Gipsy Love by Marylou

Partir à la campagne est synonyme d’une nouvelle vie pour Sandrine qui, parée d’un style hippie chic depuis des années, opte pour le look bohème dans la décoration de sa maison, un esprit qui lui colle à la peau...

↓ Passez votre souris sur les images et faites apparaître les légendes ↓
  • Le jardin a été conçu par les propriétaires avec le concours du paysagiste Emile Poirier de l’entreprise Alchemille à Gleizé. Une terrasse en bois, réalisée sous la direction de l’architecte Emmanuelle Chanson Houel, créatrice de l’agence Renow, est installée au même niveau que la salle de séjour comme pour prolonger cette dernière à l’extérieur. Bassin réalisé par Codev Piscines à Anse et garni de margelles en pierre du Vietnam.
  • Le travail de conception du jardin reflète une certaine authenticité et honore les matériaux naturels comme le bois grisé, les galets. Pour les massifs, le paysagiste invite des graminées et des cactus.
  • De splendides hortensias contre le mur en pierres, ayant l'âge de la maison, contribuent au charme du jardin... ces magnifiques fleurs aux notes de couleurs changeantes avec les saisons ont l'affection de Sandrine. Cocotte en métal laqué Natalie Bé, aux Puces du Canal de Villeurbanne.

Dans la région Beaujolaise, Sandrine et Sylvain ont craqué pour une bâtisse datant du début du siècle.
Entièrement modifiée en 2013 par Emmanuelle Chanson Houel, architecte spécialisée dans la réhabilitation et créatrice de l’agence Renow, la maison mêle aujourd’hui la pierre et le bois, tout en conservant son authenticité mais en intégrant de nouveaux matériaux.
On doit à ce prescripteur, outre les valorisations structurelles, des ajouts en matière de décoration.

La verrière, installée entre la cuisine et l’entrée, en fait partie, ainsi que des tapisseries bien choisies et l’application de peintures aux tons sobres et naturels trouvées dans la gamme mat de la marque Ressources.

  • Graminées et galets provenant directement de la Saône.
  • La terrasse s’étend dans le jardin par l’entremise d’un salon avec banquettes, sur une idée de Sandrine et Sylvain.
  • Le salon extérieur avec banquettes équipées de coussins personnalisés chez VirGin Gallery, table en rotin chez Brocante Corinne et fauteuil chez Florence Bouvier, trois adresses aux Puces du Canal de Villeurbanne. Tapis en jonc de mer tressé chez Rue de la Déco. Lanterne en bambou Aza Broste chez Mat & Brillant à Villefranche-sur-Saône.
  • Palissade en bois en accord avec la terrasse sur un parterre de gravier blanc et de plantes grimpantes telles que passiflore, chèvrefeuille et lierre. Sandrine s'amuse d'un jeu de miroirs, chinés chez L’attrape Rêve, qu'elle accroche à la palissade. Fauteuil en osier modèle "Acapulco" chiné chez L’attrape Rêve, également.

Vivre dans la Petite Toscane Beaujolaise

Pour ce couple venant de la ville, l’acquisition de cette maison est comme un rêve qui se réalise.
Leur nouveau lieu de vie, se situe, en effet dans un village pittoresque connu par son patrimoine lié aux Pierres Dorées et entouré de vignobles, ce qui a donné à cette terre le nom de “Petite Toscane Beaujolaise”.
Puis, c’est la qualité des finitions et la justesse de la rénovation qui séduisent les propriétaires.
Mais il y a encore à faire dans cette maison lorsqu’ils en deviennent propriétaires.

Le jardin est resté quasiment en friche et, surtout, Sandrine et Sylvain souhaitaient imprégner à leur intérieur leur identité, leur vision, enfin, leur attachement pour l’esprit bohème.

  • Dans la cuisine, la table à manger, conçue comme un bar et un îlot plan de travail à la fois, est équipée d’un plateau en bois réalisé, avec les planches massives d’un vieux plancher, par la menuiserie Verchère à Pommiers. Accrochée au mur, une photographie de Nicolas Villion de l’agence Alleycat-Photograph. Au premier plan, tabouret de bar “Kubu“ chez Kaolin à Lyon.
  • Planche optométrique trouvée chez Décoclico. Blender de marque Kenwood.
  • Légumes de saison sur une vieux plateau à découper.
  • Sur fond de mur en pierres apparentes émaillé de quelques pierres dorées, et alignées au-dessus de la table-bar, trois suspensions en verre AM.PM.
  • Utilisées comme crédence, deux planches à découper, chez Brocante Corinne, aux Puces du Canal de Villeurbanne. Sur une étagère, fausses boîtes de conserve multicolores, chez Côté Maison à Lyon. Suspensions “Alium” chez Habitat.
  • Bouteilles d’huile chez Côté Maison et planche à découper chez Brocante Corinne.
  • Dégageant la perspective, la verrière intégrée dans l’ancienne cloison sur une idée de l’architecte Emmanuelle Chanson Houel. Réfrigérateur Smeg.
    Dans le couloir d’entrée, une suspension en palmier dattier Rock the Kasba chez La Maison Pernoise.
  • Ananas chez L’Attrape Rêve, le container de Damien Mérieux, aux Puces du Canal. Assiettes, chez Côté Maison, sur des sets de table Fly.

Cette inclination joue cependant ici la subtilité, il n’y a pas réellement d’accumulation, la décoration se veut plus chic, moins bariolée et mise plus sur l’authenticité.
La personnalisation de la maison passe par la cuisine.
Le bois naturel est de mise.
Ainsi, la table à manger, à mi-chemin entre le bar et l’îlot plan de travail, s’équipe d’un grand plateau en bois brut, sous l’impulsion du couple et grâce au talent de l’entreprise de menuiserie Verchère à Pommiers.

  • Dans la campagne beaujolaise, l’été joue les prolongations chez Sandrine qui nous invite dans son intérieur au style bohème chic sans excès. Effets de matières et matériaux naturels se mêlent à des nuances de bleu turquoise et de crème.
  • Distribuée par le couloir d'entrée, la cuisine s'abrite derrière une verrière de style atelier. Au plafond, une suspension en rotin chiné chez la « Maison Pernoise ». Un fauteuil en osier trouvé sur un site marchand.
  • L’autre partie du salon se découvre sur fond de pierres apparentes. Fauteuils à bascule Cinna avec un coussin bicolore chez Anticorama à La Fouillouse près de Saint-Etienne et en lade Habitat . Tabouret haut en métal chez Kaolin à Lyon, lampe à poser chez Baroco et photos de Lee Jeffries chez Yellow Korner, présentées sous cadre. Miroir soleil chiné aux Puces du Canal et macramé provenant de la boutique Simone Sisters à Lyon.Perroquet Maisons du Monde posé sur une squelette en bois et suspension cache-pot Bloomingville. En n, un bananier se tient près de la porte-fenêtre dans un pot Habitat.
  • Bohème attitude pour Sandrine et Sylvain... dans une version chic et décontractée.
  • Sur la table basse chinée aux Puces du Canal, un photophore bi-ton chez Sérénissime Kidstore à Lyon, des bougeoirs dorés Caravane et le livre Friends of friends de Freunde Von Freunden, édité par Distanz Publishing.
  • Canapés en velours chez Baroco à Lyon, tabouret charpoy chez Décoclico, lampadaire et applique chez Kaolin à Lyon. Le mur défraîchi qui habille le panneau au fond de la pièce est une création Nathalie Be à Saint-Georges-de-Reneins et au Village des Containers, aux Puces du Canal de Villeurbanne.
  • Le salon se reflète dans un vieux miroir de style Louis XV, à doucine et fronton, chiné chez Brocante Corinne aux Puces du Canal de Villeurbanne. Petite phrase, en sticker chez Rue de la Déco, pour exprimer son humeur.
  • Dans le salon, sur le canapé un coussin personnalisé pour Sandrine par Florence Bouvier, des livres de décoration : Wood - Architecture Now ! de Philip Jodido, édité par Taschen et Intérieurs Zen - Maison contemporaine de Carles Broto, édité par Links Books. Au-dessus, un chapelet chiné chez L’Attrape Rêve.

Dans le salon, les propriétaires font appel à la créatrice Nathalie Be qui tient un container aux Puces du Canal à Villeurbanne. Celle-ci réalise un mur à effet défraîchi afin d’amplifier le cachet de la pièce tout en maintenant la forte présence du plancher en bois naturel et du mur en pierres apparentes lui faisant face.
À chaque niveau de la maison, la propriétaire imagine un thème.
Le look bohème invite évidemment la couleur dans la maison et Sandrine utilise le bleu turquoise comme fil conducteur dans la sienne.
Quant à l’accord avec la nature, elle le traduit en accueillant des plantes dans son intérieur.

  • La chambre d’amis, au premier étage.
  • Mise en pile, une collection de magazines féminins sert de table de chevet tandis qu’un sticker trouvé chez Bazar & Co Store nous invite à réaliser une autre collection... l’une de nos plus belles richesses.
  • Tapis peau de bête AM.PM.
  • Commode galbée Maisons du Monde, lampe à poser chez Sans Contrefaçon à Lyon. Lettre A en laiton chinée Chez Virgin Gallery, miroir chiné chez Brocante Corinne, aux Puces du Canal. Appliques AM.PM.

Si le rez-de-chaussée est marqué par des couleurs et des matériaux naturels, le premier étage s’installe quant à lui, avec ses touches de noir et de blanc, dans un look plus rock, nous dit Sandrine.
Matières et matériaux naturels

Enfin, le second étage est marqué par le rotin, le jonc de mer, le lin et des nuances de couleurs plus sobres.

  • La salle de bain du deuxième étage se pare d’un camaïeu de beige et de blanc. Bougie Sia, éléphant Maisons du Monde. Miroir à main en bois chez L’Attrape Rêve et tabouret chez Virgin Gallery, deux adresses aux Puces du Canal de Villeurbanne.
  • Miroirs soleil en rotin chinés chez Virgin Gallery et appliques en tissu, créations de Virginie Pantanella à la même adresse.

Issue du milieu de la mode dans lequel elle a évolué pendant vingt ans et forte de cette expérience constituée par la personnalisation de sa maison, Sandrine s’oriente maintenant vers un projet plus personnel : La création d’un concept store.
Ce lieu, situé à Morance "dans sa campagne", invite, depuis maintenant plus de trois mois, autant la décoration que la mode et son enseigne est bien entendu : « Gipsy Love by Marylou ». Enfin, la rentrée verra la création du site Web éponyme... à suivre ! ■

  • Papier peint trompe-l’œil chez Merci, tabourets de l’artisanat marocain en bois de laurier et feuille de palmier chez Cosydar-Déco. Fauteuil en osier chez Virgin Gallery et suspension chez Brocante Corinne, aux Puces du Canal. Coussin plume et coiffe indienne chez Sérénissime Kidstore à Lyon.
  • Dans le reflet du miroir, un tabouret habillé de peau chez Côté Maison à Lyon.
  • Dans la chambre parentale, nichée sous la charpente de la maison : une applique AM.PM., un attrape-rêves chez Rue de la Déco et un coussin bleu turquoise chez Maisons du Monde.
Stylisme Laëtitia Gleize / Photos© Philippe Rissetto
Texte Séverine Papot et Philippe Rissetto




Ce reportage a été publié dans le quatrième tome de la collection "S'inspirer".

Acheter "S'inspirer", tome 4



« Gipsy Love by Marylou », Concept store
28,route de Chazay, 69480 MORANCE
Contact : contact(at)gipsylovebymarylou.com
Site Web (prochainement) : http://www.gipsylovebymarylou.com/



Adresses et entreprises citées dans le reportage :