« Le Relais de Roquefereau »

Dans un ancien relais de chasse du XIIIème siècle, surplombant une étroite vallée sur les hauts de l'Agenais, une galeriste parisienne s'installe à demeure et partage avec ses hôtes de passage le plaisir d'une halte paisible et nature.

↓ Passez votre souris sur les images et faites apparaître les légendes↓
La campagne vallonnée et verdoyante du Lot-et-Garonne, vue du Relais de Roquefereau, maison d'hôtes à Penne-d’Agenais
  • La campagne vallonnée et verdoyante que domine « Le Relais de Roquefereau ».

Façade du Relais de Roquefereau, maison d'hôtes dans le Lot-et-Garonne
  • Façade de l'ancien relais exposée au soleil. À la belle saison, les hôtes peuvent prendre leur petit-déjeuner ou leur dîner (table d’hôtes le soir) sous la pergola en fer forgé (réalisée par le père de Nathalie) et recouverte de glycine blanche et rosier grimpant face à un coucher de soleil sur la plaine d’Agenais.
Sur la route des bastides et des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, le charme de la belle cité médiévale de Penne-d’Agenais avec ses ruelles pentues et sa vue dominante sur la Vallée du Lot ne peut qu’enchanter le voyageur.
Parcourir la campagne vallonnée, tel un pèlerin vagabond empruntant les petites routes sinueuses et verdoyantes du Pays de Serres où les paysages baignés de lumière sont à couper le souffle.

Vue sur un paysage merveilleusement vallonné et verdoyant

Ces paysages merveilleux, Nathalie Guigné les admire depuis son enfance car elle passe ses vacances dans une maison familiale située à Pujols, un des plus beaux villages de France.
Native de Paris, Nathalie est la cinquième génération d’une longue lignée de galeristes. C’est à l’âge de vingt ans que son père lui demande de s’associer à l’affaire familiale, une galerie d’art.

Sous une pergola, au Relais de Roquefereau, des tables en bois et plateau en zinc s’accolent pour former une grande tablée
  • Plusieurs tables en bois et plateau en zinc s’accolent pour former une grande tablée. Ces tables ont été dessinées par Nathalie. D’anciennes suspensions d’atelier en fer éclairent les soirées d’été.

Pendant quinze ans, elle se consacre à cette galerie de peintures et sculptures, située Faubourg Saint-Honoré dans le 8ème arrondissement de Paris et dans laquelle elle se plaît à organiser de nombreuses expositions.
En 1995, Nathalie aspire à de nouveaux horizons et souhaite quitter la capitale.
Elle désire exercer sa passion pour la chine. Ses souvenirs d’enfance l’amènent dans le Lot-et-Garonne, région où elle tient une petite boutique de brocante et d’antiquités pendant une dizaine d’années. Nathalie voue également une passion pour les patines sur meubles qu’elle expose dans sa boutique.

Salon du Relais de Roquefereau, table basse en béton ciré montée sur roulettes création Kevin Barillet, encadrant une imposte vitrée deux tableaux de Christoff Debusschere
  • Le salon partage avec la salle à manger une imposante cheminée de style XVIIIème chinée chez un récupérateur de matériaux en région de Loire. Sous la table basse en béton ciré montée sur roulettes (création Kevin Barillet), un tapis aux motifs de "galets gris". Le plancher d’origine est blanchi. Au sol, carreaux de terre cuite. Au-dessus du canapé, Nathalie a placé une ancienne imposte patinée de gris provenant d’une porte d’entrée d’immeuble dont les vitres ont été remplacées par des miroirs. Cette imposte est encadrée par deux tableaux de Christoff Debusschere. Fauteuil Henri II blanchi et tapissé de velours taupe.

Grâce à des chantiers de décoration, notre antiquaire découvre de belles maisons d’hôtes et semble attirer par cette activité.


C’est alors que Nathalie envisage d’acquérir une grande maison pour la partager avec des amis et des hôtes.
Afin de concrétiser son projet de maison d’hôtes, notre chineuse se met à la recherche de la "perle rare" et parcourt les routes de la région maintenant familières. Après de nombreuses visites, elle apprend qu’à quelques kilomètres à peine de son domicile, dans un village voisin, un ancien relais de chasse du XIIIème siècle est à la vente.

Le salon-salle à manger du Relais de Roquefereau
  • Couvrant la grande salle, le plafond d’origine est blanchi. Au sol, des carreaux de terre cuite posés en diagonale. Au-dessus de la table de la salle à manger, Nathalie a créé un lustre majestueux. Chaises de style Henri II blanchies et tapissées de lin.
Lampadaire composé de quatre petites cornettes en zinc suspendues à des fils électriques tressés, création Béatrice Loncle et Geneviève Cazottes
  • Au-dessus d’une ancienne table de bistrot équipée d'un plateau en marbre, une ancienne fenêtre de chapelle en verre et zinc chinée par Nathalie.
  • À côté de cette table, un lampadaire composé de quatre petites cornettes en zinc suspendues à des fils électriques tressés, création Béatrice Loncle et Geneviève Cazottes.

Blottie contre le vallon, au lieu-dit de Roquefereau, la propriété que découvre Nathalie abrite une demeure médiévale composée de plusieurs bâtiments austères. L'habitation principale avec un étage étire sa façade au soleil tandis qu'un pigeonnier élance sa toiture d'ardoises à l'arrière. En annexe, une grange et un bâtiment agricole.
"Ce fût un véritable coup de cœur !", nous confie Nathalie.
Elle ajoute : "J’ai été séduite par sa situation exceptionnelle, invisible de la route mais avec une vue époustouflante sur la vallée. J’ai également apprécié le volume des pièces et le fait que les bâtiments soient à restaurer entièrement !".

Lustre que Nathalie Guigné a créé à partir d’une ancienne structure de berceau en fer
  • Détail du lustre que Nathalie a créé à partir d’une ancienne structure de berceau en fer. Elle le décore de guirlandes lumineuses et petites pampilles de verre, de volutes métalliques et d’anciennes tulipes en opaline.
  • Au fond de la grande pièce, un encadrement en pierre d’une ancienne porte laisse entrevoir une maçonnerie en brique plus tardive abritant un passage voûté menant directement à la cuisine.

Elle se consacre tout d’abord à la rénovation du corps principal. La structure est saine avec ses murs très épais (80 cm) mais l’intérieur est en piteux état : les plâtres sont défraîchis, les sols sont à refaire tout comme les sanitaires et les salles de bains.
Les travaux sont principalement réalisés par Nathalie assistée de son père et de ses beaux-fils.
Cette phase de travaux dure deux ans et le «Relais de Roquefereau» ouvre ses portes au début de l’été 1997.

  • Au-dessus de la porte, une collection d’anciens objets en fils de fer est suspendue aux crochets d’une vieille barre à dents de boucher.
  • La cuisine est principalement équipée et décorée d’éléments et d’objets de récupération. Ainsi, d’anciens volets se métamorphosent en portes de placard.
Cuisine du Relais de Roquefereau, paillasse des plans de travail confectionnée avec un béton patiné, crédence et les coups d’éponge en feuilles de zinc
  • Un ancien cadre de fenêtre cintré dont les vitres ont été remplacées par des miroirs décore une hotte qui dissimule un petit ballon d’eau chaude.
  • Les jambages des éléments de cuisine sont réalisés en briques enduites de plâtre et la paillasse des plans de travail est confectionnée avec un béton patiné de pigments et d’huile de lin donnant un coloris "gris ardoise". La maîtresse des lieux a l’idée d’utiliser des feuilles de zinc découpées pour composer la crédence et les coups d’éponge. Ce matériau brut se marie très bien avec la cuisinière en inox et les tonalités de gris de la pièce.
Bocal à sangsues détourné dans une cuisine et collection de bocaux de conserve en verre chinés
  • Notre chineuse a souhaité donner un esprit "brocante" à sa cuisine en multipliant des collections de paniers, d’ustensiles et de bocaux anciens. Un bocal à sangsues que Nathalie détourne pour stocker les tomates.
  • Au-dessus d'un petit buffet patiné de gris et dont le plateau a été recouvert d’une plaque de zinc, une collection de bocaux de conserve en verre chinés par la propriétaire.

Au rez-de-chaussée, le salon partage avec la salle à manger une imposante cheminée de style XVIIIème chinée chez un récupérateur de matériaux en région de Loire.
À l’origine, les murs de cette pièce sont en pierres appareillées, une maçonnerie moyenâgeuse bâtie à la chaux.
Pour éclairer le salon et éviter l’effet oppressant des parements en pierres apparentes, Nathalie choisit du blanc pour enduire les murs de chaux et de sable.
Le plancher d’origine avec ses belles poutres est lui aussi blanchi afin d’apporter de la clarté à la pièce.

Tableaux de Christoff Debusschere dans le salon du Relais de Roquefereau, maison d'hôtes à Penne-d’Agenais
  • On monte aux chambres situées à l'étage par un vieil escalier en bois peint et sous le regard d'un vieux portrait.
  • Dans la grande salle, un tableau de Christoff Debusschere et, partiellement, une table à gibier.
Collection de verrerie ancienne posée sur une table à gibier avec plateau en marbre du XVIIIème
  • Sur une table à gibier avec plateau en marbre du XVIIIème, Nathalie expose sa collection de verrerie ancienne (bocaux de confiseur, carafes).

Dans un renfoncement d’origine, notre propriétaire crée une bibliothèque. Les sols sont recouverts de carreaux en terre cuite anciens. Nathalie choisit des tons doux et reposants pour décorer et meubler l’ensemble de la maison. Le décor se décline dans une large palette de gris, de beige et de taupe.
Fidèle à son ancienne activité, notre hôtesse disperse dans la maison des peintures et des sculptures chères à son cœur.
Nathalie apprécie notamment la peinture de Christoff Debusschere, au large des modes et des courants, et dont plusieurs œuvres sont accrochées aux murs du salon.

Badigeon à la chaux, poutres blanchies, dans une des chambres de la maison d'hôtes Le Relais de Roquefereau
  • Pour les murs de la chambre "Lin", Nathalie a choisi des badigeons à la chaux avec un soubassement couleur "Ombre" et blanchit légèrement les poutres du plancher. La chambre est meublée avec des meubles de style Louis Philippe en noyer.
Collection de flacons de parfum et d’officine posée sur une ancienne coiffeuse en chêne
  • Sur une ancienne coiffeuse en chêne avec plateau en marbre blanc, Nathalie expose des flacons de parfum et un lot de vieux flacons d’officine en verre.
  • Un amusant trompe-l’œil réalisé à la chaux par le peintre en décors, Kevin Barillet, donne l’effet d’une tête de lit avec ses trois coussins peints sur le mur.

Dans la salle à manger, les murs sont également en pierres apparentes et les meubles chinés sont patinés de blanc. Les chaises de style Henri II sont recouvertes de lin clair. Notre chineuse est également une bricoleuse avertie.
C’est ainsi qu’à partir d'une ancienne structure de berceau en fer rouillé qu'elle équipe d'opalines, de guirlandes de verre et de volutes métalliques, elle réalise un lustre majestueux suspendue à de longues chaines pour éclairer la table de la salle à manger.

Vieux flacons de parfum en verre
  • Vieux lit en fer contre le soubassement couleur "Ombre". Vieux sol en carreaux de terre cuite flammés.
  • Flacons de parfum en verre "Guerlain" exposés sur l'ancienne coiffeuse.

Au fond de cette grande pièce, l’encadrement en pierre d’une ancienne porte en plein cintre laisse entrevoir une maçonnerie plus tardive : un passage voûté en briques menant directement à la cuisine.
Petite mais fonctionnelle, cette dernière est principalement équipée et décorée d’éléments et d’objets de récupération. Des vieux volets se métamorphosent en portes de placard.
Un ancien cadre de fenêtre cintré dont les vitres ont été remplacées par des miroirs décore une hotte qui dissimule un petit ballon d’eau chaude. Les jambages des éléments de cuisine sont réalisés en briques enduites de plâtre et la paillasse des plans de travail est confectionnée avec un béton patiné de pigments et d’huile de lin donnant un coloris "gris ardoise".

  • Pour la Suite "Ardoise", Nathalie met en scène un lavabo à double vasque chiné qui devient un élément majeur de la pièce. Il est posé sur une estrade recouverte de carreaux d’ardoise naturelle et adossé à une cloison dissimulant douche et dressing.

  • Notre propriétaire a été inspirée par les couleurs d’un pastel d’artiste qu’elle a conservé du temps de son ancienne galerie. Pour répondre à cette toile, elle a placé une méridienne Napoléon III recouverte d’un ancien drap en chanvre, d’un plaid en velours noir et d’un coussin.
La maîtresse des lieux à l’idée d’utiliser des feuilles de zinc découpées pour composer la crédence et les coups d’éponge. Ce matériau brut se marie très bien avec la cuisinière en inox et les tonalités de gris de la pièce.
Notre chineuse a souhaité lui donner un esprit "brocante" en multipliant des collections de paniers, d’ustensiles et de bocaux anciens.
Elle s’amuse également à détourner des objets comme ces anciens pots à sangsues en verre utilisés aujourd’hui pour stocker les légumes ou les fruits.

Pour accéder facilement à la terrasse, une porte mène vers l’extérieur.
A la belle saison, les hôtes peuvent prendre leur petit-déjeuner ou leur dîner sous la pergola en fer forgé recouverte de glycine blanche et d’un rosier grimpant face à un coucher de soleil sur la plaine d’Agenais.
Nathalie apprécie les matières et matériaux. C’est pour cette raison qu’elle baptise ses chambres "Ardoise" et "Lin" et ses gîtes "Asphalte" et "Galets".

  • Nathalie, chineuse, a fixé sur un mur de la chambre des éléments de façade d’une armoire Louis XV patinés de gris et de blanc afin de composer une penderie originale. Au-dessus du lit, elle accroche un ancien haut de coiffeuse patiné. Une ancienne petite coiffeuse en loupe d’orme reçoit une collection de flacons de parfum.

  • Une petite terrasse attenante à la suite "Ardoise" est équipée d’un petit canapé deux places et d’un fauteuil réalisé à partir d’anciens lits d’enfant en fer forgé. En guise de table basse, Nathalie a détourné une bobine de câble électrique de chantier. Cette terrasse à l’ombre d’un tilleul centenaire possède une vue imprenable sur la vallée.
  • Nathalie Guigné.
Au rez-de-chaussée, la chambre "Lin" est la première chambre d’hôtes créée par notre propriétaire.
Les murs y sont badigeonnés à la chaux avec un soubassement de couleur "Ombre". Nathalie blanchit légèrement les poutres du plancher.

Les sols en vieux carreaux de terre cuite flammée ainsi que le mobilier d’époque en chêne et en noyer réchauffent l’ambiance générale.

Un amusant trompe-l’œil réalisé à la chaux par le peintre en décors, Kevin Barillet, donne l’effet d’une tête de lit. Celui-ci s’harmonise parfaitement à la housse de couette en lin et à la palette de couleurs utilisée dans cette chambre : gris, ocre et blanc.

  • Pureté, douceur et tons clairs pour la chambre de Nathalie. Au fond, les portes de placard sont réalisées avec d’anciennes persiennes en bois avec leur peinture d’origine.
  • Accroché au plafond, un luminaire "mobile" composé de cages à oiseaux en grillage, création Béatrice Loncle et Geneviève Cazottes.
  • Détail de ce lustre.

À l’étage, pour décorer la suite "Ardoise", notre propriétaire a été inspirée par les couleurs d’un pastel d’artiste qu’elle a conservé du temps de son ancienne galerie.
Nathalie imagine, de plus, l'organisation de cette chambre en fonction du lavabo à double vasque chiné qu’elle souhaite mettre en scène bien en évidence et en face de l’entrée.
Celui-ci devient un élément important de la décoration de cette suite.

Il est posé, en hauteur, sur une estrade recouverte de carreaux d’ardoise naturelle et adossé à une cloison qui, abritant une douche à l’italienne, dissimule également un petit dressing composé d’étagères.

  • Dans la chambre de Nathalie, une cheminée avec un sol en béton ciré et un bandeau de carreaux de ciment anciens de récupération.
  • Posée sur la tablette en marbre de la cheminée, une collection de colliers dont un pendentif rond en zinc avec impression d’image, création Béatrice Loncle et Geneviève Cazottes.
  • Sous l'ancien miroir doré, une petite collection de flacons.
  • Bouteilles "soliflores" au pied de la cheminée.

Notre chineuse a fixé sur une cloison de la chambre les éléments de façade d’une armoire Louis XV patinés de gris et de blanc afin de composer une penderie originale.
Sur la propriété, l'ancienne grange accueille deux gîtes pouvant recevoir chacun six personnes. Décorés avec le même soin et dans une ambiance de tons naturels, ils dispensent un confort cosy.
Nouveauté 2011 : Nathalie a installé dans un écrin de verdure abrité de vieux chênes une yourte blanche de Mongolie afin de recevoir des amoureux de la nature et du calme. Et pour reprendre les mots écrits par un hôte de passage sur le livre d’or : "Venir au Domaine de Roquefereau, c’est embrasser un bout de campagne délicieuse et s’y blottir pour un moment inoubliable !". ■

  • Nathalie aménage dans sa chambre un petit coin "boudoir" dans lequel elle apporte une petite touche de couleur pour trancher avec la blancheur immaculée de la pièce.
  • Détail d'une petite statuette.
  • Éclairé d’un trio de petites ampoules suspendues à un fil et recouvert d’un fourreau en tissu, un vieux miroir peint en blanc que Nathalie pose sur d’anciens morceaux de balustres en terre cuite.
Stylisme Laëtitia Rissetto / Photos et texte Laëtitia & Philippe Rissetto

Ce reportage vous a plu et vous souhaitez être informé des prochaines publications :
Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter !



« Le Relais de Roquefereau », Chambres d’hôtes, Gîtes et Yourte
Nathalie Guigné
Roquefereau, 47140 PENNE-D’AGENAIS
Téléphones : 00 33 (0)5 53 41 40 62 / 00 33 (0)6 75 49 30 24
Web site : http://www.lerelaisderoquefereau.com/



Bonne table de Nathalie :
  1. "La Maison sur la Place", Restaurant
    10 Place Gambetta, 47140 PENNE-D’AGENAIS
    Téléphone : 00 33 (0)5 53 01 29 18
    Web site : http://www.lamaisonsurlaplace.com/

    Cette adresse a fait l'objet d'un reportage le 20 mai 2011 : « La Maison sur la Place »


Professionnel et créatrices cités dans le reportage :
  • "Kevin Barillet", Patines, Trompe l’œil, Béton ciré
    Les Azerals, 47290 CASTELNAUD-DE-GRATECAMBE
    Téléphone : 00 33 (0)6 85 40 50 21
    Web site : http://www.kevinbarillet.com/
  • "Béatrice Loncle et Geneviève Gazottes", Créations textiles et luminaires
    Atelier-Boutique « Lunetlautrebg.com »
    4 rue Notre-Dame, 47140 PENNE-D’AGENAIS
    Téléphone : 00 33 (0)6 82 31 12 18 (Béatrice Loncle) / 00 33 (0)6 83 49 21 28 (Geneviève Cazottes)
    Web site : http://www.lunetlautrebg.com/


Livre recommandé par Nathalie :
  • "Vivre au Vert", Un nouvel art de vivre, de Sébastien Siraudeau, édité par "Flammarion"
Vivre au Vert


Nous remercions Anne Fernandez du Comité Départemental du Tourisme de Lot-et-Garonne.
271 rue Péchabout, 47005 AGEN
Téléphone : 00 33 (0)5 53 66 14 14
Web Site : http://www.tourisme-lotetgaronne.com/

15 Commentaires:

Donatella a dit…

Luogo incantevole, bellissimo!!!!!!

31 juillet, 2011
GRIBOUILLE a dit…

Un bien beau reportage qui nous révèle une maison superbe aux accents du passé,rénovée avec beaucoup de goût!
Merci!

31 juillet, 2011
Le Comptoir de Violette a dit…

Des détails raffinés qui font tout le charme de cette belle demeure.

31 juillet, 2011
Anonyme a dit…

Beau, j'en suis tombé amoureux complètement! Merci
ce miracle!!

31 juillet, 2011
le MAS de BOhêME ♥ a dit…

Je n'ai pas de mots pour exprimer combien ce lieu me touche encore une fois si fort....
Merci à mes deux magiciens préférés ♥
Je vous serre fort
Betty

31 juillet, 2011
Claude a dit…

Belle promenade dans une magnifique demeure.merci pour ce voyage dans le passé....bien au présent !!!!!

31 juillet, 2011
aurore a dit…

encore un très beau reportage.
Cet endroit est de toute beauté!

31 juillet, 2011
alyette 42 a dit…

J'irais volontiers passer de doux moments dans cette maison d'hôtes si raffinée. Une toute petite réserve non sur cette ravissante demeure mais sur le choix des reportages. A quand une visite chez des amoureux de la couleur?!

31 juillet, 2011
Philippe a dit…

Merci de votre visite alyette 42, ainsi que de votre commentaire.
Peut-être avez-vous raté ces reportages "colorés" (à titre d'exemples) :
« La Maison Bord'Eaux »
« Hôtel Ville d'Hiver »
« Comptoir Saint-Hilaire »
L'Appartement
L'abonnement à "e-magDECO" est gratuit, alors n'hésitez-pas !
À bientôt.

31 juillet, 2011
kristinco a dit…

On se laisse volontiers séduire par tant de raffinement. J'ai un vrai coup de coeur pour cette cuisine !!!

01 août, 2011
balzac44 a dit…

J´ai bcp aimé voir cette maison, où surtout la cuisine restera gravée dans mon mémoire!
La propriétaire a bcp de goût et les objets chinés par elle trouvent ici un cadre qui les erxpose à merveille!

03 août, 2011
caline a dit…

Bonjour,
Vraiment sublime ce reportage et des images magnifiques.
Il y a tellement de mots pour le décrire comme raffinement, beauté, la clarté des pièces, une décoration des pièces superbe et ...
Vraiment un lieu magnifique.
Encore merci à vous pour nous offrir tout cela.
Bonne journée à vous et à bientôt.
Catherine

04 août, 2011
evelyne a dit…

Une belle demeure qui garde une certaine authenticité un reportage qui fait plaisir à lire et des idées à chiner!!!
Evelyne

15 août, 2011
Anonyme a dit…

Bonjour,
C'est grâce à votre reportage que je suis allée pour mes 40 ans au Domaine de Roquefereau. Un magnifique lieu où calme, sérénité et chaleur sont au rendez-vous. Nathalie est adorable, très discrète mais elle sait nous faire partager son passé à travers toutes les pièces. Nous avions la suite "Ardoise" où la décoration dans les tons pastels m'ont apaisé et la loveuse m'attendait pour une belle sieste !
Merci à Nathalie pour ce bel endroit....

29 septembre, 2013

Enregistrer un commentaire

Bonjour et bienvenue ;-)
Avant d'écrire votre commentaire, nous vous recommandons la lecture du sujet "Publication des commentaires" dans les mentions légales. Pour une question ne se rapportant pas au sujet de l'article, merci de vous rendre à la page "Contact" et d'adresser votre demande par courriel.