« La Maison sur la Sorgue »

Dans la "Venise comtadine", tout contre la rivière et ses canaux, un hôtel particulier dont l'origine remonte au XIVème siècle se métamorphose, sous l'impulsion d'un couple amoureux de l'Inde et de la Birmanie, en maison d'hôtes secrète au parfum d'Asie.

↓ Passez votre souris sur les images et faites apparaître les légendes↓
Cuisine de la maison d'hôtes La Maison sur la Sorgue à L'isle-sur-la-Sorgue
  • La cuisine de la maison d'hôtes se pare de carreaux de terre cuite émaillée "Vernin Carreaux d'Apt" dans un camaïeu rouge et orange.
Marie-Claude et Frédéric vivent et travaillent comme consultants en marketing à Paris quand ils décident en 1998 de descendre dans le Sud de la France dont ils sont tous deux originaires. C’est un déclic qui les fait changer de cap brusquement, quand Marie-Claude, revenant d’une mission en Asie, réalise qu’elle aspire à une vie plus recentrée sur la famille. Elle veut avec son mari vivre plus près de ses trois enfants, et se donner tout en travaillant la chance de les voir grandir.

Pour vivre et travailler en Provence, en restant proches de leurs enfants

Ainsi, ils achètent en 2002 une maison en plein cœur de L’Isle-sur-la-Sorgue avec le projet de réaliser une maison d’hôtes. La cité l’isloise, célèbre pour ses foires à la brocante, est la troisième plate-forme européenne du commerce des antiquités.


Table haute de cuisine en érable fabriquée par l'entreprise Angosto à Carpentras, chaises hautes rapportées du Rajasthan
  • Table haute en érable naturel, fabriquée sur mesure par l’entreprise de menuiserie "Angosto" à Carpentras, chaises hautes rapportées du Rajasthan, boutique "Retour de Voyage".
  • Photophore en verre soufflé, boutique "Retour de Voyage". Hector le poisson rouge de Chloé.
Papier peint Nobilis et suspension en verre chez Retour de Voyage, boutique de décoration à L'Isle-sur-la-Sorgue
  • Papier peint "Nobilis" dans le fond de la cuisine. Marie-Claude nous explique que les coqs ont été choisis pour rappeler que la cuisine a été installée à l'emplacement de l'ancien poulailler de la maison.
  • Suspension en verre, boutique "Retour de Voyage".

Elle est surnommée "Venise Comtadine" en référence au Contat Venaisin dont l'Isle faisait partie et en raison de sa rivière, la Sorgue, et ses nombreux canaux qui la font apparaître comme un groupement d'îles. Elle est également la ville natale de Marie-Claude.
Leur nouvelle maison qui trouve ses origines au XIVème siècle est un hôtel particulier du XVIIIème dans la rue Rose Goutard, et faisant face à la Chapelle de la Congrégation des Hommes. Le couple l’a longtemps contemplé et même rêvé.

La Maison sur la Sorgue, maison d'hôtes à L'Isle-sur-la-Sorgue
  • Un arc en anse de panier du XVIIème siècle, découvert lors des travaux de restauration, ouvre largement sur le puits de lumière. Exposition des peintures de Helmuth Guth jusqu'au 15 septembre 2011 à « La Maison sur la Sorgue ».
Couverts en métal argenté réalisés par un designer de New Delhi et petits-déjeuners servis à La Maison sur la Sorgue
  • Couverts en métal argenté réalisés par un designer de New Delhi.
  • Petits déjeuners servis à « La Maison sur la Sorgue ». Au second plan, une tête de bouddha en pierre de lave rapportée de Birmanie et montée sur pivot en métal.

Peinture de Helmuth Guth, exposition jusqu'au 15 septembre 2011 à La Maison sur la Sorgue. Lampe en verre soufflé, boutique Retour de Voyage
  • Dans la salle sous le puits de lumière, les descentes d'eaux pluviales sont en cuivre. Peinture de Helmuth Guth, exposition jusqu'au 15 septembre 2011. Lampe en verre soufflé, boutique "Retour de Voyage".
Ils admiraient, en particulier, sa loggia sous les toits, qu’ils pouvaient apercevoir de la place du marché et qui leur "faisait penser aux terrasses florentines", explique Marie-Claude.

L'hôtel particulier a été longtemps admiré et même rêvé par Marie-Claude et Frédéric

Les espaces intérieurs se découvrent derrière une lourde mais discrète porte, puis se commandent en enfilade dans la fraîcheur des vieux murs jusqu’à une cour abritée par un platane majestueux.

Près du hall d’entrée, la cage d’escalier qui dessert les chambres d’hôtes fait montre d’un bel emmarchement en pierre serti de sa rampe en fer forgé d’époque.

La restauration de la maison, souhaitée respectueuse des éléments du passé, est confiée à l'architecte Olivier Fage et à l'entreprise de maçonnerie de Mario Moretti "Opus Patrimonio".

Garde-corps réalisé par Yannick Peyronnet pour la galerie du puits de lumière dans la maison d'hôtes La Maison sur la Sorgue
  • Le puits de lumière de « La Maison sur la Sorgue » et la galerie dont la réalisation du garde-corps a été confiée à Yannick Peyronnet, ferronnier à Pernes-les-Fontaines.
  • Détails sous la galerie et en particulier, une fantaisie architecturale du bâtiment. Peinture Helmuth Guth.

Le maître d’œuvre redistribue les surfaces autour de l'escalier principal, aménage des galeries dans le puits de lumière et crée des terrasses en restructurant la toiture. C'est dans la démolition des cloisons en rez-de-chaussée qu'un grand arc en anse de panier est mis à jour.
Libéré maintenant, il dispense généreusement lumière et espace. Les dimensions de l'enfilade s’en trouve définitivement transformées et l’atmosphère de la salle à manger sublimée.
Le départ de l'escalier est restauré par la création d’un emmarchement en pierre de taille.

Façade sur cour de la maison d'hôtes La Maison sur la Sorgue avec sa loggia de laquelle on peut admirer la place du marché de L'Isle-sur-la-Sorgue
  • La cour ceinte de hauts murs et protégée sous les ombrages d’un grand platane, ressemble à un jardin secret. Sur la gauche, piscine avec fond mobile en bois exotique réalisée par la société "Aqualift". Totems et divinités asiatiques rapportés par Marie-Claude et Frédéric de leurs nombreux voyages.
  • Façade sur cour de « La Maison sur la Sorgue » avec sa loggia de laquelle ont peut admirer la place du marché.

La cuisine d’été de la maison d'hôtes La Maison sur la Sorgue
  • Les propriétaires ont eu la bonne idée de créer dans une aile du bâtiment une cuisine d’été largement éclairée par des menuiseries vitrées. Au premier plan, rapporté de l'un de leurs voyages en Birmanie, un éléphant en bois avec des incrustations en cuivre.
Les sols se couvrent d’une pierre aux tons blanc grisâtre, typique du Luberon, la pierre de la Roche d'Espeil, selon les désirs de Marie-Claude qui imagine la décoration de la maison. Avec une préférence vers les matériaux naturels comme le bois, la chaux, la pierre, le cuivre également pour certaines canalisations, elle mélange le moderne et l’ancien tant dans le mobilier que dans les éléments architecturaux.

La restauration de la maison mêle le moderne et la création avec l'ancien

Ainsi, la rampe de l’escalier conserve son authenticité tandis que le garde-corps de la galerie dans le puits de lumière est confié à Yannick Peyronnet, ferronnier d'art à Pernes-les-Fontaines, qui réalise là une création originale inspirée par le végétal. Il signe également la modernisation de la verrière du puits de lumière au niveau des toitures, qui nécessitait une restauration complète, et la transforme pour gagner en clarté et transfigurer ainsi un espace majeur de la demeure.

L'entrée et l'escalier du XVIIIème siècle de la maison d'hôtes La Maison sur la Sorgue
  • Depuis l'entrée de l'hôtel particulier, on embrasse, d'un seul coup d'œil, l'enfilade des pièces jusqu'au "jardin secret". Posé sur la première marche, un totem Chan de Birmanie.
  • Dans le vieil escalier, rampe en fer forgé du XVIIIème siècle, Bouddha en bois laqué chiné en Birmanie, applique en fil de fer rouillé et crystaux de verre, création Benoît Vieubled.

La cuisine dont l’aménagement se veut largement ouvert à la lumière et au regard, se pare de terre cuite émaillée "Vernin Carreaux d'Apt" dans un camaïeu rouge et orange. Une longue table en érable naturel, fabriquée sur mesure par l’entreprise de menuiserie "Angosto", à hauteur des plans de travail, fait office de bar et permet de préparer les repas à plusieurs mains.
Avec ses suspensions contemporaines en verre et ses chaises hautes rapportées du Rajasthan, la composition donne une dimension intemporelle à cette cuisine.
Amusée, Marie-Claude nous explique pourquoi un pan de mur s’habille d’un papier peint représentant une collection de gallinacés : "Il rappelle que cette pièce était à l’origine le poulailler de la maison".

La Chambre à la Loggia, maison d'hôtes La Maison sur la Sorgue à L'Isle-sur-la-Sorgue
  • Dans la "Chambre à la Loggia", décorée par Marie-Claude, la douche se loge dans une petite alcôve entre deux bibliothèques réalisées sur mesure. Pour mettre en valeur ce pan de mur, elle a choisi une peinture de couleur framboise "La Seigneurie".
Détail de la douche et de la tête de lit paravent d'une chambre de la maison d'hôtes La Maison sur la Sorgue dans le Vaucluse
  • Détail de la douche dont le vitrage a été dépoli en dégradé. Carreaux de terre cuite émaillée "Vernin Carreaux d'Apt" dans un camaïeu rouge sombre et vermillon.
  • En tête de lit, un paravent rapporté du Rajasthan.

Dans les chambres, les sols se couvrent de sisal qui séduit pour sa couleur naturelle et améliore sensiblement le confort acoustique. Dans certaines chambres, l’empreinte du passé est conservée comme les anciennes cheminées en marbre et trumeaux décorés.
La maîtresse des lieux disperse des objets design et les associe à des objets rapportés des nombreux voyages de notre couple.
C'est que Marie-Claude et Frédéric sont passionnés par l’Asie et aiment particulièrement l’Inde et la Birmanie.

  • Détail d'une cheminée en marbre et son rétréci carrelé dans la "Suite des miroirs". Lampe à huile et aiguières rapportées de Syrie.
  • Dans cette Suite, le salon doré a conservé son ancienne cheminée à trumeau décoré du XVIIIème siècle. Suspension en fil de fer, création Benoît Vieubled. Au pied de la cheminée, lampes provenant de la place Jama Elf Na à Marrakech. Papier peint et peinture Nobilis.

Chambre de la Suite des miroirs dans la maison d'hôtes La Maison sur la Sorgue
  • Dans la chambre de la "Suite des miroirs", un bureau d'architecte sur tréteaux fait sur mesure pour les études de Léo, le fils des propriétaires.
Ils rapportent du Rajasthan de quoi meubler l’ensemble de la maison : tables, lits, bibliothèques, coupons de soie, etc. Mais pas seulement car, emportés par leur enthousiasme, ils créent l'année d'ouverture de leur maison d'hôtes, une boutique de décoration dans une salle en rez-de-chaussée qui était une petite épicerie à l’époque où L’Isle-sur-la-Sorgue n’était qu’un village, et la remplissent de leurs coups de cœur.

Dès lors, la boutique s’achalande avec des objets rapportés de chacun de leurs voyages. Elle se renouvèle, sur le principe d’expositions éphémères, en fonction de destinations différentes et se baptise tout naturellement "Retour de Voyage".
L’occasion est donné à notre couple de rencontrer, de plus, des artisans proche de leur métier et des créateurs comme ce designer delhiite qui a conçu les couverts avec lesquels les hôtes de « La Maison sur la Sorgue » prennent leurs petits-déjeuners.

  • La chambre de la "Suite des greniers" avec vue sur la Chapelle de la Congrégation des Hommes datant du XVIIème siècle. Tête de lit, porte-bagages et boutis "Blanc d'Ivoire", boutique "Retour de Voyage".
  • Détail des appliques en fil de fer et cristaux de verre réalisées par Benoît Vieubled.
  • Détail des ornements de façade de la Chapelle de la Congrégation des Hommes à L'Isle-sur-la-Sorgue.

La cour ceinte de hauts murs et protégée sous les ombrages d’un grand platane, ressemble à un jardin secret. Aménagée par l’architecte, elle comprend une piscine avec fond mobile en bois exotique réalisée par la société "Aqualift" et transformable en terrasse. Des tables en métal fabriquées par Yannick Peyronnet. Une calade en grosses pierres réalisée par un caladaire ardéchois selon les règles de l’art.
Laurier blanc, jasmin grimpant, vigne vierge, oliviers en pot et bambous autour de la terrasse/piscine donnent la couleur à cet harmonieux et reposant tableau.
Et pour en profiter pleinement, Marie-Laure et Frédéric ont eu la bonne idée de créer, dans une aile du bâtiment, une cuisine d’été largement éclairée par des menuiseries vitrées.

Salle de bain contemporaine dans la maison d'hôtes La Maison sur la Sorgue
  • Détail de la salle de bain de la "Suite des greniers", vasque "Hydropolis" en Avignon.
  • Une allure très contemporaine pour cette salle de bain réalisée sur mesure dans l'écrin "à l'ancienne" du vieux bâtiment.

En 2005, après trois années de travaux, « La Maison sur la Sorgue » ouvre ses portes à ses hôtes mais également à ses amis artistes, pour des expositions éphémères et pour des ventes régulières. Les murs se sont parés ainsi des œuvres de Hans Silvester, d'Arthur Luis Piza, Philippe Auriol, Bui Huu Hung et de Claire Ferrieux. Actuellement et ce jusqu'au 15 septembre 2011, les toiles d’Helmuth Guth retiennent les regards sur une sensation de réalisme épuré. Marie-Laure et Frédéric réalisent un rêve d’enfant en s’installant dans une des plus jolies maisons du village.
Ils réussissent là leur changement de vie... de qualité de vie, en Provence, entourés de leurs enfants Chloé, Manon et Léo tout en partageant avec leurs hôtes leur maison, bien sûr, mais également les plaisirs et les saveurs de leur région.
Flânerie ou découverte du Luberon, des plateaux du Vaucluse et les Alpes de Haute Provence, le Ventoux, Saint-Rémy, Les Baux, Arles et la Camargue.
À quelques pas, au sortir de la maison d’hôtes, le charme de L’Isle sur la Sorgue, les antiquaires. ■

Un bécak ou cyclo-pousse indonésien devant la façade de la maison d'hôtes La Maison sur la Sorgue à L'Isle-sur-la-Sorgue
  • Au rez-de-chaussée de l'hôtel particulier, la boutique de Marie-Claude et Frédéric : "Retour de Voyage". Près de la porte de la maison d'hôtes, un becak (ou cyclo-pousse indonésien) rapporté de Jogjakarta pour promener les hôtes de « La Maison sur la Sorgue », à la vente également, boutique "Retour de Voyage".
  • Dans la boutique "Retour de Voyage", de la verrerie sous une toile de Helmuth Guth.
  • Vaisselle japonaise au premier plan, couverts en métal argenté, assiettes en porcelaine de la créatrice belge "Roos Van de Velde".
Stylisme Laëtitia Rissetto / Photos et texte Laëtitia & Philippe Rissetto

Ce reportage vous a plu et vous souhaitez être informé des prochaines publications :
Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter !



« La Maison sur la Sorgue », Maison d’hôtes, Boutique
Marie-Claude et Frédéric Dol
6 rue Rose Goudard, 84800 L'ISLE-SUR-LA-SORGUE
Téléphone : 00 33 (0)6 87 32 58 68
Web site : http://www.lamaisonsurlasorgue.com/



Créateurs, artistes et artisans cités dans le reportage :
  • "Angosto", Entreprise de menuiserie
    ZA Bellecour II, Allée Bellecour, 84200 CARPENTRAS
    Téléphone : 00 33 (0)4 90 66 47 99
  • "Aqualift", Créateur de piscines à fond mobile
    ZA Charles de Gaulle, 66 Rue Henri Farman, 93297 TREMBLAY-EN-FRANCE
    Téléphone : 00 33 (0)1 49 63 95 50
    Web site : http://www.fond-mobile-aqualift.fr/
  • "Guth Helmut", Artiste peintre
    Avenue C.-F. Ramuz 94, CH - 1009 PULLY
    Téléphone : 00 41 21 728 96 34
    Web site : http://www.guth-helmut.ch/
  • "Olivier Fage", Architecte DPLG
    1021 Route d'Apt, 84800 L'ISLE-SUR-LA-SORGUE
    Téléphone : 00 33 (0)4 90 20 67 24
  • "Opus Patrimonio", Entreprise de maçonnerie
    ZA Prato III, 120 Allée Ventoux, 84210 PERNES-LES-FONTAINES
    Téléphone : 00 33 (0)4 90 67 09 71
  • "Yannick Peyronnet", Ferronnerie, métallerie
    419 Grande Route Carpentras, 84210 PERNES-LES-FONTAINES
    Téléphone : 00 33 (0)4 90 66 46 46
    Web site : http://www.yannick-peyronnet.com/


Les bonnes tables de Marie-Claude et Frédéric :
  • "Le Jardin du Quai", Restaurant
    91 Avenue Julien Guigne, 84800 L'ISLE-SUR-LA-SORGUE
    Téléphone : 00 33 (0)4 90 20 14 98
    Web site : http://www.danielhebet.com/
  • "Le Vivier", Restaurant
    800 Cours Fernande Peyre, 84800 L'ISLE-SUR-LA-SORGUE
    Téléphone : 00 33 (0)4 90 38 52 80
    Web site : http://www.levivier-restaurant.com/
  • "Le Carré d'Herbes", Restaurant
    13 Avenue des quatre otages, 84800 L'ISLE-SUR-LA-SORGUE
    Téléphone : 00 33 (0)4 90 38 23 97
    Web site : http://www.lecarredherbes.fr/
  • "Bella Vita", Restaurant, spécialités italiennes
    1 place de la Liberté, 84800 L'ISLE-SUR-LA-SORGUE
    Téléphone : 00 33 (0)4 90 38 13 74
  • "Le Café de France", Café, bar, brasserie
    14 place de la Liberté, 84800 L'ISLE-SUR-LA-SORGUE
    Téléphone : 00 33 (0)4 90 38 01 45


Livres recommandés par Marie-Claude et Frédéric :
  • "Les bonnes herbes de Provence", de Michel Biehn et Gilles Martin-Raget, édité par "Flammarion"
  • "La conversation des objets", Ou les confidences d'un collectionneur, de Michel Biehn et Bruno Suet, édité par "Aubanel"
  • "Couleurs de Provence", de Michel Biehn et Heinz Angermayr, édité par "Flammarion"
Les bonnes herbes de Provence La conversation des objets Couleurs de Provence


Nous remercions Valérie Biset et Daniela Damiani de l'Agence Départementale de Développement et de Réservation Touristiques Vaucluse Tourisme.
12 rue Collège de la Croix, Boîte postale 50147, 84008 AVIGNON Cedex 1
Téléphone : 00 33 (0)4 90 80 47 00
Web Site : http://www.provenceguide.com/

9 Commentaires:

rosineblachas.canalblog.com a dit…

Félicitations pour cette harmonie de couleurs et de styles , le pari des mélanges n'était pas forcément gagné d'avance mais le résultat est vraiment réussi !!!!

21 août, 2011
GRIBOUILLE a dit…

Une bien belle histoire pour une belle rénovation!

21 août, 2011
1 belle histoire a dit…

Je suis sous le charme de cette histoire et de cette maison ...
Le mariage de l'Orient et de l'Occident est merveilleusement illustré à travers ce joli reportage .
Les clichés sont magnifiques ...
Je note l'adresse ...
Flo

21 août, 2011
Kris a dit…

A wonderful post! This is quite an eclectic mix of old and new. I love the beams and flooring throughout the house and the lovely gardens!

Thanks so much for sharing.

Kris

21 août, 2011
Le Comptoir de Violette a dit…

Un mélange de styles audacieusement harmonieux...

21 août, 2011
tififi a dit…

Des mélanges comme je les aime : du bois, de la pierre, quelques belles étoffes et un peu de fer pour que tout s'harmonise avec goût, c'est magnifique !

21 août, 2011
M-Line a dit…

Superbe et décorée avec goût.
Merci de nous faire rêver et voyager.
ML.

23 août, 2011
les filles de la colline a dit…

une fois de plus on en prend plein les mirettes !
Ce lieu est d'une telle beauté.
belle journée

16 septembre, 2011

Enregistrer un commentaire

Bonjour et bienvenue ;-)
Avant d'écrire votre commentaire, nous vous recommandons la lecture du sujet "Publication des commentaires" dans les mentions légales. Pour une question ne se rapportant pas au sujet de l'article, merci de vous rendre à la page "Contact" et d'adresser votre demande par courriel.