« La Mirande »

En Avignon, au pied du Palais des Papes, un hôtel cinq étoiles membre de "The Leading Hotels of the World" livre toute la richesse de son patrimoine séculaire.
Ce refuge hors du temps offre une expérience empreinte de rêverie, de flânerie et d'authenticité.
↓ Passez votre souris sur les images et faites apparaître les légendes↓
Façade de l'Hôtel La Mirande en Avignon
  • La façade actuelle de « La Mirande », parfaitement classique, est l'œuvre de l'architecte Pierre Mignard, fils et neveu de Nicolas et Pierre Mignard, tous deux peintres du roi Louis XIV. Elle a été commandée par Pierre de Vervins, marquis de Bédouin, dont le père avait acheté la bâtisse en 1653.
Derrière sa façade baroque datant du milieu du XVIIème siècle, « La Mirande » tire son nom de la célèbre salle du Palais des Papes. Ancienne demeure de cardinal au moment de l'installation des papes en Avignon en 1309, puis hôtel particulier de certaines familles aristocratiques ou de grandes lignées avignonnaises marquant de leur empreinte la physionomie de la ville, la demeure inscrit l'histoire dans ses murs.

L'entré de l'Hôtel La Mirande en Avignon
  • L'entrée de l'hôtel avec une de ses deux consoles en pierre du XVIIeme siècle.
  • Lanterne de voyage rééditée par « La Mirande » d'après un modèle ancien, en coton et fer forgé, en vente dans la boutique de l'hôtel.

Transformée en hôtel raffiné sous l'impulsion de la famille Stein, la demeure baptisée « La Mirande » ouvre ses portes depuis 1990 à des hôtes à la recherche d'élégance, d'authenticité et soucieux du détail.
D'origine allemande, les propriétaires ont découvert le bâtiment trois ans plus tôt alors qu'ils désiraient s'installer en Provence par goût du climat, des paysages et du patrimoine architectural local. Leur passion pour les vieilles bâtisses et leur désir d'un grand projet les amènent à recréer dans cette demeure, alors sombre et secrète, l'ambiance d'une demeure aristocratique du XVIIIème où tentures et lustres d'époque côtoient fauteuils capitonnés et tableaux de maîtres.
Une rénovation réalisée avec élégance et authenticité

La famille Stein est composée d'amateurs d'art, de collectionneurs de meubles et de peintures, ainsi l'hôtel se décore avec une extrême minutie.
Elle s'offre le concours de François-Joseph Graf, décorateur parisien et de l'architecte avignonnais Gilles Grégoire. Elle fait appel aux antiquaires mais aussi aux meilleurs artisans et aux fournisseurs les plus prestigieux pour faire du mélange des styles des XVIIIème et XIXème siècles un ensemble harmonieux qui respecte infiniment plus le caractère du bâtiment que les aménagements précédents.

Haut patio sous une verrière de l'Hôtel La Mirande en Avignon
  • Le patio à l'heure du thé avec son buffet de pâtisseries maison.
  • Madeleines maison ainsi qu'un gâteau aux graines de pavot, le must du salon de thé !

Il faut dire que les Stein ont su résoudre en toute liberté le problème qui se pose régulièrement aux architectes des Monuments Historiques : que doit-on conserver, quelle époque doit-on mettre en avant ?
C'est ainsi qu'ils réussissent en assumant les décisions esthétiques pour trouver la vérité, l'âme de ce lieu.

Abrité par une haute verrière, le grand patio fait salon de thé

Tout proche de l'entrée, l'on découvre un grand patio, ancienne cour intérieure que les propriétaires ont fait couvrir d'une verrière.
C'est un lieu caché de l'agitation avignonnaise pendant le Festival et pourtant généreusement ouvert à la curiosité de tous grâce au salon de thé qui se tient là tous les jours de l'année.
Tout un chacun peut effectivement s'approprier le luxe de cet hôtel car le salon de thé n'est pas réservé exclusivement à la clientèle de l'établissement.
Ainsi, en son centre, un vieux et long drapier présente les délices d'un buffet de pâtisseries maison : madeleines, gâteau aux graines de pavot et macarons par exemple... à déguster accompagnés d'un café ou d'un thé d'exception sélectionnés par l'hôtel (Maison de thés allemande "Gschwendner").

Salon Napoléon III de l'Hôtel La Mirande en Avignon
  • Le salon Napoléon III est une petite salle à manger attenante à la salle Cardinalice.
Vaisselier accueillant une collection de porcelaines fines chinée dans le salon Napoléon III, Hôtel La Mirande, Avignon
  • Vaisselier d'origine accueillant une très belle collection de porcelaines fines chinée par Mme Stein, la maîtresse des lieux.
  • Splendide trumeau de cheminée avec ses gypseries et son décor Napoléon III.

Modèle de raffinement et d'harmonie

« La Mirande » est bien un hôtel particulier qui répond à l'idée qu'on peut se faire de ces très anciennes demeures bâties pour l'art de recevoir. Nul ne s'étonnera qu'on y ressente plus qu'ailleurs les bienfaits du voyage et les plaisirs de la rêverie.
Si originale, si profondément marquée par la personnalité de ses propriétaires, l'hôtel est comme une grande maison qui ouvre son domaine privé aux hôtes de passage.
Il recèle de véritables trésors comme cette petite salle à manger Napoléon III avec ses boiseries et son vaisselier d'origine... un lieu privilégié et intime pour célébrer des moments d'exception.

Détails du Salon Napoléon III de l'Hôtel La Mirande
  • Détail du salon Napoléon III et sa boiserie d'origine.
  • Un bouquet de fleurs fraîches de saison, quelques anémones décorent la table et accueillent chaque client.

«La Mirande» offre des plaisirs simples et nobles à toute heure

Le bar de l'hôtel accueille sa clientèle dans l'atmosphère chaleureuse de son salon rouge au plafond peint du XVIIème siècle ainsi que dans le petit salon dont l'alcôve décorée de gypseries abrite le comptoir.
Et comme la vie de « La Mirande » est rythmée par des repas qui sont autant de moments somptuaires que des collations plus simples, le bar offre une petite restauration régie par une philosophie bio.

Nouveauté 2011, des cours de création de cocktails avec le barman certains jeudis soirs au programme de l'atelier "Le Marmiton".

Le bar de l'Hôtel La Mirande
  • Le bar de « La Mirande » pour les petites faims ou les clients pressés.
  • Un club sandwich maison, une salade de saison... quelques exemples de la carte du snack.

À deux pas de la terrasse, dans la salle Cardinalice, ornée d'une tapisserie de Bruxelles du XVIIème et sous un plafond à double caisson époque renaissance, le restaurant de l'hôtel célèbre son art culinaire.
Cependant la cuisine moderne, foyer d'une intense activité, insoupçonnable pour les convives, garde ses secrets.

L'atelier de cuisine "Le Marmiton" offre l'opportunité de s'initier à l'art culinaire de la Provence

Aussi, il est un lieu où l'on peut en trouver l'esprit, où l'on enseigne les recettes du chef et celles de ses confrères. Depuis 1994, en effet, « La Mirande » accueille chaque année, dans le cadre de son atelier de cuisine dénommé "Le Marmiton", les plus grands chefs de la région.
Une semaine par mois, ces derniers se donnent rendez-vous dans la cuisine séculaire de la demeure, sur une vénérable cuisinière à bois, entourés des instruments les plus évocateurs de la grande tradition - casseroles en cuivre, récipients de belle faïence, balance Roberval et immense table en bois.

Dans cet atelier de cuisine, ouvert à tous, les chefs à tour de rôle, dévoilent sans fard tout le chemin qui mène à la réussite des mets qui font leur fierté.
Une occasion d'authentique partage, puisque, dans la complicité des gestes auxquels chacun s'essaye, les paroles se délient et les commentaires instruisent sur l'évolution des goûts contemporains.
L'atelier "Le Marmiton" est une belle opportunité de s'initier à l'art culinaire de la Provence ou parfaire nos connaissances gastronomiques.

Le chef Jean-Claude Altmayer dans l'ancienne cuisine du XIXème siècle de l'Hôtel La Mirande
  • Dans l'ancienne cuisine avec son fourneau à bois d'origine, a lieu une semaine par mois "Le Marmiton", l'atelier de cuisine de « La Mirande ». C'est également dans cette cuisine que le chef Jean-Claude Altmayer anime la table d'hôtes de l'hôtel, deux soirs par semaine.
  • Certains des instruments les plus évocateurs de la grande tradition culinaire, dixit Claude Eveno.

Le cabinet chinois de l'Hôtel La Mirande
  • Le cabinet chinois avec ses panneaux tapissés de lés de papier peint fabriqués en Chine au XVIIIème siècle.
Dans ces mêmes lieux au décor médiéval, une autre table se dresse les mardis et mercredis soirs, celle de la table d'hôtes pouvant accueillir jusqu'à douze convives.
Orchestrée par le chef Jean-Claude Altmayer dont la personnalité et les anecdotes font de la dégustation un réel moment de convivialité et d'échanges, cette table d'hôtes fait découvrir des mets imaginés au gré du marché du jour.

Un monument historique bien vivant

Comme un refuge hors du temps, « La Mirande » s'offre dans un décor au goût raffiné et évocateur des ambiances du XVIIIème siècle.
L'hôtel évoque la douceur de vivre des maisons d'autrefois.
La Rivière enchantée, La Roseraie, Le Grand Corail, Le Bambou, La Corne d'Abondance, Le Perroquet, Le Singe Savant... autant de noms de grands tissus du passé qui sont déjà à eux seuls, une invitation au voyage.

Détail de papier peint datant du XVIIIème siècle dans le cabinet chinois de l'Hôtel La Mirande
  • Détail du cabinet chinois.
  • Détail de lés peints datant du XVIIIème siècle.

Un exotisme constant marque l'héritage des murs devenus monuments historiques.
Héritage qui nous fait remonter le temps jusqu'au XVIIIème siècle, le siècle de tous les enchantements, qui vit l'apparition des jardins anglo-chinois et d'une littérature des plaisirs de l'amour et de la nature.
C'est à cette époque que l'on découvre toute la diversité des paysages, toute la variété des arts et des savoirs.
On se passionne pour les Indiennes, ces tissus autrefois importés de l'Inde, imprimés depuis 1760 par la Manufacture royale de Jouy.
Dans la continuité, et grâce à l'acquisition des plaques de cuivre gravées et des dessins de la Manufacture de Jouy fermée en 1843, la Maison Braquenié, sans doute la plus célèbre fabrique de textiles d’ameublement, tapis et tapisseries du XIXe siècle, continue à imprimer les Indiennes.

Une des chambres de La Mirande, hôtel en Avignon
  • Détail de la chambre 20.
  • Dans la chambre 20, grande chambre double de luxe au premier étage, les murs sont lambrissés et tapissés de toile imprimée, dessin de Pillement réadapté au XIXème siècle.

Un téléviseur miroir dans un cadre ancien doré, Hôtel de La Mirande, Avignon
  • Un téléviseur miroir discrètement intégré dans le décor (partie basse du miroir) est une des dernières réalisations du menuisier de « La Mirande ».
Ce qui permet aujourd'hui de restaurer fidèlement le décor des monuments historiques ou de créer des demeures aux ambiances évocatrices du XVIIIème siècle.
« La Mirande » est de celles-là, offrant un échantillon de chefs d'œuvres tissés selon les cartons d'origine, parfaitement identiques à ce qui émerveillait nos ancêtres. C'est d'ailleurs l'un des rares domaines où le neuf n'est ni une reproduction, ni un pastiche. Les tissus d'aujourd'hui ont toute l'authenticité des anciens, s'inscrivant dans une production issue des mêmes modèles, comme des exemplaires d'une série qui aurait pu être fabriquée autrefois et miraculeusement conservée. Réalisant un décor vrai, malgré leur installation récente, ils nous plongent au cœur d'une autre époque pour en approcher les sentiments et les goûts.

Les vingt chambres, situées à l'étage, sont dotées d'une décoration unique et possèdent chacune leur propre tenture murale XVIIIème rééditée par les maisons Braquenié, Le Manach, Canovas, Comoglio et Rubelli.

Salle de bain de La Mirande, papier peint imprimé à la planche, éléments sanitaires et robinetterie rétro
  • Le papier peint de cette salle de bain est imprimé à la planche.
  • La salle de bain de la chambre 20 : sol en carreaux de ciment, accesoires et robinetteries anglaises.
Une Suite de l'Hôtel La Mirande à Avignon
  • Le salon d'une Suite au premier étage qui donne sur le jardin et le Palais des Papes.
  • Murs lambrissés et tapissés de tissu imprimé. Petit déjeuner servi dans la chambre.

  • La chambre de cette Suite avec ses murs lambrissés. Le grand panneau en tête de lit est tapissé de tissu imprimé imitant une impression sur chaîne. C'est une réplique d'une toile conservée au château "Mont Geoffroy".
Les foisonnantes Indiennes s'accordent parfaitement aux rideaux doublés de soie, aux plis s'amollissant sur le sol.

Des chambres "High tech" dans le plus pur esprit siècle des lumières

Tout le confort moderne est discrètement intégré dans la décoration, à l'instar des téléviseurs "miroirs" dont l'écran une fois éteint se transforme en miroir. Le charme se prolonge dans les salles de bains élevées au statut de pièce noble par l'esprit du décor avec ses papiers peints anciens de Mauny, imprimés à la planche, ses robinetteries rétro et son marbre de Carrare.

« La Mirande » est le fruit d'un pari insensé de créer un lieu d'authenticité, de tradition et d'héritage. Elle vérifie une réussite, celle d'une expérience à contre-courant dans une époque où se perdent, trop souvent, l'élégance et le charme des temps passés. ■

Salle de bain garnie de carreaux de marbre de Carrare Arabesco
  • On aperçoit la salle de bain de cette Suite.
  • Cette salle de bain est garnie de carreaux de marbre de Carrare "Arabesco".
Stylisme Laëtitia Rissetto / Photos Laëtitia & Philippe Rissetto / Texte composé avec des extraits du livre «La Mirande» de Claude Eveno

Ce reportage vous a plu et vous souhaitez être informé des prochaines publications :
Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter !



« La Mirande », Hôtel***** membre de "The Leading Small Hotels of the World", Restaurant, Salon de thé, Boutique, Atelier de cuisine, Table d'hôtes
4 Place de La Mirande, 84000 AVIGNON
Téléphone : 00 33 (0)4 90 85 93 93
Site Web : http://www.la-mirande.fr/



Parmi les livres écrits par Claude Eveno :
  • "Carnet de villes"
    Édité par "Les Éditions de l'Imprimeur".
  • "Un amateur d'architecture"
    Édité par "Les Éditions de l'Imprimeur".

Carnet de villes Un amateur d'architecture


Nous remercions Florence Biscarrat et le personnel de « La Mirande »

16 Commentaires:

La Table De Nana a dit…

Oh que c'est sublime! Chaque photo porte à rêver..Un grand merçi pour la visite..C'est absolument magnifique.

10 janvier, 2011
GRIBOUILLE ET FALBALAS a dit…

Magnifique,comme tous vos reportages,et à défaut d' y dormir,on y mangerait bien,miam miam,cela fait envie!

10 janvier, 2011
Emmanuellle a dit…

C'est somptueux, merci pour cette visite ! Les papiers peints XVIII sont une vraie merveille.

10 janvier, 2011
Brigitte a dit…

Superbe reportage, superbe visite et... superbe maison.
Merci.

10 janvier, 2011
Atelier de Capucine a dit…

C'est absolument sublime, raffinement poussé à l'extrême....... des tonalités et une architecture d'intérieure exceptionnelle!
merci pour ce magnifique reportage!

10 janvier, 2011
La maison grise a dit…

Merci pour ce joli reportage...cet hotel particulier est vraiment ravissant...caroline

10 janvier, 2011
saint ange a dit…

joli reportage pour débuter une année toute neuve !
j'avais déjà vu des photos de ce magnifique hôtel il y a plusieurs années dans des anciens magazines, un vrai plaisir de le redecouvrir, photographié autrement avec beaucoup de charme !
belle année, plein de bonheurs à la délicieuse famille Risetto

10 janvier, 2011
helena frontini a dit…

Bien différent de l'habituelle et pourtant aussi intéressant.
Bonne soirée.

10 janvier, 2011
Inès a dit…

Merci Laëtitia et Philippe, vous nous régalez les yeux !
Mais je n'aimerais pas faire les vitres du vaisseliers, ça doit prendre des heures !!
Je vous embrasse, même si vous n'êtes pas loin...

11 janvier, 2011
catherine a dit…

caline 10
Merci laetitia pour toutes ces belles photos qui laissent réveuses et donnent envie d'y demeurer pour les personnes qui aiment le style évidemment.
Sans vous peut etre que je n'aurais jamais découvert toutes ces belles photos tant déco, tenues, créations... vous avez un blog très interessant avec ces centres d'intérets que l'on peut voir et cet esprit naturel, simple et romantique comme vous le dites si bien.
A bientot et Bonne Journée.
Catherine

11 janvier, 2011
Anonyme a dit…

Un bel endroit à découvrir lors de ma prochaine visite à Avignon ! Merci pour ces belles images. Sandrine.

13 janvier, 2011
Christelle a dit…

Un lieu qui invite les rèves à se mettre en place : on a envie d'en admirer chaque recoin , découvrir l'espace tantôt sobre , tantôt fleuri et s'imprégner de cet ambiance raffinée . Merci de cette découverte chaleureuse et ...gourmande !

18 janvier, 2011
Christelle a dit…

bien sur , je voulais écrire ...cette ambiance mais voilà que mon esprit est déjà sous le charme ...visiblement !!!

18 janvier, 2011
French Hen Farm a dit…

i stayed here last year. It was one of the nicest hotels i have ever been too. thanks for reminding me of its beauty

13 février, 2011
Nathalie a dit…

Bonsoir Laetitia
Merci pour ce beau sujet et ses belles photos sur la mirande qui m'a rappelé avec émotion un week end en tête à tête il y a quelques années...A refaire vite c'est vraiment trop beau!

10 avril, 2011
Julia a dit…

Una maravillosa casa, que preciosidad.Las fotografias son muy bonitas, te invito a visitar mi bloc, Felicidades
por tu bloc
Julia
Elracodeldetall.blogspot.com



17 octobre, 2013

Enregistrer un commentaire

Bonjour et bienvenue ;-)
Avant d'écrire votre commentaire, nous vous recommandons la lecture du sujet "Publication des commentaires" dans les mentions légales. Pour une question ne se rapportant pas au sujet de l'article, merci de vous rendre à la page "Contact" et d'adresser votre demande par courriel.