LES GRANDS de la déco, mais là et toujours j'ai CRAQUE devant la poésie qui sort de ses créations !!!
Elle est comme un MENTOR en la matière, c'est une vraie source de BONHEUR pour une petite comme moi qui me régale de tant de choses !
MERCI POUR CE REPORTAGE, je suis enchantée de "pénétrer" sur la pointe des pieds dans son univers magique et émotionnel !
Mais, vous le saviez déjà, je suis aux anges devant tant de charme !
MERCI de me permettre de rêver encore !

23 avril, 2010
carreco a dit…

Une fois de plus, c'est un magnifique reportage. C'est un univers magique qui détient de nombreux trésors. Co

23 avril, 2010
Audrey a dit…

Merci pour ce reportage qui nous permet d'en découvrir plus sur l'univers de cette créatrice incroyable!!! Je suis ravie!!

25 avril, 2010
betty a dit…

VOX POPULI!!!
Je suis FAN depuis si longtemps...
Et ses danseuses aériennes me donnent des envies de fureter dans cet endroit magique et merveilleux.
On redevient petite fille avec tout ce beau reportage Lætitia...
MERCI
LE MAS de BOHême...
http://masenprovence.canalblog.com/

26 avril, 2010
Laura @ 52 FLEA a dit…

Fantastic! Thank you so much for showing the work of this fabulous artist! I am delighted with each photograph and am examining every detail! Wonderful imagination! There is such beauty and artistry here that speaks to my heart!
Warm regards, Laura

27 avril, 2010
si1mas a dit…

Un superbe reportage Laëtitia !
J'aime la poésie exacerbée de ces créations qui sont plus belles les unes que les autres. Tout comme Kristin, et par les mêmes biais je connaissais son travail. Ces photos, prises, de son univers sont absolument merveilleuses, tout comme elle , qui parait-il est absolument charmante!

28 avril, 2010
Minie a dit…

Un reportage de rêve, poésie, émotion, un travail superbe. Bravo et Merci. Bises

29 avril, 2010
Garance a dit…

je connanis ce lieu merveilleux à Avignon , parfois je n'ose même pas entre tellement c'est envoutant et impressionnant ...
Très beau reportage !

Garance

29 avril, 2010
la mule du pape a dit…

j'ai la chance d'avoir une petite lampe de chez vox populi...c'est difficile d'exprimer ce que l'on ressent devant ces sublimes images...c'est du grand art...
Merci
karine

30 avril, 2010
verofleuri a dit…

un simple mot "MAGNIFIQUE reportage" c'est aussi magique

30 avril, 2010
virginie a dit…

on en tomberait à le renverse tellement c'est magnifique. Je suis en train de rêver c'est possible. C'est superbe, j'adore !!!!!!!
félicitations

30 avril, 2010
Tallulah's Antique Closet a dit…

BEAUTIFUL TREASURES! And a gourgous shop...Thank You...

30 avril, 2010
Anonyme a dit…

Bonjour Laëtitia,

Superbe magazine en ligne et bien entendu, magnifique reportage à propos du travail de Pascale que je suis depuis plusieurs années maintenant ...

Bonne continuation à vous.

Nathalie Vingot Mei
www.villa-medicis.fr

01 mai, 2010
Douce Etoile a dit…

Une artiste hors pair pour ce qu'elle véhicule à travers ses ouvrages, de messages, de nostalgie et d'originalité, avec tant de finesse et de maîtrise; chaque pièce est unique par la petite musique qui s'en dégage. Le duo, formé par Pascale et Bruno est touchant de complicité et de tendresse, chacun semble apporter sa petite pierre à un édifice à l'apparence fragile mais que l'on devine mûrement élaboré.

12 mai, 2010
maría cecilia a dit…

Awesome wire creations!!!!! What a delightful house he has, everything is gorgeous in his surroundings!!!
Caríños,
Maria Cecilia

13 mai, 2010
Toskinette a dit…

J'ai découvert les créations de Pascale et le nom de Vox Populi, qui résonne d'ailleurs comme un univers de poésie etde rêves, dans le magazine coté ouest avec un superbe lustre en fer forgé, matériau que j'adore, pris en photo d'une chambre d'hôte sur l'ile de Ré. J'ai été subjuguée par ce que m'évoquait cette réalisation artistique et je suis tombée sous le charme. Venant du nord de la France, j'ai la chance d'avoir un pied à terre à 10 min d'Avignon et j'ai rencontré L'artiste Pascale et je n'ai manqué de lui dire toute mon admiration. Ses lampes et ses lustres sont magnifiquement travaillé, elle excelle dans le maniement du fer forgé. Merci encore pour toutes ces créations.

06 juin, 2010
Boxwood Cottage a dit…

Beyond fabulous absolutely awesome!!!!!

26 juin, 2010
Anonyme a dit…

c'est magnifique si j'avais plus d'argent j'aurais autant de chose car moi collectionnant des gants en dentelle avec des carreaux de dentelliere je trouve ca tellement féerique .j'habite en normandie et il est vrai que trouver des choses anciennes commencent a etre rare le sgens jete ou gardent?vous avez un unives vraiment magnifique. céline

18 janvier, 2014

Enregistrer un commentaire

Bonjour et bienvenue ;-)
Avant d'écrire votre commentaire, nous vous recommandons la lecture du sujet "Publication des commentaires" dans les mentions légales. Pour une question ne se rapportant pas au sujet de l'article, merci de vous rendre à la page "Contact" et d'adresser votre demande par courriel.