Annonces publicitaires
.

Le mas d'un antiquaire à Roussillon

Dans le Sud de la France, un mas typiquement provençal fait peau neuve et sert d'écrin aux mises en scène de Victor, célèbre antiquaire du Luberon.

↓ Passez votre souris sur les images et faites apparaître les légendes ↓
  • Dans le renfoncement de la façade du Mas du Savel, une loggia abrite un escalier extérieur et la porte d’entrée de l’habitation. À l’abri de la toiture, cette façade ordonnancée et ocrée exprime toute son appartenance au Sud de la France.

  • Sous un saule pleureur cinquantenaire, une table à pieds tournés est couverte d'une toile cirée à carreaux, des fauteuils "Loom" "Vincent Sheppard" et une suspension en fer forgé des années 1960 "La Brocante de Victor".
Après des locations successives, le Mas du Savel datant de 1802, situé au milieu d’une propriété agricole dans le Luberon, est dans un piteux état. Pendant deux ans, cet ensemble bâti est quasiment laissé à l’abandon et des squatteurs commencent même à le défigurer avec quelques tags.
C’est alors que Victor le découvre en 2005, séduit par le caractère simple de son architecture et le potentiel de cette ferme munie de ses dépendances : écurie, magnanerie, grange. "Ce mas était encore dans son jus, il semblait qu’il n’avait jamais connu de travaux, l’authenticité même, c’est ce qui m’a attiré bien entendu", nous explique-t-il.

D’origine libanaise, Victor a passé son enfance dans les Émirats arabes, il a vécu en Autriche également, puis arrive à Paris en 1992. Le jeune homme à l’âme voyageuse décide de rester en France et vit quelques années dans le Perche.

  • Dans la loggia du Mas du Savel, un banc en pin des pays de l'est XIXème.
  • Nichoir et lanterne posés sur un appui de fenêtre.

Plus tard, Victor s’installe en Normandie, le temps de gérer une maison d’hôtes à Soligny-la-Trappe. Dans une partie de sa longère, il crée une brocante et dans une Suite d’hôtes, tous les objets et le mobilier anciens sont à vendre. C’est à cette époque qu’il se passionne pour la chine qu’il pratique à l’instinct.
Son œil s’aiguise et ses choix se portent sans style très précis mais notre chineur privilégie les patines d’origine et l’authenticité.

Victor s’intéresse aux objets chargés d’émotion, en particulier, les portraits de bonnes sœurs, les objets populaires et de culte.

  • Dans le vestibule, sol en carreaux de ciment anciens "MGCL", matériaux anciens à Villeneuve-les-Avignon. Porte à caissons en pin massif XIXème "Portes Anciennes - Villard & Belaïche" à Saint-Rémy-de-Provence. Petite table en pin, porte-bouteilles en métal "La Brocante de Victor".
  • Deux fauteuils LC1 Le Corbusier. Collection de gravures indiennes début XXème posée sur une cheminée de récupération "Les Matériaux Anciens Jean Chabaud". Suspendue contre le mur à du fil de pêche, une collection de museaux métalliques (pour chevaux et veaux).
  • Le grand salon est couvert de dalles de pierres de Dordogne "Les Matériaux Anciens Jean Chabaud" à Apt. Canapé "Orwell", design Christian Duc, recouvert de tissu velours "Dominique Kieffer". Fauteuils et chaises en fil d'acier de Harry Bertoia "La Brocante de Victor". Plafond à kès d'origine, passés simplement à la sableuse. Au fond, présenté contre un mur peint en bleu charrette, un pupitre d'office notarial Napoléon III et deux petites chaises Napoléon III. Dessus, un pastel fin XVIIIème, des bougeoirs d'église et une lampe empire avec abat-jour vénitien "La Brocante de Victor".

Ces belles années dans le Nord de la France sont trop teintées de gris selon lui ! L’envie de goûter au climat et à la douceur de vivre du Sud entraîne Victor en Provence.
Son coup de foudre pour ce mas à Roussillon précipite l'abandon de sa longère normande et deux mois après le voici sous le soleil du Midi alors que les travaux sont à peine commencés.
Pour l’exécution de ces derniers, il fait appel à l’entreprise Méridionale de Construction et Rénovation (MCR) située à Taillades, quant à la maîtrise d’œuvre, il en assume la charge.
C’est ainsi que pendant huit mois, les structures sont restaurées dans les règles de l’art.
La réfection de la toiture se fait avec des vieilles tuiles rondes récupérées provenant du négoce en vieux matériaux Jean Chabaud à Apt, les poutres anciennes sont conservées et simplement désinfectées à la javel pure, ce qui a pour effet de les éclaircir un peu.
Les planchers à kès et augets en plâtre, autrement appelés plafonds provençaux, sont restitués à l’identique.

  • Sur la table de boucher couleur sang de bœuf, des plats en terres vernissées et une balance "Testut" XIXème "La Brocante de Victor".
  • Tête de vache salers "La Brocante de Victor".
  • Entourée de chaises Charles Eames DKX "La Brocante de Victor", une table en métal et merisier conçue par Pascal Potain. Au second plan, un buffet trois portes dans sa patine d'origine "Les Habits Neufs", une toile XIXème, une petite cage à colombes XIXème, accessoire de magicien "La Brocante de Victor".
  • Suspensions en verre "Espace lumière" à Paris, vaisselle en porcelaine blanche XIXème, et sur l'armoire d'office en bois peint, une collection de cruches.

Dans le vestibule, derrière la lourde porte d’entrée à caissons, le sol en carreaux de ciment est maintenu et la trappe en bois obturant l’ancienne citerne est alors peinte en trompe l’œil pour reproduire et compléter artificiellement le sol en damier.
Pour se métamorphoser en un salon agréable, l’ancien atelier caché alors derrière une grande porte charretière en bois, s’équipe d’une baie métallique fabriquée par Frank Escartefigue, ferronnier d'art à Viens, et se couvre de dalles de Dordogne.

  • Sur une cheminée ancienne "Les Matériaux Anciens Jean Chabaud" à Apt, une collection de cruches XIXème. Un fauteuil en rotin des années 1960 et un pare-feu "La Brocante de Victor".
  • Canapé américain "Fool on the hill", miroirs anciens au mercure "La Brocante de Victor".

Ce matériau neuf trouvé chez Jean Chabaud est sélectionné pour son aspect légèrement bosselé et posé avec des "côtes" pour donner l’illusion d’un dallage ancien – une demande particulière de Victor. Ici, le plafond est intact et ne subit qu’un sablage qui a pour vocation d’unifier son apparence.
Dans le but de renforcer la structure qui manque de raideur, l’entreprise met en œuvre une grosse poutre de réemploi dans la longue portée. Une cheminée est ajoutée et habille la pièce de sa généreuse silhouette. En fond de salle, le mur se couvre de bleu encadrée dans un bandeau périphérique blanc.

  • Bibliothèque en pin XIXème surmontée d'une petite cage en forme de maison "La Brocante de Victor".
  • Lit directoire avec patine d'origine, sellette de sculpteur en pin XIXème. Accrochées au mur, des gravures fin XVIIIème sur le thème des quatre saisons "La Brocante de Victor".

Cette couleur rappelant le bleu charrette, et celle des encadrements de fenêtre dans le but d’écarter les moustiques se trouvait déjà dans une chambre au premier étage du mas, une certaine façon pour Victor de s’approprier l’histoire de la maison.
Avec le même dessein, notre hôte fait installer des interrupteurs rotatifs et des prises en porcelaine "Fontini".
Bien sûr, notre chineur meuble et décore sa nouvelle maison de ses trouvailles de brocantes.

  • Les couleurs de ce sol en carreaux de ciment espagnols donnent un charme particulier à cette grande salle de bains. Dans le fond de la pièce, dissimulant une grande douche à l'italienne, une cloison en fer à T réalisée par Frank Escartefigue, ferronnier d'art à Viens.

Une salle de bains est installée dans une pièce lumineuse et spacieuse de 20 m2. Sur un damier de carreaux de ciment vert d’eau et rose passé, la baignoire en fonte campée sur ses pattes de lion et son décor d'iris trône devant une verrière (Frank Escartefigue) dissimulant une grande douche à l’italienne.
Comme une pièce de collection, un double lavabo sur colonnes occupe à lui tout seul un pan de mur que reflète un majestueux miroir de trumeau tout bonnement posé au sol.

Murs et poutres sont blanchis pour s’appuyer simplement sur un soubassement gris.

  • Lavabo double des années 1930 "Les Bains d'Aphrodite" à L'Isle-sur-La-Sorgue, miroir ancien et petit pot de chambre en zinc et céramique détourné en corbeille "La Brocante de Victor".
  • Détail d'un fauteuil des années 1930 retapissé d'un tissu "Dominique Kieffer".
  • Se reflétant dans le miroir au mercure XIXème, un pied patte de lion d'une baignoire en fonte XIXème trouvée avec sa décoration d'origine, au cours d'une chine dans le Perche.
  • Au centre de la pièce, un lustre ancien XIXème à pampilles et ses petits abat-jours en tissus plissés "Harrods". Victor nous précise que les anglais ont un don pour la réalisation des abat-jours doublés qui diffusent la lumière de façon incomparable.

À côté, l’ancienne fenière se transforme en une vaste chambre sous ses hauts rampants. C’est la chambre de Victor dans laquelle il fait vibrer la pierre rejointoyée dans trois pans de murs entiers.

Le Mas du Savel exprime toute son appartenance au Sud de la France

L'antiquaire s’approprie l’ancienne grange attenante. Comme celle-ci forme un auvent largement ouvert sur le jardin, il en fait un salon d’été. Une vigne grimpe jusque sous la toiture et donne un peu d’ombrage augmenté si nécessaire par les voilages que Victor a installé dans le cadre de l’ouverture comme s’il s’agissait de fenêtres.
Dans le renfoncement de la façade, une loggia abrite un escalier extérieur et la porte d’entrée de l’habitation. À l’abri de la toiture, cette façade ordonnancée et ocrée exprime toute son appartenance au Sud de la France.
Portrait de Victor
  • Victor, regard malicieux et large sourire.
    Photo Bernard Guillon.
Faisant face à celle-ci et à l'ombre de deux grands saules pleureurs une calade rappelle avec nostalgie l’existence de l’aire de battage liée à l’ancienne exploitation agricole. Victor y installe une grande table, des fauteuils en rotin, et suspend au-dessus un lustre pour le plaisir de dîners aux chandelles.
Dans le but de protéger le plateau de sa table en bois, il a la bonne idée de fixer une toile cirée d’une manière définitive.

  • Provenant de son ancienne maison d'hôtes dans le Nord de la France, un fauteuil club en velours des années 1940. Table de drapier XIXème "La Brocante de Victor". Le tableau XIXème est une reproduction de "Venus Frigida", une œuvre de Rubbens "Salle des ventes" à Paris. Lanterne en métal "Mis en Demeure" à Paris.
  • Présentée dans un cadre doré, une gravure XIXème est posée dans un encadrement de fenêtre en pierre à feuillure.
  • Dans la chambre de Victor, un paravent en velours des années 1930, une banquette Louis XVI des années 1940 tapissée de tissu coton à carreaux "La Brocante de Victor".
  • Deux gravures XVIIIème, sont accrochées au-dessus d'une malle "Vuitton" des années 1920 en "Vuittonite" "La Brocante de Victor".

  • La grange transformée en salon d'été s'équipe de fauteuils contemporains "Loom" chez "Vincent Sheppard" et de suspensions d'atelier en métal "La Brocante de Victor".
Désireux de poursuivre dans le Luberon son activité de brocanteur dont il a un talent inné, il vend pendant une année "sur le trottoir" (la brocante du dimanche matin) à L’Isle-sur-la Sorgue. Tant et si bien qu’en 2005 il prend en location une petite boutique de 70 m2 à Apt, Place de la Bouquerie, et signe « La Brocante de Victor » sur la devanture.

Dans sa brocante, la personnalité de Victor épouse l'art de vivre en Provence

Avec attention, notre brocanteur sélectionne les poteries et tissus anciens, les meubles de métier, certaines pièces de design, des objets insolites d’art populaire et tout ce bric-à-brac s’assemble dans des mises en scène qui se suivent sans se ressembler. Le charme de cette adresse se mêle aux parfums rares des bougies "Astier de Villate" et "True Grace" parce que « La Brocante de Victor » c’est aussi une boutique à vivre. ■

  • Le salon d'été s'installe dans une ambiance simple et authentique où le matériau franc a la part belle entre la pierre bâtie à la chaux qui se veut apparente et la tuile canal qui dévoile sa rondeur entre des quartons de bois. Au premier plan, une grande cage à oiseaux en fer forgé.
  • Canapé "Ikea", tapis en sisal "Toulemonde Bochart", fauteuils en rotin XIXème. À l'arrière plan, un meuble de métier XIXème à douze tiroirs, surmonté d'un trumeau d'église "La Brocante de Victor".
Stylisme et photos©* Laëtitia & Philippe Rissetto / Texte Philippe Rissetto
(*) Excepté le portrait de Victor : Bernard Guillon avec son aimable autorisation

Ce reportage vous a plu et vous souhaitez être informé des prochaines publications :
Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter !



« La Brocante de Victor », Brocante, Antiquités
103 Place de la Bouquerie, 84400 APT
Téléphone : 00 33 (0)6 24 37 15 20
Mél : labrocantedevictor(at)gmail.com



Les adresses de Victor :
  • "Les Matériaux Anciens Jean Chabaud", Matériaux de récupération
    SAS Jean Chabaud, Route de Gargas, 84400 APT
    Téléphone : 00 33 (0)4 90 74 07 61
    Site Web : http://www.chabaud-materiaux-anciens.com/
  • "Les Habits Neufs", Mode et décoration à partir de matières recyclées
    Téléphone : 00 33 (0)6 18 09 88 16
    Site Web : http://www.leshabitsneufs.fr/
  • "Portes Anciennes - Villard & Belaïche", Portes de récupération
    Route d'Avignon, 13210 SAINT-REMY-DE-PROVENCE
    Téléphone : 00 33 (0)4 90 92 13 13
    Site Web : http://www.portesanciennes.com/
  • "Emery & cie", Peintures, Carrelages et Décoration
    18, passage de la Main d'Or, 75011 PARIS
    Téléphone : 00 33 (0)1 44 87 02 02
    Site Web : http://www.emeryetcie.com/
  • "Dominique Kieffer", Tissus d'ameublement
    Showroom : 6 bis rue de l'Abbaye, 75006 PARIS
    Téléphone : 00 33 (0)1 56 81 20 20
    Site Web : http://www.dominiquekieffer.com/
  • "Vincent Sheppard", Mobilier
    Industriepark 5, 8587 Spiere - Belgique
    Téléphone : 00 32 (0)56 46 11 11
    Site Web : http://www.vincentsheppard.com/
  • "Frank Escartefigue", Ferronnier d'art
    Hameau de St-Amas, 84750 VIENS
    Téléphone : 00 33 (0)4 90 75 36 72
    Site Web : http://frank.escartefigue.free.fr/
  • "Espace lumière", Boutique de luminaires
    17 rue des Lombards, 75004 PARIS
    Téléphone : 00 33 (0)1 42 77 47 71
    Site Web : http://www.espace-lumiere.fr/

32 Commentaires:

La bobine de Lisette a dit…

Oh la la ! Mais que c'est beau !! De la sobriété et du bon bon goût, j'adore !!

21 mai, 2012
irma a dit…

Je pense que c'est ce brocanteur que j'ai découvert avec un super stand au Salon Vivre côté sud. Maison superbe!

21 mai, 2012
Christelle a dit…

Je reste sans voix , c'est tout dire ! Quel charme dans ce décor , quel audace de multiplier les styles dans un gout parfait ...sa maison est une véritable oeuvre d'art !

21 mai, 2012
Claude a dit…

Magnifique....le mas a retrouvé son charme authentique .
Bravo et merci pour ce beau reportage .....
CLAUDE

21 mai, 2012
Anonyme a dit…

Je pense que vous voulez dire "table de drapier" et pas "table de boucher sang de boeuf"... C'est la couleur qui vous a fait faire cette confusion :-)
Très beau reportage au demeurant.
Xavier

21 mai, 2012
Au coeur d'autrefois a dit…

Une maison magnifique ... un intérieur plein de charme ... un goût exquis ...
Douce journée, bises
laurence

21 mai, 2012
Audrey a dit…

Quel bon goût, j'ai beaucoup entendu parler de "La brocante de Victor" sans jamais avoir la chance de m'y rendre, ce beau reportage me permet de patienter un peu! Laëtitia et Philippe vous êtes tellement doués dans ce que vous faites, vos reportages sont toujours intéressants, très bien écrits, c'est un vrai plaisir! Merci donc à Victor d'avoir ouvert les portes de sa demeure pour nous en faire profiter ici!

21 mai, 2012
La Bastide d'Emmanuelle a dit…

Encore un bien joli reportage sur une maison toute chaleureuse et pleine de goût ! Bravo !!

21 mai, 2012
Christouflette a dit…

Merci ...une destination à rajouter dans quelques projets de jolies balades....

21 mai, 2012
barby a dit…

Merci pour ce beau reportage : je les attend avec la même impatience que mon magazine de décoration qui est toujours mon confetti de bonheur de la journée.
Toujours de belles photos , un texte très explicite : bravo!
Très belle rénovation !endroit superbe!

21 mai, 2012
céline a dit…

Tout ce que j'aime : une belle demeure chargée d'histoire, sans fausse note et chaleureuse ... C'est un très beau reportage, Merci

21 mai, 2012
cathy a dit…

un vrai bonheur de découvrir ce merveilleux endroit. Merci.

21 mai, 2012
Scène d'Intérieur a dit…

Superbe reportage !
Une parfaite harmonie entre les matériaux, les meubles, les couleurs et les différentes époques qui s'accordent merveilleusement bien.
Tout ce que j'aime.
Sandrine

21 mai, 2012
Chris a dit…

Un bel espace ... trop loin du mien. Dommage !

21 mai, 2012
Inge de Jonge a dit…

beautiful, merci pour ce reportage!

21 mai, 2012
Tess a dit…

Voilà un endroit plein de charme et d'authenticité que son propriétaire a su mettre en valeur. Merci aux auteurs de nous en faire profiter. Amicalement. Tess

21 mai, 2012
my★ a dit…

J'ai un petit faible pour la salle de bain qui est magnifique et j'aime beaucoup le salon d'été.. un maison où il fait bon vivre...

21 mai, 2012
Mimi MARCHAND a dit…

J'adore l'univers de Victor, Après La Normandie,je l'ai re-découvert dans sa boutique d'Apt.et sur le stand de côté sud. a revoir d'ailleurs dans 15 jours.
Les Nomades Baroques.

21 mai, 2012
agnès a dit…

Une belle demeure comme j'aime

21 mai, 2012
ScrapArtDéco a dit…

J'ai bon regarder dans tous les recoins... Il n'y a aucune faute de goût... C'est Magnifique !
Merci pour ce joli reportage.

21 mai, 2012
deco2filles a dit…

Une superbe leçon de bon goût, une visite magique, merci pour la balade. Caroline de déco2filles.

21 mai, 2012
au hasard Balthazar a dit…

Merci pour ce superbe reportage qui une nouvelle fois m'émerveille !
L'aménagement et la décoration de cette demeure sont une vraie leçon d'élégance ! J'aime beaucoup la salle de bain, et la verrière d'atelier qui la sépare de la chambre. J'en ai plein les yeux !
Sylvie

22 mai, 2012
Julie Gauthier a dit…

Mon dieu, je suis en train de chercher un appartement sur Lyon, et je tombe sur votre mail concernant cette maison absolument magnifique! C'est exactement ça que je souhaite, exactement...

22 mai, 2012
Marie-Hélène a dit…

Vraiment très beau,un régal pour les yeux.

22 mai, 2012
le banc moussu a dit…

J'epouse Victor! trop beau...le mas bien sûr! lol!
christian

23 mai, 2012
Tinta Cirera a dit…

Felicitations pour ce decor.
Je connais ce decor simple et élégant, catalan, si prochain à moi, aussi catalanne mais du sud. Souvenirs pour vous.

25 mai, 2012
Philippe a dit…

Voici la réponse à Xavier (6ème commentaire), d'après les renseignements donnés par Victor : la table de cuisine est une table de drapier et de boucher ! En effet, c'est une table qui a été faîte à partir d'éléments de boucherie (le plateau est quant à lui une enseigne peinte), le tout monté à la façon d'une table de drapier. C'est là la magie des objets chinés avec leurs singularités !

25 mai, 2012
leterrier a dit…

C'est magnifique mais où peut-on trouver le canapé américain "fool on the hill". Je ne trouve pas d'infos sur cette marque sur Internet. Merci.

31 mai, 2012
carreco a dit…

Un joli mas plein de charme et d'authenticité...
Une adresse de plus à retenir !
A très vite. Co

17 juin, 2012
agnès a dit…

Un très bel endroit sans fausses notes, j'aime beaucoup la salle de bain!

18 juin, 2012

Enregistrer un commentaire

Bonjour et bienvenue ;-)
Un grand merci à vous, fidèles ou de passage, qui laissez ici un petit mot... vos impressions !
Pour une question ne se rapportant pas au sujet de l'article, merci de vous rendre à la page "Contact" et d'adresser votre demande par courriel.
Enfin, avant d'écrire votre commentaire, je vous recommande la lecture du sujet "Publication des commentaires" dans les mentions légales.
Laëtitia.

 
Retour en haut de page