Annonces publicitaires
.

« Brun de Vian-Tiran »

Premier fabricant de couvertures naturelles en France, « Brun de Vian-Tiran » perpétue le métier de lainier depuis deux siècles dans une tradition familiale ininterrompue.

↓ Passez votre souris sur les images et faites apparaître les légendes ↓
  • Un troupeau dans les Andes. Photo manufacture « Brun de Vian-Tiran ».

  • Des capitules secs de chardons naturels (cardères à lainer) sur leurs broches, prêts à l’emploi.
L’histoire de cette manufacture commence en 1808 quand Charles Tiran et son gendre Pierre-Laurent Vian installent un "moulin paroir" sur les bords de la Sorgue afin de fouler mécaniquement les étoffes.

Une manufacture lainière en Provence conduite par huit générations de couverturiers

En effet, les eaux de cette rivière issue de la Fontaine du Vaucluse, abondantes et régulières, ont fourni la force motrice nécessaire à l’artisanat et à l’industrie, depuis une époque reculée.
Les roues à aubes ont permis par exemple l’installation de moulins à blé dès le XIIème siècle et plus tard la création d’ateliers pour traiter la laine et la soie.

Tandis que cette dernière engendrait de nouvelles fortunes dans la région, l’Isle-sur-la-Sorgue devenait le principal centre lainier du département.

  • Les têtes de cardère sont fixées sur des tambours dont le travail consiste à "lainer", c’est-à-dire à griffer le tissu afin d’en tirer avec précaution des milliers de légers filaments laineux qui finissent par former à la surface un duvet de feutre, doux, chaud, et très serré.
  • Laineuse à chardons naturels.

Territoire des Papes jusqu’en 1791, on y pratiquait l’élevage des brebis, la culture du chardon destiné aux lainiers et de la garance pour les teinturiers, et encore, l’extraction de la terre à foulons.
Huit générations plus tard, les descendants directs Vian et Tiran exploitent la manufacture lainière Brun afin de nous offrir des couvertures, des plaids, des couettes et surmatelas, et ce pour toutes les saisons.

  • Laine en "tops", nettoyée grâce à un processus de peignage et prête à carder.
  • Détail de la laine.
  • Vérification de la largeur d’une pièce en cours de foulage.
  • Les balles de laine.

  • Balles de laine carottées pour la vérification de la teneur en humidité.
À partir des fibres lainières venues de cinq continents, la manufacture « Brun de Vian-Tiran » réalise ici, en Provence, la totalité des processus de transformation : cardage, filature, tissage, foulage, grattage et autres apprêts, confection, ainsi que le piquage-matelassage de couettes garnies de fibres lainières.

Des produits pour vous entourer de bien-être

"Une belle couverture est un investissement, c'est le "vêtement" que vous porterez le plus au cours de votre vie", nous explique Jean-Louis Brun qui dirige aujourd’hui l’entreprise.
Depuis deux siècles, cette dernière travaille des laines d’origines innombrables : des laines de France bien sûr, au gonflant exceptionnel, mais aussi d’Amérique du Sud, d’Australie, de Nouvelle-Zélande.
La recherche de fibres nobles est une vraie tradition pour cette entreprise familiale.

  • Le "tambourinaire" provençal qui signe les couvertures de mérinos « Brun de Vian-Tiran ».
  • Une pile de châles coupés et leurs franges effilées.
  • Pièce de mérinos dans une laineuse.
  • Le pré-pliage des couvertures d’été "Nuage".

  • Plaid "Yack". Photo manufacture « Brun de Vian-Tiran ».
Déjà le père et le grand-père de Jean-Louis se plaçaient sur ce secteur avec des matières plus luxueuses comme le chameau, l’alpaga et le cachemire. Ainsi l’entreprise perpétue cette démarche tout en créant régulièrement des nouvelles fibres.

Innovation et pérennité

Il y a quelques années, « Brun de Vian-Tiran » a retrouvé la laine la plus fine d’Europe, le Mérinos d’Arles Antique®, descendant direct des premiers Mérinos importés d’Espagne par Louis XVI. Issue des moutons de la Crau, cette fibre locale a de quoi donner une origine 100% française aux couvertures et aux plaids de la manufacture empreints d'une charge affective et émotionnelle forte. Revenant aux sources, pérennisant son savoir-faire, « Brun de Vian-Tiran » affiche son désir de prolonger longtemps encore l'aventure sans hésiter pourtant à montrer quelques audaces, et offre ses produits pour vous entourer de bien-être. ■

Stylisme Laëtitia Rissetto / Photos* et texte Laëtitia & Philippe Rissetto
(*) Excepté certaines photos mentionnées dans le reportage : Manufacture « Brun de Vian-Tiran », avec son aimable autorisation

Ce reportage vous a plu et vous souhaitez être informé des prochaines publications :
Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter !



« Brun de Vian-Tiran », Manufacture lainière
2 Cours Victor Hugo, 84808 L'ISLE-SUR-LA-SORGUE
Téléphone : 00 33 (0)4 90 38 00 81
Site Web : http://www.brundeviantiran.com/



Nous remercions Valérie Biset et Daniela Damiani de l'Agence Départementale de Développement et de Réservation Touristiques Vaucluse Tourisme.
12 rue Collège de la Croix, Boîte postale 50147, 84008 AVIGNON Cedex 1
Téléphone : 00 33 (0)4 90 80 47 00
Web Site : http://www.provenceguide.com/

13 Commentaires:

agnès a dit…

Je ne connaissais pas, pourtant, je ne suis pas bien loin..
Merci pour ce reportage

31 décembre, 2012
Anonyme a dit…

Bonjour, merci pour cet article, très intéressant et de très belles photos.
PATRICIA

31 décembre, 2012
sophie a dit…

je suis toujours heureuse de découvrir de vrais artisans français amoureux des belles matières et de leur travail !
merci de ce beau reportage
belle année 2013 au magazine et à tous ceux qui oeuvrent derrière pour en faire ce qu'il est : un marchand d'étoiles !
belle journée
bises
Sophie

31 décembre, 2012
Laeriss a dit…

@ Sophie : Merci également de votre visite et de votre compliment.
@ tous : Nous vous souhaitons une bonne et heureuse fin d'année.

31 décembre, 2012
main de velours a dit…

Une qualité formidable , que ça soit leurs plaids ou couvertures , un vrai bonheur ! Et tout ça bien français . Bonne journée

31 décembre, 2012
martine a dit…

Un merveilleux reportage sur un sujet que j'aime particulièrement! Amitié, Martine

31 décembre, 2012
ML a dit…

Superbe reportage, le savoir-faire français est à l'honneur.
N'étant pas très loin une visite s'imposera bientôt.
Bon bout d'an et meilleurs voeux à tous les 2 pour l'année 2013.
ML.

31 décembre, 2012
deco2filles a dit…

Merci encore de ce superbe Reportage, aussi beau que tous ceux de cette année. Bonne Année à touttes et à tous. Caroline de Déco2filles.

31 décembre, 2012
élise a dit…

très beau reportage sur cette fabrique
une merveilleuse matière
bonne année à vous
élise

31 décembre, 2012
Corine a dit…

Très beau reportage sur un artisan français, c'est un grand plaisir de vous lire
bises

corine et Francis

01 janvier, 2013
Gribouille a dit…

Un magnifique reportage qui rend hommage à ces métiers souvent oubliés,et qui méritent ce bel hommage...

02 janvier, 2013
k@te a dit…

Tout d'abord
je vous souhaite
* une douce année 2013*
je vois que l’année débute bien avec encore une fois un trés joli article et trés enrichissant*
merci,beaucoup pour tout ces partages
bises
k@te

06 janvier, 2013
Claudia..Malatesta Maison a dit…

Ogni volta che scopro una azienda dove il artigianato e il amore per il loro lavoro mi emozione, sono queste le cose che rendono unico un posto, un luogo un paese, complementi a loro e voi per raccontare anche questo sul vostro meraviglioso sito.
Claudia

13 janvier, 2013

Enregistrer un commentaire

Bonjour et bienvenue ;-)
Un grand merci à vous, fidèles ou de passage, qui laissez ici un petit mot... vos impressions !
Pour une question ne se rapportant pas au sujet de l'article, merci de vous rendre à la page "Contact" et d'adresser votre demande par courriel.
Enfin, avant d'écrire votre commentaire, je vous recommande la lecture du sujet "Publication des commentaires" dans les mentions légales.
Laëtitia.

 
Retour en haut de page